Message pour les abonnés de ce site


Bonjour a tous les abonnés de ce site , c est vrai nous n échangeons pas beaucoup avec vous mais nous rendons grâce au seigneur car il nous a donné un outil pour ceci  et nous vous invitons a venir visiter le site répertoire des cellules de l église de Jésus Christ et si vous êtes inspiré guidé a venir partager la vérité et le partage , échange fraternel pour la gloire de Notre seigneur et sauveur n hésitez pas , dans la paix

 

Patrick et maguy

voici le lien du site fait en commun avec les premiers inscrit …..https://patrick-evangiles4.wixsite.com/repertoire

JEsus reviens et c’est réel, reveillez-vous…


sur cette vidéo vous verrez l’œuvre du seigneur qui appel à la repentance et de revenir à lui .

ceci peut et va  venir chez vous,  réveillez vous et prenez la parole , la vérité , la bible et revenir à Christ dans une relation personnel .

pour les gens de l’est de la France ( Besançon et au alentour)  sa arrive chez vous,  encore de la patience et priez pour ceci , amen!

Gardons-nous vraiment la foi où permettons-nous à des « rêveurs diaboliques » de nous empoisonner?….


Donc, beaucoup de ce que répètent les chrétiens sont des paroles insensées, rien de plus que des slogans vides de sens que nous avons transmis depuis des générations.  Ce n’est pas que beaucoup de ce que nous répétons soit faux, mais, c’est tellement vide de sens.  Voilà ce que font les slogans.  Ils ont tendance à banaliser l’impact de la vérité.

« Dieu vous aime, mes frères. »  Où, « Qui suis-je pour juger. »  Où,  « Jésus est la raison de la saison. »

Ces phrases sonnent toutes bien, probablement parce que nous avons entendu d’autres stupidement régurgiter les phrases. Mais, elles sont vides de sens et vide de toute compréhension profonde.  Dans de nombreux cas, nous avons laissé le monde séculier définir une grande partie de ce que nous faisons dans le Christianisme. Cette compréhension des choses que nous répétons, dans la plupart des cas, banalise une vérité très profonde.  il s’agit d’une déclaration incomprise si jamais il y en a eu une.

Lire la suite

Des historiens non croyant convaincu de l’existence de Jesus CHrist


Le compte rendu historique de Thallus

Thallus, l’historien né comme Samaritain

Thallus fut un des premiers écrivains païens à mentionner le Christ. Il écrivit en 52 apr. J.C.. Malheureusement, ses écrits ont disparu ; et on en a connaissance seulement parce que d’autres auteurs les citent. Un de ces auteurs s’appelle Julius Africanus, un écrivain chrétien qui vécut vers 221. Julius fait allusion à un commentaire intéressant provenant de Thallus :

« Dans son troisième livre d’histoires, Thallus explique naïvement les ténèbres comme étant une éclipse de soleil – ce qui me semble bien déraisonnable (déraisonnable, bien sûr, parce qu’une éclipse de soleil ne pouvait pas arriver à l’époque de la pleine lune, parce que Christ mourut à l’époque pascale de la pleine lune) ».

Nous voyons donc que la référence des Évangiles aux ténèbres, qui survinrent à la crucifixion de Jésus, était bien connue, et que les non croyants qui y assistèrent recherchaient une explication naturelle.

Le compte rendu historique de Pline le Jeune (61-113AD)  

Pline écrit à l’empereur Trajan, en qualité de gouverneur de Bithynie en Asie Mineure (112 apr. J.C.), pour lui demander conseil sur la manière dont il fallait traiter les Chrétiens. Il expliqua qu’il avait commencé à tuer à la fois hommes et femmes, garçons et filles. Mais ceux qui furent mis à mort étaient tellement nombreux, qu’il se demandait s’il fallait continuer à tuer ceux que l’on trouvait être chrétiens,

ou s’il devait tuer simplement quelques-uns d’entre eux, les plus influents. Il expliqua qu’il les avait fait mettre à genoux devant la statue de Trajan pour adorer l’empereur. Il expliqua aussi qu’il les fit abjurer Christ, ce qu’un vrai chrétien ne peut pas faire. Et dans la même lettre, il dit des gens qui étaient jugés :

« Ils affirment, cependant, que leur seule culpabilité, ou leur seule erreur, c’est qu’ils avaient l’habitude de se réunir un certain jour fixe, avant le lever du jour, pour chanter en alternance un hymne à Christ, comme à un dieu, et pour se lier par des serments solennels, de ne pas commettre de mauvaises œuvres, de ne pas user de fraude, de ne pas voler, ni de commettre d’adultère, de ne jamais falsifier leur parole, de ne jamais manquer à la confiance qu’on leur accorde quand il faut s’en acquitter ». Épîtres X.96

Lire la suite

Comprendre le catholicisme qui est une prison pour beaucoup !!


Message pour les catholiques , sortez de vos prisons ! vous qui recherchez christ, revenez à la parole pure…
ici n’est pas une guerre contre les hommes et femmes qui cherche christ mais contre un système religieux qui emprisonne et contrôle beaucoup de personne ……

http://pleinsfeux.org/une-information-cruciale-que-tout-catholique-devrait-connaitre-comprendre-le-catholicisme-romain-1-partie/

soyez béni

pour aider ceux qui veulent sortir de leur religion, fausses doctrines, ou traditions…


pour tous ceux qui recherche le seigneur et de ne pas êtres perturbé ou en confusion avec toutes ces religions et doctrines ou autre , recevez cette enseignement comme lumière pour venir sur le bon chemin qui vous expliquera ce salut et bien plus ………

soyez béni

L’esprit de Lot égal à l’esprit du chretien charnel ( resté dans le monde) danger!!


Le Seigneur nous parle par la Bible.
Nous trouvons de nombreux types dans les événements des temps passés. Abraham représente un type spirituel et Lot aussi. Ces deux-là ont eu vie très proche et même intime jusqu’au moment de leur séparation. Les deux ont été bénis. Cependant, c’est après leur séparation que Dieu confirma la promesse concernant sa postérité. Lire la suite

église de france : reveille toi !!


L’Epouse de Christ : (son église, la véritable)


Est-elle baptiste ? Pentecôtiste? Méthodiste ? Luthérienne ? Catholique ?

C’est une très intéressante question à laquelle nous devons pouvoir répondre. Y répondre, c’est comprendre les voies de Dieu, ses pensées, ses exigences, son plan et accepter de laisser de côté ce que l’homme façonne de ses mains. C’est un sujet qui peut susciter la controverse, mais soyons dans l’amour car c’est l’amour qui peut nous aider à passer par-dessus nos visions étroites.
Chers frères et sœurs en Christ et lecteurs, approchons-nous de Dieu avec un cœur ouvert, pur et sincère et demandons au Saint-Esprit de nous éclairer sur ce difficile sujet où trop souvent, les guerres de raisonnement et de positions charnelles empêchent les enfants de Dieu de communier ensemble et maintiennent les églises dans la division. Lire la suite

Voulez-vous vraiment vivre une vie de résurrection? (2)


Cet article est à lire à la suite de l’article placé le 9 mars 2014 , Il met l’accent sur la pratique de la marche par l’esprit.
Nous ne pouvons pas, dans la pratique de notre vie quotidienne, vivre une vie de résurrection, si nous n’avons pas reçu une claire révélation de deux réalités fondamentales:
La première réalité, c’est la beauté absolue de la vie nouvelle que nous avons reçue en Christ, dans notre nouvelle nature, qui est notre esprit régénéré, dès le moment où nous sommes passés par une nouvelle naissance, par la repentance et la foi en Jésus.
La seconde réalité,
c’est la dépravation absolue de la chair, en tant que puissance de péché et de mort qui habite dans nos membres, et qui continue à y habiter après la nouvelle naissance de notre esprit. Lire la suite

De quoi nourrissons-nous notre âme ?


Lorsque nous allons mal, que nous nous sentons déprimés, que notre moral et notre corps sont en difficultés, arrêtons-nous un instant, et posons-nous les bonnes questions !
Notre âme est-elle bien « nourrie » ?

Que faisons-nous pour « nourrir » notre âme ? Que mettons-nous dans notre panier de vie ? Si nous nous levons le matin de mauvaise humeur, nous commençons déjà bien mal la journée ! Si nous ressassons le passé, nous entretenons de l’amertume. Si nos proches nous contrarient, la colère a vite fait de nous envahir ! Comme nous sommes de mauvaise humeur, nous n’avons pas envie de pardonner et nous voilà plein de rancune pour la journée Fâchés contre nous-même, nous gardons en nous ce qui nous a déçus, et la rancune nous empoisonne. Si nous rencontrons des personnes joyeuses, nous aimerions être comme elles, et nous voilà soudains plein d’envie et de jalousie. Alors, les regrets arrivent, et nous sombrons dans la tristesse et la mélancolie. Nous aimerions nous plaindre, mais on nous évite, et nous nous sentons rejetés, et seuls. Comment notre âme peut-elle s’épanouir dans de telles conditions ? Notre âme a besoin d’être nourrie de bonnes choses pour que notre vie soit agréable. Que lisons-nous ? Que regardons-nous ? Qu’écoutons-nous ? Qui fréquentons-nous ? Si nous lisons des livres d’horreur, comment pouvons-nous avoir la paix dans notre esprit ? Si nos yeux se nourrissent de jeux vidéo, de mauvais films, notre âme se rempli de violence, de guerres, de tueries, de magie, comment peut-elle rayonner de paix et de sérénité ? Si nous fréquentons de mauvaises gens, comment pouvons-nous penser être bien accompagné ? Veillons à ce que nous lisons, à ce que nous regardons, à ce que nous écoutons, à ce que nous fréquentons, car toutes ces mauvaises choses vampirisent notre âme, et usent toute notre énergie. C’est ainsi que petit à petit, sans nous en rendre compte, nous devenons la proie des ténèbres. « Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. 1 Pierre 5 – 8.et 9: Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde. »
Prenons grand soin de mettre ce qui est bon dans notre « panier de vie » ! Eveillons-nous et émerveillons-nous des beautés que Dieu met à notre disposition, sachons les découvrir, les reconnaître, les admirer, les apprécier, les partager. Et cette nourriture qui est spirituel est sa parole, la parole de dieu, révélé par jésus dans la bible.

Notre âme est VIVANTE, ne la tuons pas par notre sottise.

N’oublions pas de nous reposer sur Jésus…


« Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. » Romains 8.38-39

La folie pesante du monde peut nous faire perdre les pédales, les problèmes quotidiens qui nous assaillent sont tellement nombreux que l’on peut se demander « Serai-je encore debout à la fin de la journée ? » Nous avons l’impression de ne plus avoir de force pour faire face à nos responsabilités (le travail, les responsabilités familiales, la gestion du foyer, des travaux, des problèmes d’agent ou de santé, …).
Je suis intimement persuadé que nous ne sommes pas faits pour vivre ainsi. Ce n’est pas de la vie mais de la survie.
Aucun être humain n’est capable de porter les fardeaux que le monde lui met sur les épaules. Nous ne sommes pas assez forts. Ces fardeaux sont la cause de grands maux tels que la dépression nerveuse, l’anxiété, la colère, la violence, la tromperie …

« Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger. »
Matthieu 11.28-30
Par amour, Jésus, qui était auprès de Dieu, est descendu sur terre, dans un corps mortel comme le nôtre. Il a guéri les boiteux, les aveugles, les lépreux, les paralytiques. Il a donné à manger à ceux qui avaient faim et réconforté ceux qui étaient tristes.
Jésus a ensuite souffert sur la croix, est mort puis ressuscité pour que nous ayons le pardon de nos péchés.
Par amour il s’est sacrifié pour nous. Il veut chaque jour nous aider à porter nos fardeaux. Lorsqu’il nous voit souffrir, il veut nous soulager ; il nous demande de l’accueillir dans notre cœur et de tout abandonner aux pieds de sa croix. Il veut porter les fardeaux à notre place, afin que nous puissions le suivre en toute sérénité et avoir la vie en son nom.
La vie ici-bas est bien trop dure pour nous si nous n’avons pas Jésus pour nous relever, nous guider, nous aimer et nous fortifier.
Des gens témoignent que même dans les pires situations, lorsque l’on croit que nos problèmes sont sans issue, Dieu nous fortifie et nous fait aller de l’avant.

« Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. » Jean 15.5