« fausse doctrine sur le retour « imminent » de Jésus-Christ et de l’enlèvement prétribulationniste! »


clic ici ou copie le lien pour un autre message….https://youtu.be/PHOLlYJXmiE

Qu’est-ce que le Nouvel ordre mondial ?

Voici des citations de personnes connus et célèbres qui participe au projet du nouvel ordre mondial, vous comprendrez maintenant un peu plus dans quel monde ou système planétaire où nous vivons actuellement. Ce nouvel ordre mondiale donnera et ceci est dit dans  l’apocalypse de jean, parole et révélation vrai, le pouvoir à l’antichrist, tous cours dans une désillusion de paix où autre par ces personnage mais il y a réellement un danger, le danger que le monde est pris en otage avec un contrôle total de la population mondial , ça va être terrible car il y aura du tri sur le plan mondial, renseignez-vous ! Faites des recherches, ce blog y participe mais d’autre en parle mieux, ce nouvel ordre mondial est un état de guerre en route si je peux l’exprimer ainsi, réveillez-vous et prenez la parole de dieu qui est vérité car il n’y a que jésus christ qui nous sauvera par son église  de tous ce qui se prépare ,  bien évidement  on parle des 7 ans de tribulations qui vont être terrible pour ceux qui ne serons pas enlevé , prenez le temps de faire connaissance et de comprendre qui est jésus et dieu , le plan que dieu a pour l’humanité, le malin sait que c’est bientôt la fin pour lui et il dresse les hommes , les états contre dieu et le peuple ne sent rend même pas compte , aveuglé par l’incrédulité et les distractions du monde.

Prenez connaissance de ces citations et vous comprendrez ce plan du nouvel ordre mondial

« Nous n’allons pas réaliser un Nouvel Ordre Mondial sans le payer de sang de paroles et d’argent ».

Arthur Schlesinger, Jr., dans Affaires Étrangères (Juillet/Août 1995).

CETTE citation et celles qui suivent – et beaucoup d’autres comme elle – démontre clairement que les mots « Nouvel ordre Mondial » sont sérieux et en outre, ont été en service pendant des décennies. Ils n’ont pas commencé avec le Président George Bush en 1990. Le « vieil ordre du monde » est basé sur les états nation indépendants. Le « Nouvel Ordre Mondial » implique l’élimination de la souveraineté et de l’indépendance des états nations et d’une certaine forme de gouvernement du monde. Cela signifie la fin des USA, de la constitution US, et de la déclaration des droits [de l’homme] comme nous la connaissons aujourd’hui. La plupart des nouvelles propositions d’ordre mondial impliquent la conversion des Nations Unies et de ses agences en gouvernement mondial complet, avec une armée mondiale, un parlement mondial, un tribunal mondial, un système d’imposition global, et nombre d’autres agences pour contrôler chaque aspect de la vie humaine (éducation, nutrition, soins de santé, population, immigration, communications, transport, commerce, agriculture, finances, l’environnement, etc.). Les diverses notions du « Nouvel Ordre Mondial » diffèrent quant aux détails d’échelle, mais conviennent sur le principe de base et la matière.

« Aujourd’hui, l’Amérique serait scandalisée si les troupes de l’ONU entraient dans Los Angeles pour reconstituer l’ordre [référence à l’émeute 1991]. Demain elle sera reconnaissante ! C’est particulièrement vrai s’il était dit qu’il y a une menace de l’extérieure [c’est-à-dire, une invasion « extraterrestre »], vrai ou promulgué, menace notre existence même. C’est alors que tous les peuples du monde plaideront pour qu’on les délivre de ce mal. Une chose que chaque homme craint est l’inconnu. Lorsque ce scénario sera présenté, différentes droits seront volontairement abandonnés contre la garantie que le bien-être soit garanti par le gouvernement mondial. »

Dr. Henry Kissinger, Bilderberger Conférence, Évian, France, 1991. A son insu, son discours fut enregistré par un délégué Suisse

« La conduite des Rockefeller et de leurs alliés doit créer le gouvernement d’un monde combinant le super-capitalisme et le communisme sous le même toit, tous sous leur contrôle…. Suis-je en train de parler de conspiration ? Oui je le fais. Je suis convaincu qu’il y a un tel complot internationale en vue, les vieilles générations l’ont planifiée, incroyablement mauvaise en intention. »

Larry P. McDonald, membre du Congrès, 1976, tué à bord du 747 d’un vol coréen qui a été abattu par les Soviétiques.

« Nous sommes reconnaissants au Washington Post, New York Times, Time Magazine et autres grandes publications, dont les directeurs ont assisté à nos réunions et ont respecté leurs promesses de la discrétion pendant presque quarante ans. Il nous aurait été impossible de développer notre plan pour le monde si nous avions été sous les brillantes lumières de la publicité pendant ces années. Mais, le travail est maintenant beaucoup plus perfectionné et disposé à marcher vers un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et des banquiers du monde est sûrement préférable à l’autodétermination nationale pratiquée dans les siècles passés. »

 David Rockefeller, fondateur de la Commission Trilatérale, dans une allocution lors d’une réunion de la Commission Trilatérale, en juin 1991.

« L’idée était que ceux qui dirigent la conspiration globale puissent utiliser les différences de ces deux prétendues idéologies (marxisme / fascisme / socialisme -par opposition à- démocratie /capitalisme) pour leur (les Illuminati) permettre de diviser des parties de plus en plus grandes de la race humaine en camps opposés de sorte qu’ils puissent être armés et puis soumis à un lavage de cerveau en se combattant et se détruisant l’un et l’autre. »

 Myron Fagan.

« Personne n’entrera au Nouvel Ordre Mondial à moins qu’il ou elle fasse l’engagement d’adorer Lucifer. Personne n’entrera dans le Nouvel Age sans subir une Initiation Luciférienne. »

 David Spangler, Directeur des Initiatives Planétaires, Nations Unies.

« En mars, 1915, les intérêts [intérêts au sens avoirs / avantages] de J.P. Morgan, l’acier, la construction navale, et les intérêts de pouvoir, et leurs organismes subsidiaires, a réuni 12 gros bonnets du monde de la presse et les a utilisé pour déterminer les journaux les plus influents aux USA et le nombre suffisant d’entre eux pour contrôler l’ensemble de la politique de presse quotidienne…. Ils ont trouvé qu’il était seulement nécessaire de prendre le contrôle de 25 des plus grands journaux.

« Un accord a été conclu ; la politique de presse a été achetée, étant payée par mois ; un rédacteur a été fourni à chaque journal pour superviser correctement et publier l’information concernant les questions de l’état de préparation, du militarisme, des politiques financières, et d’autres choses de nature nationale et internationale considérées essentielles aux intérêts des preneurs de contrôle. »

 Oscar Callaway, membre du Congrès US, 1917.

« Le monde peut donc saisir l’occasion [crise du Golfe Persique] pour accomplir la promesse de longue date d’un Nouvel Ordre Mondial où les nations diverses seront réunies dans la cause commune pour réaliser les aspirations universelles de l’humanité. »

George Herbert Walker Bush.

« Dans le siècle à venir, les nations comme nous les connaissons seront désuètes ; tous les états reconnaîtront une seule autorité globale. La souveraineté nationale n’était pas une si grande idée après tous. »

Strobe Talbot, secrétaire d’état adjoint du président Clinton, cité dans le Time le 20 juillet l992.

« Nous aurons le gouvernement du monde que vous l’aimiez ou non, par la conquête ou le consentement. »

 Rapport du Conseil des Relations Étrangères (CFR) par James Warburg, membre du Comité des Relations Étrangères du Sénat le 17 février l950.

« Le monde est régi par des personnages très différents de ce qui est imaginé par ceux qui ne sont pas en coulisses. »

 Benjamin Disraeli, premier premier ministre d’Angleterre, dans un roman qu’il a édité en 1844, appelés Coningsby [ ? peut-être « Arnaque par »], la Nouvelle Génération.

« Les gouvernements d’aujourd’hui doivent traiter non seulement avec d’autres gouvernements, avec des empereurs, des rois et des ministres, mais aussi avec des sociétés secrètes qui ont partout leurs agents sans scrupules, qui peuvent au dernier moment déranger les plans de tous les gouvernements. »

 Benjamin Disraeli, premier ministre britannique, 1876.

« Depuis que je suis entré en politique, j’ai eu surtout les vues des hommes qui se confiaient à moi en privé. Certains des plus grands hommes aux USA, dans le domaine du commerce et de la fabrication, ont peur de quelque chose. Ils savent qu’il y a un pouvoir quelque part aussi organisé, aussi subtil, aussi attentif, aussi emboîté, aussi complet, aussi dominant, que le mieux est de ne pas parler trop fort quand ils parlent en le condamnant. »

 Woodrow Wilson, La Nouvelle Liberté (1913).

« Ce qui est important c’est d’insister sur les preuves croissantes de l’existence d’une conspiration secrète, dans le monde entier, pour la destruction du gouvernement organisé et l’abandon au mal. »

 L’éditorial de Christian Science Monitor, du 19 juin l920.

« La vraie menace de notre république est ce gouvernement invisible qui comme une pieuvre géante étale ses longues tentacules sur les villes, les états, et les nations. Comme le poulpe dans la vraie vie, il opère sous le couvert d’un écran créé par lui…. A la tête de ce poulpe sont les intérêts de Standard Oïl de Rockefeller et un petit groupe d’établissements bancaires puissants généralement désignés sous le nom de banquiers internationaux. La petite coterie de banquiers internationaux puissants courts virtuellement après le gouvernement des USA dans leurs propres buts égoïstes. Ils commandent pratiquement les deux parties politiques. »

 John F. Hylan, maire de New York, 1922.

« Depuis les jours de Sparticus, Wieskhopf, Karl Marx, Trotsky, Rosa Luxemberg, et Emma Goldman, cette conspiration mondiale a été soutenue dans sa croissance. Cette conspiration a joué un rôle reconnaissable défini dans la tragédie de la révolution française. Elle a été le moteur de chaque mouvement subversif au 19ème siècle. Et maintenant enfin cette bande de personnalités extraordinaires des enfers [ou : milieu, pègre] des grandes villes de l’Europe et de l’Amérique ont saisi le peuple russes par les cheveux de leur tête et sont devenues les maîtres incontestés de cet énorme empire. »

 Winston Churchill, déclaration à la presse de Londres, en l922.

« Nous travaillons actuellement discrètement avec toute notre force à arracher cette force mystérieuse appelée la souveraineté hors de l’étreinte des états nations du monde. »

 Professeur Arnold Toynbee, dans un discours en juin l931 devant l’Institut pour l’Étude des Affaires Internationales à Copenhague.

« Le gouvernement des nations occidentales, si monarchique ou républicain, est passé dans les mains invisibles d’une ploutocratie au pouvoir et à la portée internationale. C’était, je tente de suggérer, cette puissance semi-occulte qui…. a poussé la masse des américains dans le chaudron de la guerre mondiale I. »

 Général de division J.f.c. Fuller, historien militaire britannique, l941.

« J’ai estimé depuis longtemps que le FDR avait développé beaucoup de pensées et idées qui lui permettaient de bénéficier de ce pays, les USA. Mais, il ne l’a pas fait. La plupart de ses pensées, de ses arguments politiques, quand il était [au pouvoir], étaient soigneusement confectionnées pour lui et développées par le CFR un groupe de l’Argent Mondial. Brillamment, avec grand goût, comme une magnifique pièce d’artillerie, il a explosé que les « arguments » étaient préparés au milieu d’une cible peu soupçonnable, le peuple américains, et a ainsi liquidé et retourné à son appui politique internationaliste.

« L’ONU est un appareillage d’opérations bancaires internationales à grande échelle évidement installé pour le profit financier par un petit groupe de révolutionnaires puissants du Monde Un, affamé de bénéfices et de pouvoir.

« La dépression était la ‘tonte ‘ calculée du public par les puissances de l’Argent Mondial, déclenchée par le soudain manque planifié d’alimentation en prêts au jour le jour dans le marché monétaire de New York…. Les chefs du Gouvernement du Monde Un et leurs toujours intimes banquiers ont maintenant acquis le plein contrôle des mécanismes de l’argent et du crédit US par l’intermédiaire de la création de la Banque des Réserves Fédérale possédée en privé. »

Curtis Dall, beau-fils du FDR comme il l’a cité dans son livre, Mon Exploité Beau-père.

« La vraie vérité en la matière est, comme vous et moi le savez, qu’un élément financier dans les plus grands centres a possédé le gouvernement depuis les jours d’Andrew Jackson. » Lettre écrite par FDR au Colonel House, le 21 novembre l933.

« Les vraies règles à Washington sont la puissance invisible, et l’exercice dans les coulisses. » Suprême Cour de Justice, Felix Frankfurter, 1952.

« Cinquante hommes font tourner l’Amérique, et c’est un chiffre élevé. »

Joseph Kennedy, père de JFK, le 26 juillet l936, New York Times.

« Aujourd’hui le chemin de la dictature globale peut être imposé aux USA par des moyens strictement légaux, invisible et inaudibles par le Congrès, le Président, ou le peuple. Extérieurement nous avons un gouvernement constitutionnel. Nous avons actionné [ ?] dans notre gouvernement et système politique, un autre corps représentant une autre forme de gouvernement – une élite bureaucratique. »

 Sénateur William Jenner, 1954.

« L’affaire du gouvernement par des élites est irréfutable. »

 Sénateur William Fulbright, ancien Président du Comité Etranger des Relations du Sénat US, déclaré à un colloque en 1963 intitulé : L’élite et l’Électorat – Le gouvernement par le peuple est-il possible ?

« Il est prévu que la Commission Trilatérale soit le véhicule pour la consolidation multinationale du commerce et des intérêts bancaires en saisissant le contrôle du gouvernement politique US. La Commission Trilatérale représente un effort habile et coordonné de saisir le contrôle et de consolider les quatre centres de la puissance politiques, monétaires, intellectuels et ecclésiastiques. La Commission Trilatérale prévoit de créer un pouvoir économique supérieur mondial sur les gouvernements politiques des nations états impliqués. En tant que directeurs et créateurs du système, ils gouverneront le futur. »

 Sénateur US Barry Goldwater dans son livre de l964 : Sans Excuses.

« Les autorités du capitalisme financier ont eu un autre but de grande envergure, rien de moins que de créer un système mondial du contrôle financier dans des mains privées, capables de dominer le système politique de chaque pays et l’économie mondiale. Ce système devant être contrôlé en mode féodal par les banques centrales du monde agissant de concert, par des accords secrets, est arrivé lors de fréquentes réunions et conférences privées. Le sommet du système était la Banque des Règlements Internationaux de Bâle en Suisse, une banque privée possédée et contrôlée par les banques centrales du monde qui sont elles-mêmes des sociétés anonymes. La croissance du capitalisme financier rend possible la centralisation du contrôle économique du monde et l’usage de cette puissance pour des bénéfices financiers directs et des tords indirects à tous les autres groupes économiques. »

Tragédie et Espoir : Une histoire du monde de notre temps (Macmillan Company, 1966) Professeur Carroll Quigley de l’université de Georgetown, fortement estimé par ses anciens étudiants, William Jefferson Blythe Clinton.

« Le Conseil des Relations Étrangères est « l’institution ». Non seulement il a l’influence et le pouvoir dans les principales positions de prise de décision aux niveaux les plus élevés du gouvernement pour faire pression à partir d’en haut, mais il annonce aussi qu’il emploie des individus et des groupes pour mettre la pression d’en bas, pour justifier les décisions du niveau élevé afin de convertir la République constitutionnelle souveraine US en État membre servile d’une dictature du Monde Un. »

 L’ancien membre du Congrès John Rari

« Nous n’allons pas réaliser un Nouvel Ordre Mondial sans le payer de sang de paroles et d’argent ».

Arthur Schlesinger, Jr., dans Affaires Etrangères (Juillet/Août 1995)

« Les directeurs du CFR (Conseil des Relations Etrangères) composent une sorte de Présidium pour que cette partie de l’Institution guident notre destin comme une nation. »

 Christian Science Monitor, 1er septembre l961.

« Le Nouvel Ordre Mondial devra être construit depuis le bas plutôt que du sommet vers le bas… mais en fin de course, éroder pièce par pièce la souveraineté nationale accomplira beaucoup plus que la vieille méthode d’assaut frontal. »

 Membre du CFR Richard Gardner, écrivant dans le numéro d’avril l974 du journal des Affaires Etrangères du CFR.

« La planification de l’ONU peut être retrouvée au ‘comité de direction secret’ établi par le Secrétaire d’Etat Cordell Hull en janvier 1943. Tous les membres de ce comité secret, excepté Hull, un politicien du Tennessee, étaient membres du CFR. Ils ont vu Hull régulièrement pour projeter, choisir, et guider les travaux du Comité Consultatif du Département d’Etat. C’était, en effet, l’agence coordonnatrice de la planification d’après-guerre de tout le Département d’Etat. » Professeurs Laurence H. Shoup et William Minter, écrivant dans leur étude du CFR, « Brain-Trust Impériale : Le CFR et la Politique Etrangère US ». (Monthly Review Press, 1977).

« La clique la plus puissante dans ces groupes (CFR) ont un objectif commun : ils veulent provoquer la reddition de la souveraineté et de l’indépendance nationale US. Ils veulent en finir avec les frontières nationales et la fidélité raciale et ethnique censément pour augmenter des affaires et pour assurer la paix du monde. Obtenir ce qu’ils tentent mènerait inévitablement à la dictature et à la perte de la liberté du peuple. Le CFR a été fondé dans « le but de favoriser le désarmement et la submersion de la souveraineté US et de l’indépendance nationale dans un tout-puissant gouvernement du Monde Un. »

 Harpers, Juillet l958.

« Le vieil ordre du monde a changé quand cet tempête guerrière s’est arrêtée. Le vieil ordre international est parti loin aussi soudainement, aussi inopinément, et aussi complètement que si il avait été éliminé par une inondation colossale, par une grande tempête, ou par une éruption volcanique. Le vieil ordre du monde est mort avec le calme du soleil de ce jour et un nouvel ordre du monde est né tandis que je parle, avec des naissances dans des douleurs si terribles qu’il semble presque incroyable que la vie puisse sortir d’une telle douleur incroyable et de tant de douleur accablante. »

Nicholas Murray Butler, dans une allocution faite devant l’Union de la Ligue des Syndicats de Philadelphie le 27 novembre 1915.

« La conférence de la paix s’est réuni. Elle prendra les décisions les plus importantes dans l’histoire, et sur ces décisions reposera la stabilité du Nouvel Ordre Mondial et de la future paix mondiale. »

 M.C. Alexander, secrétaire de direction de l’Association Américaine pour la Conciliation Internationale, dans une lettre d’abonnement pour le périodique Conciliation International (1919).

« S’il y a ceux qui pensent que nous devons sauter immédiatement au Nouvel Ordre Mondial, mus par la compréhension complète et l’amour fraternel, ils sont condamnés à la déception. Si nous devons jamais approcher ce temps, il viendra après des efforts patients et persistants sur une longue durée. La situation internationale actuelle de méfiance et de peur peut seulement être corrigée par une formule de statut égal, appliquée sans interruption, à chaque phase des contacts internationaux, jusqu’à ce que les toiles d’araignée du vieil ordre soient balayées hors de l’esprit de tous les habitants de la Terres. »

Dr. Augustus O. Thomas, président de la Fédération du Monde des Associations de l’Education (août 1927), cité dans le livre Compréhension Internationale : Agences Eduquant pour le Nouveau Monde (1931).

« … lorsque la lutte semble dériver nettement vers une démocratie sociale mondiale, il peut encore y avoir un très grand délais et des déceptions avant qu’elle devienne un système efficace et bienfaisant mondial. Les personnes innombrables… détesteront le Nouvel Ordre Mondial… et mourront en protestant contre lui. Quand nous essayons d’évaluer ses promesses, nous devons considérer la détresse d’une génération ou aussi des mécontents, bon nombre d’entre eux tout à fait vaillants et gracieux regardants le peuple. »

 H. G. Wells, dans son livre intitulé Le Nouvel Ordre Mondial (1939).

« Le terme Internationalisme a été popularisé ces dernières années pour couvrir une force financière, politique, et économique, dans le but d’établir un gouvernement mondial. Aujourd’hui l’Internationalisme est annoncé des pupitres et des plates-formes comme la ‘Ligue des Nations’ ou ‘l’Union Fédérée’ pour que les USA rendent une partie définie de leur souveraineté nationale. Le plan du gouvernement mondial est préconisé sous des noms attirants tels que le « Nouvel Ordre International », « Le Nouvel Ordre du Monde », « Union du Monde de Maintenant »,  »Commonwealth du Monde des Nations », « Communauté du Monde », ‘etc… Toutes ces expressions ont le même objectif ; cependant, la ligne d’approche peut être religieuse ou politique selon le goût ou la formation de l’individu. »

 Extrait d’un mémoire adressé à la Chambre des Evêques et à la Chambre des Cléricaux et des Lay [ ?] adjoints de l’Eglise Episcopale Protestante en Convention Générale (octobre 1940).

« Dans la première déclaration publique sur la question juive depuis le déclenchement de la guerre, Arthur Greenwood, membre sans portefeuille du Cabinet Britannique de la Guerre, a assuré aux juifs des USA que quand la victoire sera réalisée un effort serait fait pour trouver un nouvel ordre du monde basé sur les idéaux de justice et de paix. »

 Extrait de l’article intitulé « Nouvel ordre du monde promis aux juifs », du New York Times (octobre 1940).

« Si le totalitarisme gagne ce conflit, les tyrans régneront sur le monde, et les individus seront des esclaves. Si la démocratie gagne, les nations de la Terre seront unies dans un Commonwealth des peuples libres, et les individus, placés là, seront les unités souveraines du nouvel ordre du monde. »

 Déclaration de la Fédération du Monde, produite par le Congrès sur la Fédération du Monde, adoptée par les Législatures de Caroline du Nord (1941), du New Jersey (1942), de Pennsylvanie (1943), et probablement d’autres états.

Le « Nouvel Ordre Mondial a Besoin de la Paix : La Souveraineté d’État doit Disparaître, Déclare Notre Dame le Professeur ».

 Titre d’article dans The Tablet (Brooklyn) (mars 1942).

« Le Sous-secrétaire d’État Sumner Welles a réclamé tôt ce soir la création d’une organisation internationale des nations anti-Axe pour contrôler le monde durant la période de l’armistice, de la fin de la guerre actuelle jusqu’à l’établissement d’un nouvel ordre du monde sur une base permanente. »

Texte d’article dans The Philadelphia Inquirer (juin 1942).

« Le rapport a continué en indiquant que les enseignements spirituels de la religion doivent devenir la base du nouvel ordre du monde et que la souveraineté nationale doit être subordonnée à plus élevée, à la loi morale de Dieu. »

 Institut Américain du Judaïsme, extrait d’article du New York Times (décembre 1942).

« Là sont quelques considérations de preuves de sens commun applicables à toutes ces tentatives de planification du monde. Elles peuvent être brièvement énoncées : 1. Parler des modèles pour le futur ou construire un ordre mondial est, si [j’ai] bien compris, suggestif, mais c’est aussi dangereux. Les sociétés croissent plus loin vraiment quand elles sont construites. Une constitution pour un nouvel ordre mondial n’est jamais comme l’épure d’un gratte-ciel. »

Thomas normand, dans son livre Quelle est notre destin ? (1944).

« John Foster Dulles m’a dit directement qu’il avait toutes les raisons de croire que le gouverneur Thomas E. Dewey de New York acceptera son point de vue et qu’il est personnellement convaincu que c’est la politique qu’il promouvra avec grande vigueur s’il est élu. Ainsi il est juste d’indiquer que sur la première partie du Sphinx d’Albany [capitale de NY] s’est à première vue établi lui-même comme le champion d’un nouvel ordre mondial fort et défini. »

 Extrait d’article par Ralph W. Page dans The Philadelphia Bulletin (mai 1944).

« Alchimie pour un nouvel ordre mondial ».

 Article de Stephen John Stedman dans Affaires Etrangères (mai / juin 1995).

« Les Nations Unies, dit-il à l’assistance à l’université de Harvard, n’ont pas été compétents – ni ne sont capables – de façonner un nouvel ordre mondial lequel réponde ainsi irrésistiblement la demande. … Le nouvel ordre mondial qui répondra à des problèmes économiques, militaires, et politiques, dit-il, exige instamment, je crois, que les USA prennent la conduite de tous les peuples libres pour rendre les concepts et les aspirations fondamentales de souveraineté nationale vraiment significatifs par l’approche fédérale. »

 Nelson Rockefeller, gouverneur de New York, dans un article intitulé « Rockefeller Offre la Terre Libre Unie : Appels à Harvard pour conduire la construction du nouvel ordre mondial » — New York Times (février 1962).

« L’expansion logique de l’opinion de la région asiatique est reflétée dans une disposition à considérer les problèmes et la fidélité en termes régionaux, et d’adapter les méthodes régionales aux besoins de développement et à l’évolution d’un nouvel ordre mondial. »

Richard Nixon, dans Affaires Etrangères (octobre 1967).

« Le Président Nixon parle des entretiens comme d’un commencement, ne disant rien de plus au sujet des perspectives pour de futurs contacts et réitère simplement la croyance qu’il a apportée en Chine que les deux nations partagent un intérêt dans la paix et la construction d’un nouvel ordre mondial. »

 Extrait d’un article du New York Times (février 1972).

« Si immédiatement un gouvernement mondial, une Charte révisée, et une Cour Internationale très renforcée ne fournissent pas des réponses, quel espoir y a-t-il pour le progrès ? La réponse ne satisfera pas ceux qui cherchent les solutions simples aux problèmes complexes, mais elle vient essentiellement de ceci : L’espoir pour les dispositions prévisibles, non en développant quelques ambitieuses institutions centrales à l’appartenance universelle et une juridiction générale comme c’était envisagé à la fin de la dernière guerre, mais plutôt beaucoup plus dans le processus de décentraliser, de dérégler et d’inventer de pragmatiques processus ou d’adapter des institutions de juridictions limitées et de choisir des membres pour traiter les problèmes spécifiques au cas par cas… En bref, la maison de l’ordre mondial devra être construite du bas plutôt que depuis le haut vers le bas. Elle ressemblera à un grand ‘grondement, bourdonnement confus’, pour employer la description célèbre de William James de la réalité, mais en fin de course, éroder pièce par pièce la souveraineté nationale de tous côtés, fera beaucoup plus qu’un démodé assaut frontal. »

Richard N. Gardner, dans Affaires Etrangères (avril 1974).

« L’ordre existant se décompose très rapidement, et l’incertitude principale est si l’humanité peut exercer un rôle positif en formant un nouvel ordre mondial ou si elle est condamnée à attendre l’effondrement dans une attitude passive. Nous croyons qu’un nouvel ordre sera soutenu pas plus tard que tôt dans siècle à venir et que les affres de la mort du vieil et les tiraillements de la naissance du nouveau seront un temps de tests pour l’espèce humaine. »

Richard A. Falk, dans un article intitulé « Vers un nouvel ordre mondial : Méthodes modérées et Visions Draconiennes », dans le livre Sur la Création d’un Ordre Juste Mondial (1975).

« L’histoire de mon pays, M. président, nous dit qu’il est possible de façonner l’unité tout en chérissant la diversité, que l’action commune est possible en dépit de la variété de races, d’intérêts, et les croyances que nous voyons ici dans cette chambre. Le progrès et la paix et la justice sont possibles. Ainsi nous disons à tous les peuples et gouvernements : Façonnons ensemble un nouvel ordre mondial. »

Henry Kissinger, dans une allocution devant l’Assemblée Générale des Nations Unies, octobre 1975).

« Dans le vieux Bureau d’Inter-Américain dans le Bâtiment du Commerce ici au temps de Roosevelt, en tant que Secrétaire d’Etat Auxiliaire pour des Affaires Latino-Américaines sous le Président Truman, en tant que chef brusque avec Adlai Stevenson et Tom Finletter à la fondation des Nations Unies à San Francisco, Nelson Rockefeller était à la tête de la lutte pour établir non seulement un système américain de sécurité politique mais aussi un nouvel ordre mondial. » Partie d’article du New York Times (novembre 1975).

« Un nouvel Ordre Mondial. »

 Titre d’article sur le début de l’allocution de Hubert H. Humphrey à l’université de Pennsylvanie, imprimée dans la Gazette de Pennsylvanie (juin 1977).

« Le progrès global est plus possible maintenant seulement à travers une recherche de consensus universel dans le mouvement vers un nouvel ordre du monde. »

 Mikhail Gorbachev, dans une allocution aux Nations Unies (décembre 1988).

« Nous croyons que nous créons le commencement d’un nouvel ordre mondial en éclosant de l’effondrement dès l’antagonismes entre USA et Soviétiques. »

Brent Scowcroft (août 1990), cité dans le Washington Post (mai 1991).

« Nous pouvons voir au-delà des ombres de la guerre du Moyen-Orient un nouvel ordre mondial où le travail fort ensemble décourage et arrête l’agression. C’était précisément la vision de Franklin Roosevelt et de Winston Churchill pour la paix dans la période d’après-guerre. »

 Richard Gephardt, dans le Journal de Wall Street (septembre 1990).

« Si nous ne suivons pas les préceptes de notre boussole morale intérieure et nous ne défendons pas la vie humaine, alors son anarchie menacera la paix et la démocratie du nouvel ordre mondial naissant que nous voyons maintenant, cette longue vision rêvée pour qui nous avons tous travaillée depuis tellement longtemps. »

 Le Président George Bush (janvier 1991).

« Mais il est devenu clair comme le temps se pliait à la raison de M. Bush que le nouvel ordre mondial a été fondé sur une convergence de buts et d’intérêts entre USA et Union Soviétique, si forte et permanente qu’ils travailleront en équipe à travers le Conseil de Sécurité de l’ONU. » Extrait de A.M. Rosenthal, dans le New York Times (janvier 1991).

« Je soutiendrai un candidat présidentiel qui a promis de prendre les mesures suivantes : … A la fin de la guerre du Golfe Persique, encourage à un règlement compréhensif du Moyen-Orient et pour un nouvel ordre mondial basé non pas sur la Pax Americana, mais sur la paix par la loi avec un ONU fort et une Justice Mondiale. »

 George McGovern, dans le New York Times (février 1991).

« … c’est le bébé de Bush, même si il partage sa popularisation avec Gorbachev. Oubliez la racine du nouvel ordre d’Hitler ; F.D.R. a utilisé l’expression avant. »

 William Safire, dans le New York Times (février 1991).

« Comment j’ai appris à aimer le nouvel ordre mondial ».

 Article du Sénateur Joseph R. Biden, Jr. dans le Journal de Wall Street (avril 1992).

« Comment Réaliser le Nouvel Ordre Mondial »

 Titre du livre d’Henry Kissinger, dans le Time Magazine (mars 1994).

« L’acte Final de l’Uruguay Round, marquant la conclusion de la négociation commerciale la plus ambitieuse de notre siècle, donnera naissance – au Maroc – à l’organisation du Commerce Mondial, le troisième pilier du Nouvel Ordre Mondial, avec les Nations Unies et le Fonds Monétaire International. »

 Partie de la publicité sur une pleine page par le gouvernement du Maroc au New York Times (avril 1994).

« Le Nouvel Ordre Mondial : L’élévation de la Région-Etat ».

 Titre d’un article de Kenichi Ohmae, chef politique réformateur du Japon, dans le Journal de Wall Street (août 1994).

« Que le Nouvel ordre Mondial qui est en cours de fabrication se concentre sur la création d’un monde de démocratie, de paix et de prospérité pour tous ».

Nelson Mandela, dans Philadelphia Inquirer (octobre 1994).

« Le renouvellement du traité de non-prolifération a été décrit comme important « pour le bien-être du monde entier et le nouvel ordre mondial ». »

 Président Hosni Mubarak d’Egypte, dans le New York Times (avril 1995).

« Les américains doivent être disposés à renoncer à un degré d’intimité personnelle en échange de la sûreté et de la sécurité. »

Louis Freeh, directeur du FBI, 1993.

« Nous ne pouvons pas être aussi obsédés dans notre désir de préserver les droites des américains ordinaires ».

 William Jefferson Clinton, USA Aujourd’hui, 11 Mars 1993.

« Je ne puis être responsable de chaque petite entreprise sous-capitalisée d’Amérique. Il est temps de mettre le bien commun, l’intérêt national, en avant des individus. »

 Hillary Clinton, quand elle a dit que le plan socialiste des soins de santé mettra les petites entreprises en faillite.

« Les décisions au sujet de la maternité et de l’avortement, de l’école, de la chirurgie cosmétique, du traitement des maladies vénériennes ou de l’emploi… ne devraient pas être prises unilatéralement par les parents. »

Hillary Clinton sur les « Droits des Enfants ».

« Les fondamentalistes et les croyants en la Bible n’ont pas le droit d’endoctriner leurs enfants dans leur croyance religieuse, parce que nous, l’état, nous nous préparons pour l’année 2000, quand l’Amérique fera partie de la société globale du Monde Un, et leurs enfants ne pourront pas s’adapter dedans. »

Sénateur du Nébraska, Peter Hoagland, à la radio en 1983. « Vous voyez les menaces ici pour les chrétiens, les vrai reconnu en l’église de christ et pas ceux qui appartiennent à ces grandes dénominations  construites par les hommes et dirigé par Satan …… »

« Je ne m’inquiète pas si vous voulez chasser. Je ne m’inquiète pas si vous pensez que c’est votre droit. Je dis, ‘désolé.’ Nous sommes en 1999. Nous avons assez eu comme nation. Il ne vous est pas permis de posséder un pistolet, et si vous possédez un pistolet je pense que vous devriez aller à la prison. »

Rosie O’Donnell, 21 Avril 1999

« En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un évènement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi. »

Franklin D. RooseveltPrésident des Etats Unis de 1932 à 1945

« Le monde se divise en trois catégories de gens: un très petit nombre qui fait se produire les événements, un groupe un peu plus important qui veille à leur exécution et les regarde s’accomplir, et enfin une vaste majorité qui ne sait jamais ce qui s’est produit en réalité. »

Nicholas Murray ButlerPrésident de la Pilgrine Society, membre de laCarnegie, membre du CFR (Council on Foreign Relations)

« Nous arrivons vers l’émergence d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin, c’est de LA CRISE MAJEURE et le peuple acceptera le nouvel ordre mondial »

 -David Rockefeller, CFR-

« Divers groupes œuvrent dans l’ombre depuis des siècles. s’ils s’enveloppent d’un tel secret, c’est que leurs motivations ne sont pas claires. »

-Albert Pike-

« Dès que possible, nous devons arriver à élaborer un gouvernement mondial et une religion mondiale dirigés par un leader mondial » –

Robert Muller- (ancien assistant au secrétaire général de l’ONU)

« Vous comprendrez qu’ici on nous annonce la religion mondiale, et que sans celle-ci il ne peut se réalisé  le plan du nouvel ordre mondial, on pousse et conditionne le monde à accepter une religion mondiale, et vous comprendrez pourquoi toutes ces grandes religions ont commis des guerres de toutes sorte, dans le but de faire pression sur le peuple à accepter cette religion mondiale, vous comprendrez pourquoi tous ces attentats dit islamique qui sont créer de toutes pièces par cet puissance qui met en place ce gouvernement mondial et le peuple est poussé à haïr ces personnes du monde oriental si différente soite dans leur culture , mais qu’un groupe religieux s’appuient sur un livre comme le coran qui est une hérésie devant dieu ( sur le blog il y a deux messages sur l’islam , vous comprendrez son origine.) Et vous comprendrez ce qui s’est passé pour l’attentat du Charlie hebdo (et bien d’autre attentats) ; voyez la France comme elle est manipulé au niveau sentimental et ceci pour haïr  ce peuple et accepter une guerre ou autre contre ce peuple, prenez le temps de réfléchir par vous-même et ne vous laissez pas endoctriné par les medias qui sont d’ailleurs contrôlé par cette puissance. »

« Le monde est gouverné par de tout autres personnages que ne se l’imaginent ceux dont l’œil ne plonge pas dans les coulisses. »

Disraëli (1804-1881), dans Coningsby, page 183

« Si soudainement il y avait une menace envers ce monde en provenance d’une espèce d’une autre planète, nous oublierons tous ces petits conflits locaux qui ont lieu entre nos deux grands pays et nous comprendrions une fois pour toute que nous sommes en fait des êtres humains de cette terre. »

-Ronald Reagan s’adressant a Mikhail Gorbachev-

« Là vous comprendrez qu’il cherche un nouvel ennemie, vu que la religion mondiale  finira par éradiqué les conflits connu qui accusera donc plus d’ennemi qui je vous le rappel  fait marcher l’armements,  entre autre ces soit disant fanatique, plus d’attentats, le plan religion mondiale atteint , il chercherons un nouvel ennemie et là sera les extra-terrestre , voyez comme les medias s’acharnent sur le sujet , films, reportages , faux documents vidéos sur YouTube etc. ….. Le peuple va finir par croire qu’il y a des êtres vivants ailleurs voir croire que jésus en est un, quel hérésie !! »

« Il y a deux histoires: l’histoire officielle, menteuse, puis l’histoire secrète, où sont les véritables causes des évènements. »

Honoré de Balzac

« Trois cents hommes, dont chacun connaît tous les autres, gouvernent les destinées du continent européen et choisissent leurs successeurs dans leur entourage. »

Walter Rathenau (1867-1922), dans le journal autrichien Wiener Freie Presse,

24 décembre 1912

 » Dans les conseils du gouvernement, nous devons donc nous garder de toute influence sans garantie, voulue ou pas, du complexe militaro-industriel. Le risque potentiel d’une augmentation désastreuse d’un pouvoir mal placé existe et persistera. Nous ne devrons jamais laisser le poids de cette combinaison mettre en danger nos libertés et processus démocratiques.  »  Le discours d’adieu prononcé à la télévision américaine le 17 janvier 1961 par le Président Dwight D. Eisenhower « Le bureau présidentiel a été utilisé pour mettre sur pied un complot d’anéantissement de la liberté du peuple américain, et avant de quitter ce bureau, je dois informer les citoyens de cet état critique. »

John F. Kennedy, (A l’université de Columbia, 12th Nov. 1963 – 10 jours avant son meurtre le 22 Novembre 1963.)

« L’avancement du progrès global est maintenant possible seulement à travers une quête pour un consensus universel dans le mouvement vers le Nouvel Ordre Mondial. »

Mikhail Gorbachev, Président de l’Union Soviétique de 1990 à son démantèlement, dans un discours aux Nations-Unies en 1988

« Il incombe à la communauté internationale d’élaborer les règles de ce nouvel ordre mondial »,

a dit Jacques Chirac, qui a souhaité que la communauté internationale s’entende sur « une vision commune inspirée de la Charte des Nations unies ». Le 7 décembre 1998 dans l’hémicycle comble de l’Unesco

« …Homme moderne, adulte pourtant parfois faible dans sa pensée et dans sa volonté, laisse-toi prendre par la main par l’Enfant de Bethléem ; ne crains pas, aie confiance en Lui ! La force vivifiante de sa lumière t’encourage à t’engager dans l’édification d’un nouvel ordre mondial, fondé sur de justes relations éthiques et économiques. Que son amour guide les peuples et éclaire leur conscience commune d’être une « famille » appelée à construire des relations de confiance et de soutien mutuel. L’humanité unie pourra affronter les problèmes nombreux et préoccupants du moment présent : de la menace terroriste aux conditions d’humiliante pauvreté dans laquelle vivent des millions d’êtres humains, de la prolifération des armes aux pandémies et à la dégradation de l’environnement qui menace l’avenir de la planète. »

 Benoit XVI messe de noël 2005  « Le pape s’y met, il fait partie de ce plan du nouvel ordre mondial, vous comprendrez dans la bible qui est le faux prophète !! »

« L’histoire est un mensonge que personne ne conteste »

Napoléon Bonaparte

« Derrière le gouvernement visible siège un gouvernement invisible qui ne doit pas fidélité aux peuples et ne se reconait aucune responsabilité. Anéantir ce gouvernement invisible, détruire le lien impie qui relie les affaires corrompues avec la politique, elle-même corrompue, tel est le devoir de l’homme d’état »

                                                           Théodore Roosevelt

« La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre contre les Etats-Unis. Une guerre permanente, économique, une guerre sans morts. […] Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. Une guerre inconnue, une guerre permanente, sans morts apparemment, et pourtant une guerre à mort. »

François Mitterrand (1916-1996), Ex-Président Français. Commentaire lors d’un entretien privé avant sa mort, cité dans le Courrier International du 13 Avril 2000.

Satan a contrefait le christianisme !


Satan à contrefait le christianisme a travers tous les siècles afin de tromper les âmes !

 

 

 

Message pour les abonnés de ce site


Bonjour a tous les abonnés de ce site , c est vrai nous n échangeons pas beaucoup avec vous mais nous rendons grâce au seigneur car il nous a donné un outil pour ceci  et nous vous invitons a venir visiter le site répertoire des cellules de l église de Jésus Christ et si vous êtes inspiré guidé a venir partager la vérité et le partage , échange fraternel pour la gloire de Notre seigneur et sauveur n hésitez pas , dans la paix

 

Patrick et maguy

voici le lien du site fait en commun avec les premiers inscrit …..https://patrick-evangiles4.wixsite.com/repertoire

Les hommes n’obéissent plus aux lois de Dieu et se sont révoltés


Au commencement, Dieu a formé et créé le ciel et la terre. Il a créé le jour et la nuit. Les océans, les rivières et le sol sec. La vie animale de toutes sortes. Aucune « évolution » n’a été utilisée ou nécessaire. Toute la vie végétale a été tirée de la terre qu’Il a créée. Et puis, finalement, il a créé l’homme à son image et à sa ressemblance. Il a créé à la fois des hommes et des femmes, et, ce faisant, a complètement établi qu’un homme et une femme ne pouvaient être unis que dans une union sacrée pour peupler la terre. Le Saint Dieu souverain de tous, en créant et en ordonnant l’union du saint mariage, a établi le fondement même pour construire toutes les sociétés et les civilisations ( pas sous la forme moderne actuelle) . Il a expressément précisé que toute autre sorte d’union et de fondation était damnée dès le début. Toute variance de l’établissement de l’union du mariage ordonné par Dieu provoquerait la destruction certaine de toute société ou civilisation. Le Tout-Puissant a établi le début d’une commodité rare pour beaucoup de gens, un foyer centré sur Dieu. Un endroit d’amour pur centré sur Dieu. Un endroit d’instruction juste. Un endroit de sécurité et de sureté pour toute la famille. Un endroit d’enseignement et d’éducation divins. Jamais et nulle part dans les Écritures, son peuple ne confiait ses enfants à quiconque, sauf à leur famille immédiate, pour les éduquer. Pas à un système d’état, de l’Antéchrist, de « l’enfer », appelé les écoles publiques. Les parents seuls doivent être responsables d’éduquer leurs enfants ! Des grands parents, des sœurs, des frères ou d’autres proches membres de la famille ont été nommés éducateurs. Le premier commandement de l’éducation était d’enseigner aux enfants la peur et la révérence à leur Saint Dieu Créateur. Du lever au coucher du soleil. C’était le principal devoir des parents ! C’est pourquoi Dieu a établi les « règles » du mariage et de la vie à la maison dès le début et a parlé à ce sujet tout au long de sa Sainte Parole. C’est précisément pour cette raison que l’ennemi du Peuple de Dieu a attaqué le foyer de toutes les façons imaginables. Satan sait que si la fondation est compromise, toute la Création s’effondrera et se décomposera. La partie vraiment triste et étonnante, c’est que le Peuple de Dieu est tombé dans les tromperies de Satan et, même maintenant, il l’aime tellement ! Après tout, c’est une telle commodité de les mettre dans un « complexe sécurisé » tout en étant sous la protection de la police, alors qu’ils apprennent qu’il n’y a pas de Dieu ou de Créateur ! Ils enseignent que nous avons évolué à partir d’une seule cellule de limon depuis des millions d’années. Ils enseignent que les humains n’ont pas d’âmes éternelles. Ils enseignent qu’il n’y a pas de règles ni de normes à respecter. Ils enseignent qu’au fur et à mesure que l’homme « évolue », il devient son propre dieu, et il peut changer les règles ou les lois pour mieux répondre aux besoins de l’humanité et préserver sa Mère-Terre ! Oh, nous sommes tous devenus tellement merveilleusement stupides et pleins de sorcellerie. Les hommes n’obéissent plus aux lois de Dieu et se sont révoltés, c’est-à-dire qu’ils se sont engagés dans la sorcellerie contre Dieu. Très peu d’hommes suivent les enseignements du Christ d’un mari et d’un père divins. Très peu d’épouses sont disposées à se soumettre à tout homme, même à leurs propres maris, comme le chef légitime de la femme. Dieu vous interdit de vous référer à eux comme des « pourvoyeurs » ! Ou de suggérer qu’ils soient les « gardiens » de la maison. Les enfants reçoivent les enseignements des professeurs et des supérieurs, en plus de leurs pairs, tous les jours qu’ils n’ont pas besoin d’obéir à leurs parents. Pour être honnête cependant, certains parents ne sont pas aptes à être appelés humains, et beaucoup moins parents ! Mais cela peut généralement être un retour à la façon dont leurs parents « ont échoué » à leur enseigner la Parole de Dieu. La promiscuité sexuelle est répandue ! Pas de culpabilité pour les hommes ou les femmes ayant des rapports sexuels avec n’importe qui et au moment qu’ils choisissent. Même avec des personnes du même sexe ! Et, si une femme doit avoir un « accident » et devenir enceinte, il n’y a aucun problème ! Ils peuvent faire massacrer l’enfant pour quelques Euros.
Dieu a ordonné que si l’union du mariage d’un homme à une femme pour toute sa vie a été compromis au point que c’est une union éteinte, alors, le divorce et le remariage, qui dans presque tous les cas est un adultère, est devenu la solution commune. Par l’ignorance et les compromis, nous sommes devenus une société infiltrée par l’adultère. Il n’y a qu’une seule raison valable pour le divorce selon la Sainte Parole de Dieu, et vous trouvez que la mère et le père de la mariée devraient démontrer la pureté de leurs filles. Le Christ lui-même a donné le commandement sur le divorce et le remariage. On pourrais dire « Assez, c’est assez ! le monde est damnée sans espoir de rédemption, parce que les gens, dans leur ensemble, sont devenus presque totalement ignorants des lois de Dieu et, pour la plupart, nous nous en foutons totalement ! C’est ce qu’on appelle être réprouvé ! D’où il n’y a pas de rédemption. »
Mais sachez que Jésus Christ est la porte de sortie de ceci , le salut ……… Amen !

Notre monde (terre) avant Adam , créationniste et évolutionniste méditons ce message


Étude en construction, le st esprit nous guide……..

      Notre monde (terre) avant Adam    

         Créationniste et évolutionniste

                       Méditons ce message

 

« Et, la terre était informe et vide … » (Genèse 1 :2)

 

Ce que nous allons apprendre précepte par précepte avec Ésaïe 28 :10-11 nous aidera à comprendre de nombreux autres passages difficiles dans toute la Bible, depuis la Genèse jusqu’à l’Apocalypse. Le récit de la Genèse doit être interprété selon le point de vue de Dieu, pas celui de l’homme (Esaïe 55 :8-9). Conservons notre foi, elle est sur le point d’être testée !  (1 Jean 4 :1) Dans Genèse 1 :2 et en directe contradiction avec les glorieux « ciel et terre » de la Genèse 1 :1 (qui, selon Esaïe 45 :18, ont été initialement créés par la Parole de Dieu pour être habités), l’Esprit parle maintenant de la Terre comme une planète maintenant en ruine et en totale désolation :

« La terre était informe et vide ; Il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. »  (Genèse 1 :2)

« Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu’une terre tirée de l’eau et formée au moyen de l’eau, et que par ces choses le monde d’alors périt, submergé par l’eau, tandis que, par la même parole, les cieux et la terre d’à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies»   (2 Pierre 3 :5-7)

Au verset 1 :2 de la Genèse, la Terre est une planète inhabitée et sans vie à la dérive dans le froid et l’obscurité des restants chaotiques de l’ancien univers. La planète est submergée dans l’eau et les eaux font aussi rage autour d’elle et à travers un univers abyssal en ruines. Pendant que nous étudions les définitions des racines des mots grecs et hébreux, une image émerge d’un monde ancien qui a existé auparavant, mais qui est maintenant totalement détruit et mort. En prenant les mots de la Bible dans leur vraie valeur et en lisant les versets objectivement, plusieurs faits deviennent parfaitement clairs. Tout d’abord, l’emplacement du contexte et du temps de Genèse 1 :2 est un verset AVANT que Dieu dise : « Que la lumière soit… » (Genèse 1 :3), où Il commence le processus créatif des célèbres six jours trouvés dans Genèse 1 :3 jusqu’à 1 :31.

Deuxièmement, si la « lumière » (Genèse 1 :3) a été la toute première chose que Dieu a effectivement créée, alors, est-ce possible que d’autres choses existaient déjà ? Plus précisément, dans Genèse 1 :2, il y a de l’eau, composée d’hydrogène et d’oxygène, et il y a la Terre, composée de myriades d’éléments et de composés et sous une forme solide reconnaissable comme une planète à laquelle on a déjà attribué un nom propre. L’eau et la terre sont de la matière. Selon les observations de la physique (en particulier l’équation E=mc2), afin que la matière puisse exister, il doit y avoir de l’espace, l’espace et la matière doivent exister dans le temps ; La matière, l’espace et le temps sont directement réglés par la vitesse de la lumière, qui est une constante. Selon la valeur nominale des mots exacts de Genèse 1 :2 dans la Bible, la planète Terre, beaucoup d’eau et un univers dans le temps existaient déjà avant que Dieu dise : « Que la lumière soit » dans Genèse 1 :3.

Troisièmement, et c’est très important, il y a autre chose déjà présente à ce moment : L’obscurité ! Et, non seulement une obscurité physique (absence de lumière), mais aussi, une obscurité spirituelle (absence de sainteté et d’harmonie).

Quand tous ces faits sont pris en considération, les vérités inéluctables suivantes se détachent :

  1. La planète Terre et un univers existaient déjà avant que le processus créatif de Genèse 1 :3 jusqu’à 1 :31 ne commence. La Terre existait déjà depuis une durée indéterminée dans les temps historiques.
  2. La physique du temps, de l’espace et de la matière est déjà établie, ce qui, par extension, signifie que les processus qui régissent la désintégration radioactive (le principe de la demi-vie) fonctionnent aussi et sont valides.
  3. 3.         À un certain temps indéterminé dans le passé historique, la mort et les puissances des ténèbres ont vu le jour, avant Adam.

Avant d’aller plus loin, nous devons établir fermement un principe directeur qui règle notre interprétation des Saintes Écritures et de la géologie de la Terre :

Si la Bible est vraie et fidèle ( je n’en doute pas )  au sujet de Jésus et de la rédemption par Son Sang versé sur la croix du Calvaire, si la Bible est vraie et fidèle au sujet de la chute de l’homme et de son besoin d’une rédemption, si la Bible est vraie et fidèle au sujet du paradis, de l’enfer et du jugement à venir, si la Bible est vraie et fidèle au sujet de l’histoire d’Israël et des patriarches, alors, la Bible est aussi vraie et fidèle au sujet de Moïse et du Seigneur qui sépare la Mer Rouge. Elle est vraie également au sujet du Seigneur qui fait reculer l’horloge solaire de 10 degrés comme un signe pour Ezéchias (lire 2 Rois 20 :9-11), elle est vraie aussi lorsque le Seigneur fait arrêter le soleil en plein ciel pour Josué (lire Josué 10 :12-14) et il est également vrai que l’Éternel a fait les cieux et la Terre actuels, notre « monde », en seulement six jours de 24 heures et il y a seulement environ 6000 ans, tout comme le disent les Écritures. Nous devons prendre les paroles du Seigneur comme une vérité totale.

Maintenant, considérons aussi ce qui suit : Si les âges des fossiles géologiques sont certains et véritables comme communément admis, si le principe de la désintégration radioactive et la datation de la demi-vie est vrai et fiable, si ces mêmes techniques de datation sont fiables quand elles démontrent que les plus anciennes roches connues sur la Terre sont âgées d’environ 3,8 milliards d’années, et que les tous premiers restants fossilisés de vie macro-organique sur cette planète sont âgés d’environ 500 à 700 millions d’années, alors nous sommes confrontés à la seule conclusion logique :

LES SIX JOURS DE LA GENÈSE SONT LE COMPTE-RENDU D’UNE NOUVELLE CRÉATION, OU D’UNE RÉGÉNÉRATION D’UN CIEL ET D’UNE TERRE EXISTANTS PRÉCÉDEMMENT ET NON UNE CRÉATION ORIGINALE POUR LA PREMIÈRE FOIS DE TOUTES CHOSES PAR L’ÉTERNEL ET QUE LES SEPT JOURS CRÉATIFS DU PREMIER CHAPITRE DE LA GENÈSE NE SONT CERTAINEMENT PAS UNE HISTOIRE GÉOLOGIQUE DE LA TERRE !

Il ne peut pas y avoir une autre réponse logique qui puisse être sensée à la lumière des paroles vraies et fidèles de la Bible et des observations physiques vérifiées par le temps (pas les théories) des sciences géologiques.

Toutefois, si nous acceptons cela comme la véritable solution à la Création versus le paradoxe de l’Évolution, alors les scientifiques se trompent au sujet de toutes les choses vivantes à la surface de la planète qu’ils disent être des descendants directs des êtres vivants qui ont évolué à travers des centaines de millions d’années d’histoire naturelle, parce que l’état de l’ancien monde, comme révélé dans Genèse 1:2, est celui d’une planète complètement morte, vide totalement de toute forme de vie. D’un autre côté, cela signifie aussi que chaque chose vivante à la surface de la planète aujourd’hui descend directement de ces formes de vie que Dieu a créé quand Il a recréé les cieux et la terre il y a environ 6000 ans et que ces formes de vie de remplacement ont été calquées sur les même « sortes » de formes de vie qui ont habité la surface de la vieille Terre, peu avant de périr. En outre, chaque homme, femme et enfant qui vivent à la surface de la Terre aujourd’hui descendent génétiquement du premier homme, Adam, qui a été créé à l’image de Dieu et non « selon leurs espèces », comme les bêtes et la végétation. Par extension, cela signifie que tout restant d’ADN génétique d’un « humain » connu en fait plus vieux que 6000 ans (comme le « Neandertal » et le « Cro-Magnon ») s’avèrera n’avoir aucun lien génétique avec tout peuple vivant sur la Terre aujourd’hui.

En substance, ce que les Écritures disent collectivement est ce qui suit :

Il y a longtemps, très loin dans le passé, le Seigneur Dieu a d’abord créé le ciel et la terre (Genèse 1 :1). Mais, au moment dans le temps mentionné dans Genèse 1 :2, il existe un profond fossé dans le temps historique de l’ordre de centaines de millions d’années. Dans Genèse 1 :1, nous avons le Ciel et la Terre magnifique, mais, dans Genèse 1 :2, nous voyons un Ciel et une Terre décimée. La majeure partie de la colonne géologique s’intègre entre Genèse 1 :1 et 1 :2, et le marqueur des temps géologiques dans Genèse 1 :2 est la fin exacte du Pléistocène. La fin du Pléistocène (environ 12,000 à 14,000 ans) démontre un événement d’extinction globale et une forte chute des températures mondiales. À partir de ces évidences, toute vie a péri à la surface de la Terre pendant une brève période avant que Dieu ne régénère une nouvelle création à partir des restants des anciens Cieux et de l’ancienne Terre.

Alors, que s’est-il exactement passé pendant ce grand écart de temps entre Genèse 1 :1 et Genèse 1 :2 ?

Pourquoi la mort existait-elle déjà avant les six jours de la création et le péché d’Adam ?

Plus précisément, comment le péché et la mort sur la terre, avant Adam ont-ils été créés, si nous prenons Romains 5 :12 comme une vérité littérale ?

Comme des indices pour cette réponse, nous devons nous tourner vers les écrits des prophètes Esaïe et Ézéchiel. Dans ces Écritures prophétiques, le Saint-Esprit a parlé par ces hommes au sujet de l’origine de Satan, ce qui est la doctrine clef pour découvrir ce grand mystère.

Ce que l’Esprit de Vérité Révèle dans la Parole de Vérité

Dans les passages suivants, les prophètes parlent contre le « Roi de Babylone » (Esaïe 14 :4) et le « Prince de Tyr » (Ézéchiel 28 :2) qui étaient des hommes mortels reconnus dans l’histoire. Prophétiquement, l’Esprit s’adresse également à un homme encore à venir, l’Antéchrist (2 Thessaloniciens 2 :1-10). Il est clairement évident, d’après le contenu, toutefois, que le Saint Esprit parle aussi contre un esprit, un ancien esprit impie et malveillant qui a motivé les mauvaises actions de ces hommes historiques et mortels :

« Te voilà tombé du ciel, astre brillant, fils de l’aurore. Tu es abattu à terre, toi, le vainqueur des nations. Tu disais en ton cœur : Je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu ; je m’assiérai sur la montagne de l’assemblée, à l’extrémité du septentrion ; je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut. Mais tu as été précipité dans le séjour des morts, dans les profondeurs de la fosse. Ceux qui te voient fixent sur toi leurs regards, ils te considèrent attentivement ; Est-ce là cet homme qui faisait trembler la terre, qui ébranlait les royaumes. … »   (Esaïe 14 :12-16)

« Tu étais en Éden, le jardin de Dieu ; tu étais couvert de toute espèce de pierres précieuses, de sardoine, de topaze, de diamant, de chrysolithe, d’onyx, de jaspe, de saphir, d’escarboucle, d’émeraude, et d’or ; tes tambourins et tes flûtes étaient à ton service, préparés pour le jour où tu fus créé. Tu étais un chérubin protecteur, aux ailes déployées ; Je t’avais placé et tu étais sur la sainte montagne de Dieu ; tu marchais au milieu des pierres étincelantes. Tu as été intègre dans tes voies, depuis le jour où tu fus créé jusqu’à celui où l’iniquité a été trouvée chez toi. Par la grandeur de ton commerce tu as été rempli de violence, et tu as péché ; Je te précipite de la montagne de Dieu, et Je te fais disparaître, chérubin protecteur, du milieu des pierres étincelantes. Ton cœur s’est élevé à cause de ta beauté, tu as corrompu ta sagesse par ton éclat ; Je te jette par terre, Je te livre en spectacle aux rois. »  (Ézéchiel 28 :13-17)

Les paroles parlent de choses qui ne pourraient jamais être attribuées à des actions réelles d’un roi ou d’un prince humain. Aucun homme dans toute l’histoire n’a jamais pu « marcher au milieu des pierres étincelantes » ou être « précipité dans le séjour des morts ».

Le nom « Lucifer » signifie « porteur de lumière » ou « brillance » dans la définition hébraïque du mot. Cette créature fut le premier roi du royaume des cieux lorsque le Seigneur Dieu créa le ciel et la terre (Genèse 1 :1). Il est important de comprendre que le « Royaume des Cieux » n’est pas quelque chose qui commence seulement avec les Évangiles de la Nouvelle alliance (testament de JESUS CHRIST). La saga pour le contrôle et la royauté du « Royaume des Cieux » est le thème principal de la Bible, de la Genèse jusqu’à l’Apocalypse. La géographie de ce royaume s’étend de la terre ci-dessous jusqu’à toutes les choses dans les limites de la voûte céleste, l’univers physique.

Pour l’instant, nous devons étudier davantage une créature créée par le Seigneur Dieu. Au début, il a été mis en charge de toute l’intendance sur le Royaume des Cieux, au tout début des temps, il y a bien longtemps. Cette créature angélique, en fait un chérubin nommé Lucifer, arrivait au deuxième rang derrière le trône de Dieu et était le chef des chœurs de l’univers, lorsque le Seigneur Dieu a d’abord créé toutes les choses :

« Où étais-tu quand Je fondais la terre ? Dis-le, si tu as de l’intelligence. Qui en a fixé les dimensions, le sais-tu ? Ou qui a étendu sur elle le cordeau ? Sur quoi ses bases sont-elles appuyées ? Ou qui en a posé la pierre angulaire, alors que les étoiles du matin éclataient en chants d’allégresse, et que tous les fils de Dieu poussaient des cris de joie ? »
(Job 38 :4-7)

À l’ancienne époque de la création originale, il y a eu harmonie spirituelle et une continuité dans le monde physique nouvellement créé du Royaume, à partir de la surface de la Terre en montant jusqu’au trône de la Trinité éternelle de Dieu. La matière physique et l’esprit étaient tous unis sous la gérance de Lucifer, ce chérubin oint. Il n’était devancé que par le Seigneur Dieu en puissance et en autorité dans le domaine du Royaume en entier. Lucifer était un être créé par Dieu pour Le servir en tant que souverain du Royaume et chef du culte au Seigneur.

Nous devrions également remarquer que Lucifer était « couvert » de 10 pierres précieuses détaillées. Celles-ci ne sont pas exactement les mêmes 12 pierres que le Grand Prêtre d’Israël portait sur son plastron, mais les similitudes d’un tel revêtement signifient que Lucifer était un souverain sacerdotal sur le vieux univers de ces temps anciens. Mais, il n’était pas satisfait de sa glorieuse situation allouée sur toutes choses dans le Royaume et éventuellement a désiré devenir lui-même « Dieu » : « Je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut ».

Lucifer s’est rebellé et a péché contre le Seigneur Dieu et est devenu ainsi le premier être créé à pécher. Lucifer a péché longtemps, très longtemps avant qu’Adam ait même été créé. Le plus ancien péché (donc, le premier) documenté (nous devrions ajouter, documenté dans les Saintes Écritures) s’est produit il y a d’innombrables millions d’années. Il s’est certainement produit avant la période géologique du Cambrien (environ 500 -600 millions années), car c’est pendant cette période que nous assistons à une explosion des formes de vie bien développées dans les fossiles, sans fossiles antécédents dans la plus ancienne période du Précambrien, sauf pour ce qui a été interprété comme des bactéries ou des restes de cellules primitives. Par conséquent, ce qui apparaît dans les fossiles pour les évolutionnistes comme une explosion de la vie, est, pour les créationnistes, une explosion de mort.

L’apparition soudaine de vestiges de formes de vie extrêmement complexes ne signifie pas que ces anciennes formes de vie étaient seulement aussi vieilles que la période du Cambrien. Elles auraient pu vivre dans les temps géologiques bien avant le Cambrien. Les choses qui sont vivantes ne laissent pas de vestiges avant de mourir. Ainsi, le Cambrien marque le premier enregistrement de la mort de formes de vie complexes de l’histoire de la Terre, mais pas le début de la vie complexe elle-même.

Il y a un autre événement géologique extrêmement remarquable qui s’est produit sur la vieille terre, juste avant l’explosion cambrienne. Les scientifiques ont accumulé des preuves grâce à leurs observations qui semblent suggérer que la Terre était complètement gelée à la fin du Précambrien. Depuis les années 1960, les scientifiques ont émis l’hypothèse que la Terre a été soumise à une sévère glaciation aux environs de la période de 750 à 580 millions d’années. C’est ce qu’on appelle l’hypothèse de la « Terre Boule de Neige » et elle a été proposée afin d’expliquer un certain nombre d’observations dans les données géologiques. Elle propose une période glaciaire pour cette époque qui a été tellement sévère que tous les océans de la Terre étaient complètement gelés. Comment cet événement est-il directement relié à l’explosion cambrienne qui a suivi ? Est-ce un hasard si, à la suite de la Terre Boule de Neige et les événements de l’explosion cambrienne, les continents de la Terre a commencé à se séparer ? À cette époque de l’histoire de la Terre, la masse continentale du monde était enfermée dans la configuration d’un supercontinent (appelé « Rodinia ») qui était regroupée près de l’équateur de la Terre. Cette séquence d’événements (Super Âge de Glace, explosion de vie cambrienne, rupture de Rodinia) dans le cadre de la période d’environ 750 à 580 millions d’années, marque le temps de la rébellion de Lucifer dans le passé antique de la Terre et les effets qu’elle a précipité sur toute la création.

Avec son action initiale de péché et de rébellion, la Mort et la corruption, comme le levain, a commencé à pénétrer le cosmos physique qui était toujours sous la gérance de Lucifer. Elles ont commencé à Éden, le jardin de Dieu sur la Terre, puis se sont répandues comme un cancer. Parce que Lucifer était l’intendant de la création toute entière sous le ciel lorsqu’il est tombé, toutes les choses sous son autorité ont également été soumises à la corruption. Chaque forme de vie alors présente, puis toutes celles qui vinrent par la suite à travers l’histoire naturelle de la Terre, avaient une sentence de mort sur elles. Leurs restes fossilisés sont le témoignage, écrit dans la pierre, de la lutte pour la vie en vertu de cette sentence, à travers les âges géologiques. À travers ces vastes âges géologiques, l’univers physique et toutes les choses qui s’y trouvaient se sont éventuellement désintégrées et le système entier est finalement tombé et est mort (entropie).

Les scientifiques utilisent le terme « Évolution » pour décrire les « progrès » observés des formes de vie sur cette planète comme révélés dans les registres des fossiles. Darwin l’appelait la survie des plus aptes et il semble que les organismes de plus en plus complexes ont pris leur place sur la scène historique, mais ils ont réussi à le faire en tuant et en adaptant leur lutte contre la mort. Les dinosaures sont venus et ont disparu. Toutes ces choses sont mortes, et les créatures qui sont venues par la suite ont aussi été tuées. Alors, ce manège a continué pendant les millénaires des temps historiques jusqu’à ce que l’esprit de la mort s’empare de toute chose, y compris des étoiles à travers l’univers. Il y a quelques millions d’années, le froid et l’obscurité ont commencé à augmenter. C’était le commencement de ce que nous appelons le début de la dernière période glaciaire et c’est cette condition éventuelle de froid, d’obscurité et de mort totale de l’univers que l’Esprit décrit dans les paroles de la période de Genèse 1 :2 :

« La terre était informe et vide ; Il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. » (Genèse 1 :2)

À ce moment dans les temps historiques (Genèse 1 :2), avec l’ancien monde en ruine totale, le Seigneur Dieu a établi une distinction nette dans le cosmos, entre la lumière et l’obscurité spirituelle et physique. Au tout début de ce travail de régénération, Il fixe une limite fixe et infranchissable entre Son Saint Trône élevé et le domaine physique de la matière corrompue ci-dessous.

« Dieu dit : Qu’il y ait une étendue entre les eaux, et qu’elle sépare les eaux d’avec les eaux. Et Dieu fit l’étendue, et Il sépara les eaux qui sont au-dessous de l’étendue d’avec les eaux qui sont au-dessus de l’étendue. Et cela fut ainsi. Dieu appela l’étendue ciel. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin ; Ce fut le second jour. » (Genèse 1 :6-8)

Ce firmament, cette reconfiguration structurée ici, contient trois cieux ; Plus précisément, l’atmosphère de la Terre comme le premier et l’espace extra-atmosphérique comme le second. Le troisième ciel est au-dessus de tout, au-delà du domaine du cosmos physique. Entre le deuxième et le troisième ciel, le Seigneur Dieu place désormais une « mer » qui est un sujet de division. Cette mer est au-dessus du cosmos, mais en dessous du troisième ciel. Il s’agit des « eaux au-dessus du firmament », dont il est question dans les références suivantes : Genèse 1 :6-10, Apocalypse 4 :6, Apocalypse 21 :1 et les autres y compris Ézéchiel 1 :22.

Il s’agit d’une « partition » qu’Il a établi entre Lui-même et Son domicile (saint et pur) et le cosmos physique (maintenant purgé de toute impureté, mais qui porte toujours les cicatrices enfouies des effets précédents de la Mort, les fossiles). Vous remarquerez que ce travail de « partition », les travaux de la deuxième journée, ne sont pas déclarés comme étant « bons ». Les travaux de la deuxième journée sont les seuls ouvrages qui ne sont pas appelés « bons », mais ils étaient bien par rapport à l’ensemble du programme de régénération, pour des raisons qui deviendront plus évidentes plus loin dans cet exposé.

« Et Il leur dit : Vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut. Vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde. (Jean 8 :23)

« …au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir. »  (Éphésiens 1 :21)

La barrière infranchissable de ce firmament ne serait pas violée jusqu’à la mort, la mise en terre et la Résurrection du Seigneur Jésus-Christ. Tout comme le voile du Temple qui s’est déchiré lorsque le Seigneur Jésus est mort, ce qui a signifié qu’Il avait brisé le mur de « partition » entre Dieu et l’homme, comme ce type de firmament est semblable à un voile ou un rideau qui se situe entre le lieu Saint et le Saint des Saints, à travers lequel uniquement le Grand Prêtre pouvait entrer pour faire les expiations.

Nous devrions maintenant commencer à comprendre le portrait.

En d’autres termes, il n’y avait personne du monde profane ci-dessous qui pouvait monter jusqu’au troisième ciel à travers le firmament jusqu’à ce que Jésus accomplisse Son destin.

Ayant tiré des lignes entre le monde profane et le Monde Saint, le Seigneur Dieu procède au renouvellement de la surface de notre vieille planète, la Terre, par le remplacement de la végétation (Jour 3 : Genèse 1 :11-12), par la régénération du deuxième ciel, le cosmos (Jour 4 : Genèse 1 :14) et par le remplissage de la Terre avec des êtres vivants (Jours 5 et 6 : Genèse 1 :20-25) semblables aux « sortes » de formes de vie qui avaient précédemment existées sur la Terre. Il procède ensuite à la création d’Adam, le premier homme véritable (également créé le sixième jour), fait à l’image de Dieu, afin de devenir le prochain roi nommé par Dieu, pour le Royaume des Cieux.

Lucifer et ces « fils de Dieu » (voir Genèse 6 :1-4) qui l’ont suivi dans l’ancienne rébellion étaient toujours présents, mais ils ne pouvaient maintenant plus qu’avoir seulement une influence indirecte dans le Nouveau Monde que le Seigneur Dieu venait de créer à la surface de l’ancienne planète et ils avaient temporairement perdu la maîtrise sur la puissance de la mort. Afin de pouvoir communiquer avec Ève, Satan devait s’incarner dans un « serpent » physique qui était dans le jardin d’Éden. Il semble, à partir des versets suivants, que les « fils de Dieu » (supposons que ce sont ceux qui n’avaient pas suivi Lucifer dans sa rébellion) avaient accès au nouveau monde et étaient connus d’Adam et d’Ève. Dans le cas contraire, d’où leur venait leurs connaissances des « dieux » ?  Lisons attentivement :

« Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point ; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. » (Genèse 3 :4-5)

Il semble que l’homme et la femme, innocents, et sans péché étaient familiers avec les autres êtres de leur monde qui étaient connus sous le nom de « dieux » et ils devaient être une sorte de merveilleuses créatures à voir dans leurs allées et venues, sinon, pourquoi le serpent aurait-il utilisé une telle comparaison pour séduire la femme ? Ce passage démontre aussi que le mal était toujours présent et qu’une distinction claire avait déjà été faite entre le « bien et le mal » (Genèse 1 :4) dans le nouveau monde, même si Adam et Ève ne pouvaient le voir dans leur innocence initiale.

Or, en ce qui concerne la Mort, les Écritures nous disent qu’elle était également présente et dormante dans le contexte du nouveau monde aussi. Ceci est illustré par le fait qu’Adam et Ève, même innocents et sans péché, ne sont pas des êtres immortels. Puisqu’ils ont été créés à partir de la poussière d’un monde temporel, ils doivent de ce fait manger de « l’Arbre de Vie » (Genèse 2 :9), afin d’avoir une immortalité physique complète. Sinon, pourquoi la nécessité même d’avoir un « Arbre de Vie » dans le jardin ? Et si, comme le déclarent les créationnistes de la Terre jeune, rien ne se passait avant Adam et Ève, comme la mort ou le péché, quel serait le but de « l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal » en premier lieu ?

« L’Éternel Dieu dit : Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement. » (Genèse 3 :22)

Lorsque le Seigneur Dieu a créé Adam, Il l’a fabriqué à partir des éléments physiques de la planète Terre.

« L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, Il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant. »
(Genèse 2 :7)

Bien qu’Adam fût une « âme » vivante créée à l’image de Dieu, son corps physique était fait de la poussière de la même terre qui, à ce moment-là, avait aussi des restes fossilisés du passé historique de la planète enterrés dans le sol. Le sol n’était pas pur et sans tache, mais Adam a été formé à partir de sa poussière. Nous devons garder à l’esprit que dans l’Ancienne alliance, avant le Calvaire et la nouvelle naissance par le Seigneur Jésus-Christ, le corps physique de l’homme et son âme sont mentionnés comme une seule entité, collée ensemble, même si nous savons qu’il existe une différence distinctive entre l’âme et la chair.

« Et comme elle rendait l’âme, car elle mourut, elle le nomma Bénoni (fils de ma douleur) ; mais son père l’appela Benjamin (fils de la droite) » (Genèse 35 :18)
Bien qu’Adam ait été « fabriqué » innocent (il n’était pas né), sans péché, il n’était pas immortel, à ce point. S’il n’eut pas mangé de l’arbre de la « Connaissance du Bien et du Mal » sa chair aurait fini par mourir de toute façon, à moins qu’Adam et Ève ne mangent de « l’Arbre de Vie » qui était dans le jardin. Quand Adam et Ève ont transgressé, leurs « yeux se sont ouverts » (voir Genèse 3 :7) ; Leur innocence a été perdue et ils sont morts spirituellement et à terme physiquement.

« Jésus leur répondit : Si vous étiez aveugles, vous n’auriez pas de péché. Mais maintenant vous dites : Nous voyons. C’est pour cela que votre péché subsiste. »    (Jean 9:41)

Par leur transgression, Satan a repris le contrôle du Royaume et la puissance de la mort est entrée à pleine capacité dans et sur le monde de l’humanité. Parce qu’Adam était l’intendant nommé du nouveau monde, toute la création de ce nouveau monde a été soumise à la mort par son acte de désobéissance.

« C’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché, … » (Romains 5 :12)

« Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, Il y a également participé Lui-même, afin que, par la mort, Il anéantit celui qui a la puissance de la mort, c’est-à-dire le diable. » (Hébreux 2 :14)

Par la tromperie, Lucifer, maintenant Satan, a repris le contrôle du Royaume physique nouvellement régénéré du Royaume des cieux :

« Le diable, l’ayant élevé, lui montra en un instant tous les royaumes de la terre, et lui dit : Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes ; car elle m’a été donnée, et je la donne à qui je veux. Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi. » (Luc 4 :5-7)

« Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu’à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en emparent. »  (Matthieu 11 :12)

Le Seigneur Jésus-Christ, par Sa mort sacrificielle sur la croix et Sa Résurrection d’entre les morts, a repris le titre et la possession du Royaume des Cieux. Et un jour, dans un avenir non lointain, Il reviendra prendre possession de ce qui est légalement Sien, acquis au prix de Son Sang versé :

« Mon royaume n’est pas de ce monde, répondit Jésus. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne fusse pas livré aux Juifs ; mais maintenant mon royaume n’est point d’ici-bas. » (Jean 18 :36)

« Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. » (Matthieu 28 :18)

« En ce temps-là, on appellera Jérusalem le trône de l’Éternel ; Toutes les nations s’assembleront à Jérusalem, au nom de l’Éternel, et elles ne suivront plus les penchants de leur mauvais cœur. »  (Jérémie 3 :17)

« Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence. » (Luc 19 :27)

Le « Royaume » et Celui qui y règnera légalement est le thème central des Écritures et de toute l’histoire des âges. Chaque chrétien sait comment l’histoire se terminera (Apocalypse 19-22), mais peu de gens savent et comprennent exactement comment, pourquoi et quand l’histoire a commencé.

En étudiant pieusement ceci, remarquez l’étroite association du « chérubin oint » avec les minéraux et les éléments cristallins, y compris les métaux, qui sont des choses matérielles :

« Tu étais en Éden, le jardin de Dieu ; tu étais couvert de toute espèce de pierres précieuses, de sardoine, de topaze, de diamant, de chrysolithe, d’onyx, de jaspe, de saphir, d’escarboucle, d’émeraude, et d’or ; tes tambourins et tes flûtes étaient à ton service, préparés pour le jour où tu fus créé. » (Ézéchiel 28 :13)

L’homme est fabriqué à partir de la poussière de la terre. Notre chair est composée d’eau et de ces mêmes nombreux éléments minéraux qui se retrouvent dans certaines de ces pierres (principalement le carbone, comme dans le cas du diamant). Les Écritures disent que Satan a le pouvoir de travailler à travers la chair :

« Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. Nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres » (Éphésiens 2 :1-3)

Prenez aussi note du mot « tambourins », qui dénotent une association avec la musique (qui peut être physique et spirituelle) et l’association avec les « pierres de feu », tout en gardant à l’esprit que le « feu » peut aussi être une composante physique et spirituelle :

« Élisée pria, et dit : Éternel, ouvre ses yeux, pour qu’il voie. Et l’Éternel ouvrit les yeux du serviteur, qui vit la montagne pleine de chevaux et de chars de feu autour d’Élisée. »          (2 Rois 6 :17)

« Du trône sortent des éclairs, des voix et des tonnerres. Devant le trône brûlent sept lampes ardentes, qui sont les sept esprits de Dieu. »
(Apocalypse 4 :5)

« Car notre Dieu est aussi un feu dévorant. »    (Hébreux 12 :29)