le monde actuel , où en sommes nous ?

nouveau blog pour suivre l œuvre de prévenir , alerter, avertir de la situation actuel mais caché de monde actuel et du règne de l antichrist qui se révèle de plus en plus en ces temps de la fin .

Les 6 étapes de la manipulation de l’opinion publique

Vous êtes-vous parfois demandé comment des attitudes et des pratiques longtemps tenues pour intolérables devenaient en peu de temps socialement acceptables, et même «  recommandables  » ? Les planificateurs du Nouvel Ordre Mondial ont une stratégie commune parfaitement cohérente et rodée, qu’ils mettent en œuvre consciemment, systématiquement, avec une parfaite persévérance. Cette stratégie-là a été appliquée en Allemagne dès 1920, pour faire accepter l’euthanasie et le meurtre ( par personnel médical interposé ) des éléments dits inférieurs, indésirables ou improductifs de la société. C’est un processus en six étapes, une sorte de viol organisé de l’opinion publique. Il devient suprêmement efficace dans toute société qui rejette le Dieu d’Israël et les Ecritures Saintes, toute civilisation qui méprise l’analyse critique au profit du subjectivisme, cessant de développer chez les jeunes générations la faculté de penser vigoureusement, analytiquement, et objectivement. Dans ce vide viennent s’engouffrer les «  valeurs  » du satanisme, c’est à dire : le culte du moi, la convoitise et l’orgueil ; la sensualité débridée, la colère, le désir de dominer sur autrui ou d’être soi-même dominé ; l’attachement immodéré aux biens de ce monde ; le mépris de la vie humaine, ce don de Dieu ; la crédulité à l’égard des hommes, et la religiosité idolâtre ; le culte de la violence, du meurtre, et de la mort.

                                     Voici les six étapes de ce processus systématique

 :

1 – Une pratique tenue pour inacceptable, au point qu’on ne peut même pas en parler publiquement, est préconisée      par un expert respecté, dans le cadre d’un forum ou d’un congrès parfaitement respectable.

2 - L’opinion publique réagit et commence par se montrer scandalisée, outrée.

3 - Cependant, la plus grande partie de la population se met à discuter du fait même qu’un tel sujet puisse être discuté en public.

4 - Ces discussions-là se prolongent et se généralisent, et ont pour effet d’atténuer peu à peu l’impact du sujet jadis tabou.

5 - La population, dans son ensemble, finit par cesser de trouver le sujet choquant.

6 - Désormais, on n’est plus outré : on n’estime plus qu’il y a «  interdit  » ; on essaie simplement de trouver le moyen de gérer le problème en limitant les excès les plus flagrants. Ou alors, on accepte le principe, tout en se promettant de veiller sur les moyens de sa mise en œuvre. (L’euthanasie en Allemagne dans les années 1920 était assortie de «  garanties  » bien plus strictes que celles dont elle est entourée par la législation néerlandaise ou américaine aujourd’hui. Cela ne l’a pas empêchée de prendre en peu d’années les proportions d’un raz-de-marée, préparant ainsi, spirituellement, le terrain pour la Shoah et le massacre de plus de six millions de Juifs.) Une fois la porte entrouverte, en très peu de temps elle est grande ouverte. Cette stratégie en six étapes a été employée, notamment, pour promouvoir les pratiques suivantes :

La légalisation des drogues ; l’homosexualité ; l’adultère et la fornication, ainsi que diverses perversions sexuelles ; la prostitution ; l’euthanasie ; l’avortement à la demande et l’infanticide ; le prélèvement d’organes sur des personnes vivantes, déclarées en état de «  mort cérébrale  » ; l’exploitation des tissus des fœtus avortés ; le cannibalisme ; le désarmement systématique de nations souveraines au profit de l’Organisation des Nations Unies ; l’abandon des libertés civiles individuelles ; l’acceptation de la violence effrénée dans les dessins animés pour enfants, les jeux vidéo, et les jeux de rôle ; la pratique ouverte de la sorcellerie et de nombre d’activités occultes, telles que la sophrologie ; l’acceptation de «  visites d’extra-terrestres  » ; le «  droit  » au suicide ; le massacre inutile de centaines de milliers de bêtes saines, notamment en Grande-Bretagne ; le dénigrement de la foi biblique véritable, et la destruction d’assemblées authentiquement chrétiennes. Est-il besoin de le souligner ? La télévision, l’ordinateur, la presse, le cinéma et les médias jouent un rôle capital dans la création des «  nouveaux consensus  », ainsi que la «  modernisation  » des méthodes d’enseignement, de la maternelle à l’université… à vous de voir la suite de cette dégradation qui s’installe à un point où « comme si tous le monde était anesthésié à tous ceci »  , vous pensez alors bien s’y vous croyez qu’il faut revenir à la véritable parole de christ , vous savez les ouvriers de la moisson se font rare , combien la moisson est grande et peu d’ouvrier dans la moisson……  il n’y a que la parole du christ , l’esprit saint , jésus et dieu …..qui peut nous en sortir,  nous sauver . réveillez- vous , ne vous laissez pas endormir par toute ses manipulations de toutes sortes, croyez-le de toute votre pensée , de votre cœur dans la foi ,la parole (dans la bible) et tous se réalisera . prions pour que le plus de personnes se réveille et prennent les armes spirituelles pour combattre le mal . que le seigneur vous accompagne tous et vous fortifient à sa lumière dans se combat ,  amen !

YouTube a supprimé plusieurs vidéos, vous les retrouverez a l aide des liens sous chaque video qui vous redirigera sur ma chaîne odyssée


Qui dirige le monde?
2/25 le gouvernement mondial arrive
3/25 le gouvernement mondial arrive
Avant de passer à la partie 3 prenez note de ceci :De nos jours, très peu annoncent et enseignent que Genèse 6 nous dit qu’avant le déluge, les anges déchus se sont accouplés avec des femmes humaines, produisant une espèce hybride connue sous le nom de Nephilim, dans laquelle l’ADN des anges déchus était mélangé à l’ADN des hommes et des femmes humains. Les anges déchus avaient besoin de corps physiques pour habiter le royaume physique de la terre, et ils avaient besoin de corps pour expérimenter les plaisirs des corps humains. En tant que tels, les anges déchus qui possédaient une connaissance avancée de la science, de la technologie, des mathématiques et d’autres domaines étaient les êtres qui ont aidé l’homme à construire d’anciennes super-civilisations dont de nombreux chercheurs croient maintenant qu’elles existaient dans le monde antédiluvien.
Dans leurs expérimentations, ils se sont reproduits avec diverses espèces d’animaux. Les anciennes légendes des sirènes, des elfes, des êtres mi-humains et mi-chevaux et des créatures ressemblant à des poissons qui étaient à la fois des hommes et des poissons sont basées sur cela. Lorsque nous étudions le récit de Platon sur l’Atlantide, nous voyons qu’il croyait que les rois philosophes qui régnaient sur l’Atlantide provenaient d’êtres anciens qui étaient en partie des poissons et en partie des humains. La question de savoir si le récit de Platon n’est qu’une légende est sujette à débat. Le fait est que les anges déchus avaient corrompu l’ADN de toutes les espèces sur terre et de toute l’humanité, à l’exception de Noé, de ses fils et de leurs épouses. Dieu a spécifiquement demandé à Noé de construire une arche qui contiendrait deux animaux de chaque espèce, mâles et femelles. Le déluge de Noé anéantit tout être vivant à l’exception des animaux, Noé, sa femme, ses fils et les femmes de ses fils. Après que le déluge ait anéanti l’ADN corrompu, Dieu a ordonné à Noé « d’être fécond et de se multiplier » (Genèse 1:28).
Pourquoi cet événement catastrophique mondial s’est-il produit ? C’est arrivé parce que les humains ont traversé une ligne invisible où les femmes ont commencé à s’accoupler avec des anges déchus. Tout au long de la Bible, nous lisons des informations sur les lignées, l’ADN, la génétique, etc. Lorsque l’homme a altéré l’ADN de Dieu, le déluge est venu.
« L’éternel dit à Noé : Entre dans l’arche, toi et toute ta maison ; Car je t’ai vu juste devant moi parmi cette génération. Tu prendras auprès de toi sept couples de tous les animaux purs, le mâle et sa femelle ; Une paire des animaux qui ne sont pas purs, le mâle et sa femelle ; Sept couples aussi des oiseaux du ciel, mâle et femelle, afin de conserver leur race en vie sur la face de toute la terre. Car, encore sept jours, et je ferai pleuvoir sur la terre quarante jours et quarante nuits, et j’exterminerai de la face de la terre tous les êtres que j’ai faits. Noé exécuta tout ce que l’Éternel lui avait ordonné. Noé avait six cents ans, lorsque le déluge d’eaux fut sur la terre. Et Noé entra dans l’arche avec ses fils, sa femme et les femmes de ses fils, pour échapper aux eaux du déluge. D’entre les animaux purs et les animaux qui ne sont pas purs, les oiseaux et tout ce qui se meut sur la terre, il entra dans l’arche auprès de Noé, deux à deux, un mâle et une femelle, comme Dieu l’avait ordonné à Noé. Sept jours après, les eaux du déluge furent sur la terre. L’an six cent de la vie de Noé, le second mois, le dix-septième jour du mois, en ce jour-là toutes les sources du grand abîme jaillirent, et les écluses des cieux s’ouvrirent. La pluie tomba sur la terre quarante jours et quarante nuits. Ce même jour entrèrent dans l’arche Noé, Sem, Cham et Japhet, fils de Noé, la femme de Noé et les trois femmes de ses fils avec eux : Eux, et tous les animaux selon leur espèce, tout le bétail selon son espèce, tous les reptiles qui rampent sur la terre selon leur espèce, tous les oiseaux selon leur espèce, tous les petits oiseaux, tout ce qui a des ailes. Ils entrèrent dans l’arche auprès de Noé, deux à deux, de toute chair ayant souffle de vie. Il en entra, mâle et femelle, de toute chair, comme Dieu l’avait ordonné à Noé. Puis l’Éternel ferma la porte sur lui. Le déluge fut quarante jours sur la terre. Les eaux crûrent et soulevèrent l’arche, et elle s’éleva au-dessus de la terre. Les eaux grossirent et s’accrurent beaucoup sur la terre, et l’arche flotta sur la surface des eaux. Les eaux grossirent de plus en plus, et toutes les hautes montagnes qui sont sous le ciel entier furent couvertes. Les eaux s’élevèrent de quinze coudées au-dessus des montagnes, qui furent couvertes. Tout ce qui se mouvait sur la terre périt, tant les oiseaux que le bétail et les animaux, tout ce qui rampait sur la terre, et tous les hommes. Tout ce qui avait respiration, souffle de vie dans ses narines, et qui était sur la terre sèche, mourut. Tous les êtres qui étaient sur la face de la terre furent exterminés, depuis l’homme jusqu’au bétail, aux reptiles et aux oiseaux du ciel ; Ils furent exterminés de la terre. Il ne resta que Noé, et ce qui était avec lui dans l’arche. Les eaux furent grosses sur la terre pendant cent cinquante jours. » (Genèse 7:1-24)
Remarquez dans le passage ci-dessus, au verset 22 : « Tous ce qui avait respiration, souffle de vie dans ses narines, et qui était sur la terre sèche ». Dieu a placé le « souffle de l’esprit de vie » dans Adam et Eve, dans toute l’humanité et dans toute vie. Le « souffle de l’esprit de vie » est l’énergie divine de la force vitale du Créateur, et c’est ce qui sépare ce que Dieu a créé des ordinateurs, robots, androïdes et l’Intelligence Artificielle, qui, malgré leur incroyable capacité à penser et à raisonner, n’ont pas la force vitale et « le souffle de l’esprit de vie » en eux. Ces machines de l’IA resteront sans âme, ce qui devrait terrifier leurs créateurs et toute l’humanité, car elles deviendront des êtres vivants tout comme les humains et posséderont de nombreux pouvoirs, mais, elles seront sans âme. La Parole de Dieu nous enseigne que Satan a ordonné à deux cents de ses anges déchus de descendre sur le Mont Hermon pour s’accoupler avec des femmes humaines et donner à l’humanité divers pouvoirs occultes et des sciences et technologies avancées.
Au-dessous du Mont Hermon se trouvait l’ancienne civilisation de Phénicie, dont les commerçants maritimes ont diffusé ces connaissances à travers le monde. Le lien entre le Mont Hermon et la Phénicie explique pourquoi le Nouvel Ordre Mondial est étroitement associé au mythique phénix, qui, selon certains chercheurs, est le symbole au dos du dollar américain, et non un aigle.
 
                                        La Nouvelle Atlantide, la « Porte de Dieu » et le CERN
Lorsque Bacon prévoyait que l’Amérique serait à la tête du Nouvel Ordre Mondial et de la « Nouvelle Atlantide », il était conscient de ces thèmes. Le problème est que le Nouvel Ordre Mondial sera dirigé par l’Antéchrist, et la « Nouvelle Atlantide », selon Platon, est le modèle d’une société dirigée par une élite scientifique avec un héritage génétique remontant au Mont Hermon et à la Phénicie.  Mais, le principal sujet de préoccupation est que, tout comme les espèces hybrides d’anges déchus et de femmes humaines ont produit une race sans âme, cette race sans âme possédait des technologies avancées et a initié le culte satanique et païen de Baal, Ashtoreth et d’autres dieux qui dominaient le pays de Canaan sous les géants Nephilim. Les êtres sans âme, de par leur programmation même, relèvent automatiquement du règne de Lucifer, car Lucifer, ses anges déchus et l’humanité qui choisit de le servir sont soit sans âme, soit la force vitale de Dieu, qui est le Saint-Esprit, est désactivée chez les humains qui rejettent consciemment l’offre gratuite de salut de Dieu en Christ.
                                                  Une dimension hors du temps et de l’espace
Quand des hommes ou des femmes ne naissent pas de nouveau, leurs âmes sont comme mortes et l’esprit est coupé de Dieu, et ils sont morts aux choses de Dieu. (Voir signification des œuvres mortes) Lorsque par la foi ils reçoivent Christ dans leur vie et naissent de nouveau, le Saint-Esprit entre dans leur être et régénère la communion esprit avec Dieu, et ils deviennent de toutes nouvelles créatures en Jésus. L’esprit de Dieu régénère leur âme et la force vitale de Dieu les rend vivants. Le résultat de ceci est que bien que leurs corps physiques meurent, ils ont maintenant la vie éternelle.
Ils n’auront pas besoin de corps « types machines évoluées » par l’Intelligence Artificielle comme les robots, les androïdes et les cyborgs, dans lesquels leur conscience peut être téléchargée, mais on vivra dans la véritable réalité virtuelle de la vie éternelle au paradis.
                                              La conscience eschatologique de la science-fiction populaire
Ceci donne l’impression que le principal obstacle au triomphe ultime de l’agenda transhumaniste utopique est une petite clique composée par une catégorie (décrite comme ceci par ceux qui gouvernent ce projet) comme « un réseau lâche de bioconservateurs évangéliques post-confessionnels ». À partir de là, le lecteur moyen est susceptible de supposer que les types de préoccupations soulevées par ces érudits chrétiens concernant des sujets considérés comme quelque peu marginaux dans la nature, tels que l’amélioration humaine, la vie au-delà de ce monde, la sensibilité d’origine technologique et les implications de ceux-ci dans des réflexions à caractère religieux ont été concoctées uniquement par des personnes souffrant d’une forme commune mais rare de psychose philosophique. Bien que l’on puisse soutenir que ceux de cet état d’esprit post-dénominationnel couvrant une variété d’engagements interprétatifs théologiques allant du charismatique au conservateur évangélique en passant par le fondamentaliste sont peut-être les plus délibérément systématisés en articulant leur opposition en termes de vision du monde à ces sortes de révolutions technologies, de tels sentiments ne trouvent pas nécessairement leurs mises en garde les plus répandues exprimées par ce qu’il faut admettre être une poignée plutôt isolée de religieux enclins au pronostic eschatologique spéculatif. Au contraire, ces types de thèmes sont tout aussi susceptibles de se retrouver dans les œuvres de science-fiction populaire, étonnamment même en faisant écho aux avertissements soulevés par les œuvres plus explicitement théologiques.
 D’une manière générale, la science-fiction consiste en des œuvres de l’imagination considérant les implications des progrès de la technologie ou des idées capables de modifier les paradigmes mêmes ou les hypothèses sous-jacentes à travers lesquelles les êtres humains perçoivent la réalité. En tant que tels, ces récits se concentrent souvent autant (voire plus) sur la sociologie qui en résulte plutôt que sur les mécanismes de la technologie entraînant un changement révolutionnaire aussi complet. Il convient également de noter que l’intention de ces « contes de suspense » (pour emprunter les mots d’un ancien titre de Marvel Comics qui présentait les exploits de Captain America, Iron Man et, ce qui est assez intéressant, un être cosmique nommé The Watcher, dont la mission déclarée était d’observer mais de ne jamais interférer, bien qu’il l’ait fait à divers moments critiques de l’histoire humaine) n’a pas toujours consisté simplement à contempler avec un détachement dépassionné proche d’une sorte d’historien inversé (faute d’un meilleur terme ) comment le monde de demain pourrait s’organiser et fonctionner. Souvent, le but de ces entreprises créatives a été soit de commenter quelque chose dans le présent qui a retenu l’attention d’un auteur particulier, soit même de défendre une perspective particulière dans l’espoir de la faire avancer.
Les conventions du genre telles qu’elles sont connues aujourd’hui ont été formulées à peu près du milieu des années 1800 aux premières décennies du XXe siècle dans des œuvres publiées par des personnalités estimées de l’histoire littéraire telles que Jules Verne et H. G. Wells et développées par des écrivains qui seraient considérés comme plus contemporains, comme Isaac Asimov et Robert Heinlien. En surface, la science-fiction de l’époque semblait célébrer l’hypothèse moderniste selon laquelle il n’y avait rien que la science empirique rationaliste ne puisse finalement comprendre ou expliquer en termes de phénomènes matérialistes. Ce qui ne pouvait pas être devait être jeté de côté comme sans conséquence ou même modifié par de nouvelles connaissances acquises à la suite de percées dans des domaines tels que la pharmacologie. Arthur C. Clarke, auteur de classiques tels que 2001 : A Space Odyssey, a plaisanté en disant que ce qui est compris comme de la magie n’est qu’une technologie si avancée qu’elle n’est pas encore comprise.
Malgré l’omniprésence de la laïcité repoussant les frontières des croyances traditionnelles au point même de provoquer leur érosion, une impulsion religieuse quelconque reste l’une des influences les plus importantes même si le contenu de celle-ci a été altéré au-delà de toute reconnaissance. L’homme ne peut tout simplement pas se démêler de l’inclination à percevoir la réalité à travers cette lentille de perception particulière où le but de l’espèce est de provenir d’une source au-delà de lui-même. Même si des sommités dans le domaine de la science-fiction ont professé une hostilité explicite à l’égard des formulations traditionnelles de l’orthodoxie (Issac Asimov au point d’être président de l’American Humanist Association), les récits promulgués par les voix enclines à cette forme de spéculation littéraire ne pouvaient échapper à la façon dont la haute technologie, présentée comme le remède universel aux problèmes de l’humanité, tentait de combler ce vide qu’elle avait elle-même infligé en partie au cœur humain, même si ces substitutions s’avéraient désastreuses dans le contexte des récits eux-mêmes………. A suive
5/25 le gouvernement mondial arrive
annonce pour les non croyants
1/25 le gouvernement mondial arrive
4/25le gouvernement mondial arrive

6/25 le gouvernement mondial arrive

Le gouvernement mondial arrive partie 7/25

le gouvernement mondial arrive partie 8/25

le gouvernement mondial arrive partie 9/25

Le gouvernement mondial arrive partie 10/25

Le gouvernement mondial arrive partie 11/25

Le gouvernement mondial arrive partie 12/25

Le gouvernement mondial arrive partie 13/25

Le gouvernement mondial arrive 14/25
partie 15/25
partie 16/25
partie 17/25
partie 18/25
partie 19/25
partie 20/25
partie 21/25
partie 22/25
partie 23/25
partie 24/25
partie 25/25 ( fin)

Fin de cette série de 25 vidéos sur le gouvernement Mondial arrive

Manipulation de l’opinion publique et de la société

1 – La stratégie de la diversion

Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser ; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Et où est jésus et sa parole ?…….

                                  2 – Créer des problèmes, puis offrir des solutions

Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple : laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

3 – La stratégie du dégradé

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

4 – La stratégie du différé

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur.( euthanasie, mariage homosexuel, caméras de surveillance, la sécurité électronique des moyens de paiements….. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu. Exemple récent : le passage à l’Euro et la perte de la souveraineté monétaire et économique ont été acceptés par les pays Européens en 1994-95 pour une application en 2001. Autre exemple : les accords multilatéraux du FTAA que les USA ont imposé en 2001 aux pays du continent américain pourtant réticents, en concédant une application différée à 2005.

5 – S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge

La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisant, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-âge ou un handicapé mental. Exemple typique : la campagne TV française pour le passage à l’Euro (« les jours euro »). Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans. » (cf. « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »)

6 – Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

7 – Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être de la plus pauvre sorte, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. » (cf. « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »)

8 – Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…

9 – Remplacer la révolte par la culpabilité

Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution !…

10 – Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes……..

La Bête de l’APOCALYPSE: 666

Il faudra le chiffre de la Bête pour acheter et vendre…

Elle est déjà installée à Bruxelles, en Belgique, la Bête de l’Apocalypse. C’est un ordinateur géant qui fait lui-même ses programmes. « En se servant de trois données de 6 chiffres chacune, chaque habitant du monde entier pourra se voir attribuer un numéro de carte de crédit distinct ». Trois données de 6 chiffres chacune: 666.

L’Apocalypse de saint Jean parle de deux Bête, la Bête de la mer et la Bête de la terre, qui formeront le couple « Antichrist », à la fin des temps. Les commentateurs disent que la Bête sortie de la mer, c’est la puissance politique, redoutable alliée de Satan. Et la Bête sortie de la terre, c’est le pouvoir de l’argent. La Bête de la terre, le pouvoir financier, arrivera à ce que:

Tout le monde, petits et grands, soit marqué sur la main droite ou le front, de façon à ce que personne ne puisse acheter et vendre sans être marqué du nom de la Bête, ou du chiffre de son nom. C’est le moment de se servir de son intelligence. Ceux qui seront renseignés pourront calculer le chiffre de la Bête. C’est un chiffre d’homme; et ce chiffre est 666. » (Apoc. 13,16-18)

Eh bien! le chiffre 666 n’est plus un mystère maintenant. On sait qu’il désigne l’ordinateur gigantesque qui sera le grand contrôleur de tout les hommes de la terre pour leurs achats et ventes.  Voici un texte, traduit du Magazine Moody, qui nous révèle où les financiers internationaux ont conduit à date tous les peuples, et dans quel esclavage ils se proposent de les enchaîner.

Du Magazine Moody

Le Dr. Hanrick Eldeman, analyste en chef de la conférence du Marché Commun, a dévoilé à Bruxelles qu’un plan de restauration par ordinateur est déjà en marche, devant l’éminence du chaos mondial. Lors d’une réunion d’urgence qui groupa à la fois des savants, des conseillers et des dirigeants de la C.M.C, le Dr. Eldeman dévoila « La Bête ».

Par le Dr. Hanrick Eldeman

«  La Bête est un ordinateur gigantesque occupant trois planchers de surface de l’immeuble administratif du siège social du Marché Commun.  Ce monstre est un ordinateur auto-programmeur possédant plus de cent sources distributrices de données. Des experts en programmation ont mis au point un plan appelé à régir par ordinateur tout le commerce mondial.    Ce plan de maître impliquerait un système de dénombrement chiffré de chaque être humain de la terre. Donc l’ordinateur attribuerait à chaque habitant du monde un numéro pour servir à tout achat ou vente, écartant le problème des cartes de crédit courantes. Ce numéro serait invisiblement tatoué au laser, soit sur le front, soit sur le revers de la main. Cela établirait un système de carte de crédit ambulante. Et le numéro ne se ferait connaître qu’à des appareils déchiffreurs infrarouges installés dans des comptoirs de vérification exprès ou dans les places d’affaires.

666

Le Dr. Eldeman opina qu’en se servant de trois données de six chiffres chacune, chaque habitant du monde entier pourrait se voir attribuer un numéro de carte de crédit distinct.

Monnaie mondiale

D’autres officiels du Marché Commun croient que le chaos et le désordre actuels de cause mystérieuse démontrent le besoin d’une monnaie mondiale, d’une empreinte internationale qui mettrait fin peut-être au papier- monnaie et pièces de monnaie courants. A leur place, des billets de crédit seraient échangés par les soins de la chambre de compensation d’une banque mondiale.  Aucun membre ne pourrait acheter ni vendre sans se faire d’abord attribuer semblable empreinte chiffrée.  Les dirigeants du Marché Commun sont maintenant convaincus que l’ordre mondial dépend de l’allégeance de paix et de politique à un nouveau système de commerce mondial et de numérotage.

Un seul individu aurait à portée de la main le numéro de tout habitant de la terre. Cela pourrait être ou un instrument de paix ou une arme de dictature.  Quand on demanda à l’une des têtes dirigeantes du marché commun ce qui arriverait si quelqu’un s’objectait au système et refusait de coopérer, elle répondit plutôt carrément: « Nous serions obligés de recourir à la force pour l’amener à se conformer aux nouvelles nécessités. »

Henri Spaak, Père du Marché Commun Européen, et Secrétaire Général de l’OTAN, disait dans un de ses discours:

« Nous ne voulons pas d’un autre comité, nous en avons déjà trop maintenant. Ce que nous voulons, c’est un homme de telle stature qu’il soit capable de rallier l’allégeance de paix et de politique pour nous tirer du marasme économique dans lequel nous nous enfonçons. Envoyez-nous un tel homme, et, qu’il soit dieu ou démon, nous l’accueillerons. »

Réflexions de Vers Demain

Les financiers maître suprêmes

Aujourd’hui donc, par le moyen de leur contrôle économique, les financiers préparent un contrôle politique mondial absolu. Ils commanderont universellement et totalement, hissés au sommet des deux pouvoirs civils réunis: la politique et l’économie.  Le Marché Commun d’Europe semble être le premier plancher du gouvernement mondial politique. Et l’ordinateur électronique sera cet « homme de telle stature » qu’il puisse commander, surveiller, enregistrer, vérifier, censurer, punir tous les hommes de tous les peuples, « chaque être humain de la terre ». Cet ordinateur est réellement plus qu’un homme, un surhomme, à intelligence luciférienne, et un sans-cœur.

Des menteurs par surcroît

Et les financiers internationaux qui savent très bien qu’ils contrôlent eux-mêmes tout l’argent du monde ont l’effronterie de nous parler de « cause mystérieuse du chaos et du désordre actuels ». Ils font semblant de chercher des moyens de tirer les peuples « du marasme économique dans lequel ils s’enfoncent », quand c’est eux-mêmes les banquiers qui sont les auteurs du marasme, par leur contrôle de l’argent et par leurs jeux sur les devises, jeux qui font trembler les pays. Le dollar canadien baisse. Le dollar américain aussi par rapport aux devises orientales et européennes. Mais, le dollar canadien est encore plus bas que le dollar américain. La Banque du Canada vient au secours du dollar canadien. Mais, rien n’y fait, etc., etc.

Tout cela, jeux de banquiers internationaux, jeux de financiers spéculateurs, jeux de voleurs. Et pire encore, jeux de contrôleurs des vies humaines, jeux de dictateurs, de tyrans des peuples. Les financiers-voleurs sont des menteurs. Ils ont longtemps caché le mystère de leur tripotage. Et ils voudraient continuer à nous faire avaler leurs reptiles. Bienheureux les créditistes qui voient clair en toutes ces manipulations d’enfer, conduisant le monde entier à un esclavage comme il ne s’en est jamais vu dans l’histoire. Et les  vrais créditistes savent, en plus, que s’ils mettent leur confiance en leur Père Eternel, ce Dieu tout-puissant dégagera le monde des griffes de Satan.

Les vaccins ne nous on pas sauvé:

Les vaccins ne nous ont pas sauvés

L’épidemie imaginaire!

illuminati…….

ILLUMINATI : AUTOPSIE D’UN COMPLOT

l antichrist de la bible :

L’antichrist de la Bible

a suivre pour d importante révélations ……