La guerre de Gog et Magog.


La Bible nous parle en fait de deux guerres  celle de Gog et Magog. Si l’une d’entre elles est encore très lointaine, l’autre est  bien au contraire fort proche! Le prophète Ezéchiel, dans les chapitres 38 et 39 de son livre, annonce avec beaucoup de détails une guerre conduite contre Israël par Gog, le chef du pays de Magog.  Le Livre de l’Apocalypse parle aussi d’une seconde guerre de Gog et Magog, qui se produira tout à la fin du règne millénaire de Jésus-Christ sur la terre. Voici ce que l’apôtre Jean écrit à ce sujet:

« Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans. Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison. Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre; leur nombre est comme le sable de la mer. Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais un feu descendit du ciel, et les dévora. Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles. Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres. La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; et chacun fut jugé selon ses œuvres. Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu. Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus. Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux » (Apoc. 20: 6 – 21: 2). Lire la suite

Publicités

GUERRES ET BRUITS DE GUERRES


« Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres: gardez-vous d’être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin. Nation s’élèvera contre nation, et royaume contre royaume, et il y aura des famines, des pestes et des tremblements de terre en divers lieux. Tout cela ne sera que le commencement des douleurs»

 

(Matthieu 24/6). Lire la suite

Un jaillissement de Vie éternelle!


La Vie de Dieu est une Vie de plénitude éternelle, dans tous les domaines. C’est cette Vie qui nous a été révélée par Jésus-Christ, et c’est de cette Vie dont le Seigneur veut nous remplir! Depuis la chute, les hommes se contentent d’exister, et d’exister dans la mort. Ils ont été coupés de la source de Vie éternelle, dans laquelle ils étaient plongés depuis leur création. Lire la suite

Un culte qui nous arrange : l’Eglise que l’homme bâtit


Nous voyons l’Église que Jésus est en train de bâtir depuis  2000 ans comme quelque chose qui est au-dessus de «l’église» que l’homme bâtit. Que nous l’appelions l’église Institutionnelle ou la Religion Organisée, il s‘agit d’un système religieux alternatif qui existe à coté de la véritable expression en Esprit et en Vérité dans la Nouvelle Jérusalem. la Religion Organisée est, dans la totalité de ses buts et intentions, un Culte qui arrange tout le monde. Lire la suite

L’antichrist de la Bible


Dans la Bible, l’Antichrist est le futur empereur mondial qui doit être « adoré » par toute la terre.

Selon la Bible, l’Antichrist doit paraître (1 Jean 2 : 18). C’est lui qui conduira l’assaut final de Satan contre Christ et ses disciples, juste avant le retour physique de Jésus-Christ sur la terre, pour y établir Son Royaume. Paul appelle l’Antichrist « l’homme du péché » et « le fils de la perdition » (2 Thes. 2 : 3). D’autres termes sont employés dans la Bible : « La bête qui monte de la mer  » (

Apoc. 13.1), « la bête écarlate » (Apoc. 17.3), la « bête » (Apoc. 17 : 8, 16 ; 19 : 19-20 ; 20 : 10), « la petite corne » (la licorne). Lire la suite