Le salut du foyer


La promesse de Dieu est de sauver la maison toute entière

L’unité du salut. Tout se mesure en unités. L’unité du salut est le foyer.

Selon la Bible, au cours des relations et des communications que Dieu entretient avec l’homme, Il a donné à l’homme beaucoup de promesses. Si nous connaissons ces promesses, cela sera d’un grand bénéfice pour nous. Si nous ne les connaissons pas nous encourrons de grandes pertes. La promesse de Dieu concernant le salut prend le foyer comme son unité de base, et non pas l’individu. Si une personne nouvellement sauvée réalise cela dès le début, cela lui épargnera bien des ennuis, et cela lui profitera beaucoup. Quand Dieu sauve l’homme, Il prend la famille entière comme unité, au lieu de prendre simplement l’individu. Concernant la vie éternelle, la Bible se base sur l’individu, et non pas le foyer. Toutefois, en ce qui concerne le salut, elle nous montre que les hommes sont sauvés foyer par foyer. L’unité du salut est le foyer. Passons un peu de temps pour considérer plusieurs parties de la Parole. Cela nous permettra de voir clairement que le salut est destiné à l’ensemble du foyer. Nous pouvons interroger Dieu selon ces Paroles. Nous pouvons traiter avec Lui non seulement pour nous-mêmes, mais aussi pour notre famille toute entière.

Que tous les enfants qui sont nés parmi nous ne demanderons pas à l’avenir un effort supplémentaire de notre part pour les amener au salut et pour les secourir du monde. Certains sont déjà nés dans notre famille charnelle. Assurons nous qu’ils sont nés de même dans notre famille spirituelle., aussi de ne pas permettre de les perdre au fil des années, pour ensuite devoir lutter pour les récupérer. Ce n’est pas simplement de les engendrer dans le monde, mais c’est aussi de les amener au Seigneur. Si tous les frères et sœurs s’accordent pour prendre cette voie, nous aurons au moins autant de personnes sauvées qu’il y a d’enfants parmi nous. Le Seigneur les a placés dans nos mains, nous ne devons pas les laisser partir ; nous devons nous assurer qu’ils sont sauvés, autrement il faudrait un effort considérable pour les faire sortir du monde. Tous les petits poissons qui sont nés de nos grands poissons devraient être de notre côté ; nous ne devrions pas leur permettre de retourner dans la mer pour ensuite nous efforcer de les rattraper. La continuité de l’église dans la deuxième génération dépend de si nos enfants appartiennent au Seigneur.
Que tous les frères et sœurs comprennent l ‘importance de ce sujet. Si nous voulons que l’église continue dans la prochaine génération, si nous voulons que ceux qui nous suivent continuent, nous devons amener nos propres enfants au Seigneur. Si nous perdons tous ceux qui sont nés parmi nous, notre deuxième génération sera perdue. Si génération après génération, tous ceux qui sont nés parmi nous tiennent bon, et si nous avons en plus quelques nouveaux de l’extérieur, l’église sera forte et son nombre augmentera. Nous ne devons jamais donner naissance à un enfant pour ensuite le perdre, mais plutôt, tous ceux qui sont nés parmi nous doivent être régénérés.
La Bible révèle le principe élémentaire par lequel Dieu sauve les hommes foyer par foyer. Comment pouvons-nous le prouver ? Examinons quelques portions de l’Écriture.
Dans l’Ancien Testament

La famille toute-entière est entrée dans l’arche
Genèse 7:1 «L’Éternel dit à Noé: Entre dans l’arche, toi et toute ta maison; car je t’ai vu juste devant moi parmi cette génération.» et 1 Pierre 3:20 dit «qui autrefois avaient été incrédules, lorsque la patience de Dieu se prolongeait, aux jours de Noé, pendant la construction de l’arche, dans laquelle un petit nombre de personnes, c’est-à-dire, huit, furent sauvées à travers l’eau.»

L’arche n’était pas destinée à un seul individu. Elle était prévue pour la maison toute entière. Dans Genèse 6 nous voyons un homme qui était juste devant Dieu : Noé. La Bible ne dit pas que les fils et les belles-filles de Noé étaient justes. La Bible dit seulement que Noé était un homme juste devant Dieu. Cependant, quand Dieu a préparé un moyen de salut pour Noé, il a ordonné que toute la maison de Noé entre dans l’arche. C’est pourquoi c’est le foyer et non pas un seul individu qui est entré dans l’arche. Un tout-nouveau croyant devrait amener chaque membre de son foyer dans l’arche. Vous pouvez dire au Seigneur : « J’ai cru en Toi. Tu as dit que mon foyer tout entier peut entrer dans l’arche. Seigneur, s’il Te plaît, fais entrer maintenant mon foyer tout entier dans l’arche. » Dieu honorera votre foi.
La circoncision concernait toute la maison

Genèse 17:12-13 dit «A l’âge de huit jours, tout mâle parmi vous sera circoncis, selon vos générations, qu’il soit né dans la maison, ou qu’il soit acquis à prix d’argent de tout fils d’étranger, sans appartenir à ta race. 13 On devra circoncire celui qui est né dans la maison et celui qui est acquis à prix d’argent; et mon alliance sera dans votre chair une alliance perpétuelle.»
Dieu a appelé Abraham et a établi une alliance avec lui en disant : «J’établirai mon alliance entre moi et toi, et tes descendants après toi, selon leurs générations: ce sera une alliance perpétuelle, en vertu de laquelle je serai ton Dieu et celui de ta postérité après toi.» (v. 7). Le signe de l’alliance entre Dieu et Abraham était la circoncision. Tous ceux qui étaient circoncis appartenaient à Dieu et tous ceux qui n’étaient pas circoncis n’appartenaient pas à Dieu. Dieu a aussi dit à Abraham que sa maison toute entière devait être circoncise, ceux qui étaient nés dans sa maison, comme ceux qui avaient été achetés à prix d’argent. C’est pourquoi la promesse de la circoncision n’était pas donnée à Abraham seul, mais à sa maison toute entière. La circoncision a pour unité le foyer tout entier. La promesse de Dieu est venue à la maison d’Abraham et non pas à lui seul.
Un agneau pascal pour chaque maison

Exode 12:3-7 dit «3 Parlez à toute l’assemblée d’Israël, et dites: Le dixième jour de ce mois, on prendra un agneau pour chaque famille, un agneau pour chaque maison. 4 Si la maison est trop peu nombreuse pour un agneau, on le prendra avec son plus proche voisin, selon le nombre des personnes; vous compterez pour cet agneau d’après ce que chacun peut manger. 5 Ce sera un agneau sans défaut, mâle, âgé d’un an; vous pourrez prendre un agneau ou un chevreau. 6 Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour de ce mois; et toute l’assemblée d’Israël l’immolera entre les deux soirs. 7 On prendra de son sang, et on en mettra sur les deux poteaux et sur le linteau de la porte des maisons où on le mangera.»

L’agneau pascal a clairement été donné au foyer et non pas à l’individu. Encore une fois, nous voyons l’importance du foyer devant Dieu. L’agneau pascal a rapport avec le foyer ; ce n’est pas une question individuelle. On ne préparait pas un agneau par personne, mais un agneau par foyer. Le sang qui était mis sur les poteaux et sur les linteaux protégeait la maison toute entière. L’ange de destruction passait par-dessus la maison toute entière. Il est merveilleux de voir que le salut préparé par le Seigneur Jésus-Christ n’est pas pour un individu seul, mais pour la maison toute entière, tout comme l’agneau pascal. Si un seul homme mange l’agneau cela signifie que lui seul sera sauvé. Mais si toute la maison mange l’agneau, cela signifie que la maison toute entière sera sauvée. Le salut est destiné à la maison toute entière. La maison toute entière mange l’agneau et de même la maison toute entière répand le sang. La maison toute entière jouit de ces choses ensemble. Que Dieu puisse ouvrir nos yeux pour voir que le salut est une affaire de foyer et non pas d’individus.
La sacrificature appartient à la maison

La promesse de Dieu concernant la sacrificature était également destinée à l’ensemble du foyer. Elle ne concernait pas seulement un ou deux individus. Nombres 18:1 dit «L’Éternel dit à Aaron: Toi et tes fils, et la maison de ton père avec toi, vous porterez la peine des iniquités commises dans le sanctuaire; toi et tes fils avec toi, vous porterez la peine des iniquités commises dans l’exercice de votre sacerdoce.»

Le verset 11 dit «Voici encore ce qui t’appartiendra: tous les dons que les enfants d’Israël présenteront par élévation et en les agitant de côté et d’autre, je te les donne à toi, à tes fils et à tes filles avec toi, par une loi perpétuelle. Quiconque sera pur dans ta maison en mangera.» Dieu a donné tous les sacrifices et les offrandes à la maison d’Aaron. Les sacrifices étaient pour la maison d’Aaron, et non pas pour Aaron seul. Cela est dû au fait que Dieu a accepté la maison comme un ensemble. Souvenons-nous bien que la sacrificature était pour la maison d’Aaron, et non pas pour Aaron seul. La sacrificature prenait le foyer comme unité de base.
Le salut du foyer
Josué 2:19 dit «Si quelqu’un d’eux sort de la porte de ta maison pour aller dehors, son sang retombera sur sa tête, et nous en serons innocents; mais si on met la main sur l’un quelconque de ceux qui seront avec toi dans la maison, son sang retombera sur notre tête.» Josué 6:17 dit «La ville sera dévouée à l’Éternel par interdit, elle et tout ce qui s’y trouve; mais on laissera la vie à Rahab la prostituée et à tous ceux qui seront avec elle dans la maison, parce qu’elle a caché les messagers que nous avions envoyés.»

Nous voyons ici le salut de Rahab la prostituée et de sa maison. Qu’a-t-elle fait ? Elle a reçu les espions. Quand elle a reçu les espions, Dieu lui a donné un signe. Elle devait attacher un fil écarlate à la fenêtre et tous ceux qui étaient dans la maison et avaient le fil écarlate étaient épargnés, tandis que le reste des habitants de Jéricho était tués. Le fil écarlate signifie le salut. Le salut du fil écarlate a sauvé la maison de Rahab toute entière et non pas elle seulement. Nous devons voir clairement la portée du salut. Le chapitre 2 de Josué nous donne la promesse tandis que le chapitre 6 montre la mise en œuvre pratique. Aussi bien la promesse dans le chapitre 2 que la mise en œuvre dans le chapitre 6 nous montre que la maison de Rahab toute entière a été sauvée. Tous ceux qui étaient dans la maison qui avait le fil écarlate ont été sauvés. Le salut de Dieu est destiné à la maison toute entière et non pas aux individus.
La bénédiction de la maison

2 Samuel 6:11 dit «L’arche de l’Éternel resta trois mois dans la maison d’Obed-Édom de Gath, et l’Éternel bénit Obed-Édom et toute sa maison.» La bénédiction de l’Éternel dans l’Ancien Testament était envers la maison. Tant que l’arche est restée dans la maison d’Obed-édom, l’Éternel a béni la maison toute entière. L’unité de la bénédiction c’est la maison et non pas l’individu. Nous avons parlé précédemment de la question du salut. Nous allons voir que ce principe ne se limite pas au salut. Il gouverne beaucoup de questions aussi bien dans l’Ancien que dans le Nouveau Testament. La maison est considérée comme étant une unité. Les enfants de Dieu et surtout ceux qui sont à la tête de leur maison doivent réaliser que Dieu traite avec l’homme par foyer. Si nous ignorons ce fait, nous perdrons beaucoup. Si nous sommes à la tête d’une famille, nous devons saisir ce fait. Nous devons dire « Seigneur, Tu as dit que Tu traites avec ma maison et non pas avec moi seul. C’est pourquoi je te demande de sauver ma maison toute entière. » Ce n’est pas uniquement au chef de famille de saisir ce fait, mais les autres membres du foyer doivent aussi interroger le Seigneur concernant la maison de leur père. Rahab n’était pas à la tête de sa maison ; elle avait un père. Mais Rahab s’est attachée à Dieu et toute sa maison fut bénie et sauvée. C’est très bien si vous êtes à la tête de votre maison, parce que vous pouvez parler pour votre maison, mais même si vous n’êtes pas chef de famille, vous pouvez néanmoins parler avec foi comme Rahab en disant « Seigneur, tourne ma maison envers Toi afin qu’elle reçoive Ta grâce et Ta bénédiction »
Se réjouir avec la maison
Deutéronome 12:7 dit «C’est là que vous mangerez devant l’Éternel, votre Dieu, et que, vous et vos familles, vous ferez servir à votre joie tous les biens par lesquels l’Éternel, votre Dieu, vous aura bénis.» Vous et vos maisons vous recevrez la bénédiction de Dieu et vous vous y réjouirez.
Deutéronome 14:26 dit «Là, tu achèteras avec l’argent tout ce que tu désireras, des boeufs, des brebis, du vin et des liqueurs fortes, tout ce qui te fera plaisir, tu mangeras devant l’Éternel, ton Dieu, et tu te réjouiras, toi et ta famille.»
Voyez-vous cela ? Dieu a promis aux Israélites qu’ils mangeraient, qu’ils boiraient, et qu’ils se réjouiraient devant Dieu, ce jour-là, maison par maison. Autrement dit, la bénédiction est pour la maison et non pas pour l’individu.

Dans le Nouveau Testament

Qu’en est-il du Nouveau Testament ? Dans l’Ancien Testament, Dieu a gagné les hommes maison par maison, et il en est de même dans le Nouveau Testament.

La maison de Zachée

Luc 19:9 dit «Jésus lui dit: Le salut est entré aujourd’hui dans cette maison, parce que celui-ci est aussi un fils d’Abraham.» Ceci est merveilleux ! Le Nouveau Testament déclare le même principe. J’ai bien peur que certains ont prêché pendant plus de vingt ans sur le salut personnel seulement. Cependant le Seigneur nous dit « le salut est venu à cette maison » Quand nous prêchons l’évangile nous devons prêter attention au salut de la maison. Vous ne devons pas chercher seulement le salut de l’individu. Si nous croyons vraiment ceci et que cela devient notre attente, notre œuvre en sera grandement changée. Ceci dépend entièrement de notre foi et de notre attente. Si nous nous attendons à ce que les gens viennent au Seigneur un par un, ils viendront un par un. Si nous croyons qu’ils viendront foyer par foyer, ils viendront foyer par foyer. L’étendu du salut de Dieu est le foyer. Nous ne devons pas réduire cette étendue.
Le foyer d’un noble

Jean 4:53 dit «Le père reconnut que c’était à cette heure-là que Jésus lui avait dit: Ton fils vit. Et il crut, lui et toute sa maison.» Ici une seule personne était guérie, le fils, cependant la Bible nous dit qu’il « crut, lui et toute sa maison. » Nous pouvons saisir ce fait devant le Seigneur. Bien que ce fût le fils qui avait directement reçu sa grâce, la maison toute entière s’est tournée et a cru. Notre espoir et notre attente est que nous puissions porter du fruit d’une telle manière.
La maison de Corneille

Actes 10:2 nous dit que Corneille était «Cet homme était pieux et craignait Dieu, avec toute sa maison; il faisait beaucoup d’aumônes au peuple, et priait Dieu continuellement.» Et 11:14 dit « … qui te dira des choses par lesquelles tu seras sauvé, toi et toute ta maison. »
La maison de Corneille toute entière a été sauvée ; ce n’était pas une seule personne qui était sauvée. Corneille a invité ses proches parents et ses amis à entendre les paroles de Pierre. Pendant que Pierre parlait, l’Esprit Saint est tombé sur tous ceux qui étaient dans la maison de Corneille et ils ont tous reçu le salut.
La maison de Lydie

Actes 16:15 nous dit «Lorsqu’elle eut été baptisée, avec sa famille, elle nous fit cette demande: Si vous me jugez fidèle au Seigneur, entrez dans ma maison, et demeurez-y. Et elle nous pressa par ses instances.» L’apôtre a prêché l’évangile à la maison de Lydie et la maison toute entière a cru et a été baptisée.
La maison du geôlier

Actes 16:31 nous dit «Paul et Silas répondirent: Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille.» C’est là l’un des versets les plus remarquables du christianisme. « Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille. » La Parole de Dieu ne dit pas que si nous croyons au Seigneur Jésus nous et notre maison recevrons la vie éternelle. Elle dit que si nous croyons au Seigneur Jésus nous et notre maison serons sauvés. Tout au long de l’Ancien Testament, Dieu a traité avec les hommes par maison. De même dans le Nouveau Testament Il traite avec les hommes par maison. C’est l’unité la plus petite, on ne peut pas la réduire davantage. Si quelqu’un croit au Seigneur Jésus sa maison toute entière sera sauvée. C’est vraiment quelque chose de merveilleux. Je ne sais pas pourquoi il en est ainsi mais la Parole du Seigneur nous l’affirme. L’Ancien Testament et le Nouveau Testament sont cohérents ; ils reconnaissent tous les deux cette même unité. L’église à Philippe a commencé par un geôlier. Paul a dit, « Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille. » Le verset 34 dit «Les ayant conduits dans son logement, il leur servit à manger, et il se réjouit avec toute sa famille de ce qu’il avait cru en Dieu.» Nous voyons ici une image merveilleuse. Au début la promesse avait été donnée au geôlier, personne d’autre ne l’avait entendue « Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille. » Plus tard, le geôlier a amené sa famille vers Paul. Après que Paul leur a parlé, ils ont été baptisés et ensuite le geôlier les a amenés chez lui et il leur servit à manger ; et il se réjouit de ce qu’il avait cru en Dieu. « Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille » — ceci n’est pas quelque chose de difficile à atteindre. L’apôtre a donné au geôlier une promesse, et toute sa famille a été sauvée. Tous ont écouté, tous ont été baptisés, et tous se sont réjouis. Imaginons que l’apôtre ait dit au geôlier « Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé. » Si tel avait été le cas, il nous faudrait attendre quelques jours après qu’une personne ait été sauvée, lui enseigner certaines choses, et espérer qu’elle comprenne. Ensuite, elle pourrait petit à petit témoigner à sa famille et sa famille pourrait éventuellement finir par croire et être sauvée. Si tel avait été le cas, ( et c’est ce qui ce passe actuellement dans mon foyer) combien de temps aurait-il fallu avant que la maison du geôlier fût sauvée ?

L’apôtre n’a pas prêché l’évangile de cette manière, il n’a pas traité avec les individus un par un ; il s’est adressé à la maison toute entière. Il a dit « Tu seras sauvé, toi et ta famille. » Il faut bien comprendre ceci : le salut d’une maison n’est pas différent et n’est certainement pas plus difficile que le salut d’une personne. On ne devrait jamais négliger le privilège de sauver la maison toute entière. Si nous amenons la maison toute entière, la maison toute entière sera sauvée. J’espère que quand l’église prêchera l’évangile dans cinq ou dix ans, nous verrons maison après maison se tourner vers le Seigneur. Désormais, le but des évangélistes doit être la maison toute entière. Si notre but c’est une maison, nous gagnerons une maison. Si notre but n’est qu’un individu, nous ne gagnerons qu’un seul individu. Dieu fait les choses en fonction de notre foi. Si nous voyons clairement comment Dieu agit envers les hommes, nous ne subirons pas des pertes inutiles. Dieu prend la maison comme unité. Si Dieu gagne une personne, Il devrait aussi gagner sa famille toute entière, quel que soit le nombre de personnes dans sa famille. Ceux qui sont à la tête d’une famille ont la possibilité d’amener leur maison toute entière au Seigneur et ils devraient aider leur famille à être sauvée. Le salut de la maison signifie la réjouissance de la maison. C’est là quelque chose de très important ! Si nous voyons que Dieu traite avec les hommes par maison, nous aurons de grandes bénédictions. Nous devons apprendre à nous saisir de cette promesse de Dieu.
La maison de Crispus

Actes 18:8 nous dit «Cependant Crispus, le chef de la synagogue, crut au Seigneur avec toute sa famille. Et plusieurs Corinthiens, qui avaient entendu Paul, crurent aussi, et furent baptisés.»
Dans la Bible il y a des individus qui ont cru au Seigneur, et il y a des maisons qui ont cru au Seigneur. Voyez comme il est facile pour la grâce de Dieu de venir à une maison. La maison de Crispus toute entière a cru et a été baptisée.
La promesse de la Pentecôte
leur a été donnée à eux et à leurs enfants Considérons la situation à la Pentecôte. Actes 2:39 nous dit «Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.»
La promesse de la Pentecôte comprend le pardon des péchés et le don du Saint Esprit. Elle a été donnée « à nous » et « à nos enfants » ; elle n’était pas simplement donnée « à nous. » Ceux qui sont à la tête d’une famille devraient se saisir tout particulièrement de cette promesse et dire « Seigneur, ta promesse est pour moi et aussi pour mes enfants. Elle ne peut pas être pour moi sans que mes enfants aussi ne puissent en bénéficier. Je m’en saisis pour moi-même et aussi pour mes enfants. »
La paix sur cette maison

Luc 10:5-6 nous dit «5 Dans quelque maison que vous entriez, dites d’abord: Que la paix soit sur cette maison! 6 Et s’il se trouve là un enfant de paix, votre paix reposera sur lui; sinon, elle reviendra à vous.»
Le Seigneur dit que quand quelqu’un prêche l’évangile il devrait dire en entrant dans la maison « Que la paix soit sur cette maison! » Ceci montre que la paix de Dieu vient à l’homme par maison. Elle n’est pas simplement donnée aux individus, mais à la maison. Si quelqu’un est digne de paix dans la maison, la paix viendra sur sa maison toute entière. Ce verset est très clair, Dieu traite avec les hommes par maison. Gloire à Dieu, la paix vient aux hommes maison par maison !
La maison de Stéphanas
Un Corinthiens 1:16 nous dit «J’ai encore baptisé la famille de Stéphanas; du reste, je ne sache pas que j’aie baptisé quelque autre personne.» Ici Paul dit qu’il avait baptisé chaque membre de la famille de Stéphanas. Comme le geôlier et la maison de Lydie, la maison toute entière de Stéphanas avait cru et avait été baptisée.
La maison de Onésiphore

Deux Timothée 4:19 nous dit «Salue Prisca et Aquilas, et la famille d’Onésiphore.. » et 1:16 nous dit «Que le Seigneur répande sa miséricorde sur la maison d’Onésiphore, car il m’a souvent consolé, et il n’a pas eu honte de mes chaînes;» Voici une famille qui avait pris soin de Paul, une maison qui n’avait pas honte de ses chaînes. Remarquez de nouveau que ce n’était pas une question individuelle, mais que c’était une question de famille.
Ces nombreux cas constituent la preuve qu’aussi bien dans l’Ancien que le Nouveau Testament, Dieu traite avec les hommes par maison. Ceci est particulièrement vrai dans le cas du salut ; Dieu prend la maison comme unité.

La maison est également l’unité de la punition de Dieu

Regardons ensemble certains versets qui nous montrent que la maison est également l’unité de la punition de Dieu. Lorsque l’homme s’est rebellé contre Dieu, Dieu a été provoqué et a jugé l’homme. En jugeant l’homme, il a pris comme unité de base la maison. Le jugement de Dieu vient au travers d’un seul homme à toute la maison. Une fois que nous avons vu cela, nous prendrons position clairement pour notre maison et nous déclarerons que notre maison est pour le Seigneur.
Pharaon et sa maison

Genèse 12:17 nous dit, «Mais l’Éternel frappa de grandes plaies Pharaon et sa maison, au sujet de Saraï, femme d’Abram.» Le péché de Pharaon a amené les plaies de Dieu sur sa maison toute entière. Dieu a puni sa maison toute entière. Si le jugement de Dieu vient sur une maison, nous pouvons nous attendre que sa bénédiction vienne aussi sur une maison. Nous ne sommes pas ceux qui sont sous la condamnation, mais ceux qui sont sous Sa bénédiction.
La maison d’Abimélec
Genèse 20:18 nous dit, «Car l’Éternel avait frappé de stérilité toute la maison d’Abimélec, à cause de Sara, femme d’Abraham.» Dieu a frappé de stérilité toutes les femmes de la maison d’Abimélec. La maison toute entière a été punie et non pas seulement un ou deux hommes.
La maison de David

Deux Samuel 12:10-11 nous dit, «Maintenant, l’épée ne s’éloignera jamais de ta maison, parce que tu m’as méprisé, et parce que tu as pris la femme d’Urie, le Héthien, pour en faire ta femme. 11 Ainsi parle l’Éternel: Voici, je vais faire sortir de ta maison le malheur contre toi, et je vais prendre sous tes yeux tes propres femmes pour les donner à un autre, qui couchera avec elles à la vue de ce soleil.» Après que David eut péché, Dieu ne l’a pas repris et puni individuellement, il a dit « Maintenant l’épée ne s’éloignera jamais de ta maison. » Ceci est très clair. David avait péché individuellement, mais le résultat était que sa maison toute entière a été jugée par Dieu. Aux yeux de Dieu, les gens de ce monde sont regroupés en maisons et ne sont pas considérés individuellement. Nous devons venir à Dieu maison par maison.
La maison de Jéroboam

Un Rois 13:34 nous dit, «Ce fut là une occasion de péché pour la maison de Jéroboam, et c’est pour cela qu’elle a été exterminée et détruite de dessus la face de la terre.» Jéroboam était celui qui avait établi les idoles mais Dieu a jugé sa maison et l’a détruite de dessus la face de la terre.

Un Rois 14:14 dit, «L’Éternel établira sur Israël un roi qui exterminera la maison de Jéroboam ce jour-là. Et n’est-ce pas déjà ce qui arrive?» Jéroboam a adoré des idoles, mais Dieu a exterminé sa maison. Je ne sais pas pourquoi Dieu a fait ceci. Je peux seulement dire qu’aux yeux de Dieu la maison est une unité. Ceci est plus que clair. A moins que nous ne négligions volontairement ce fait, nous ne pouvons que l’accepter.
La maison de Baescha
Un Rois 16:3 nous dit, «voici, je vais balayer Baescha et sa maison, et je rendrai ta maison semblable à la maison de Jéroboam, fils de Nebath.» A cause du péché d’un seul homme Baescha, Dieu a exterminé la postérité de Baescha et sa maison, de la même manière qu’Il a exterminé la maison de Jéroboam. Dieu traite avec l’homme par maison.
La maison d’Achab
Je pense qu’il s’agit d’une des maisons les plus connues dans le livre de 1 Rois. Un Rois 21:22 dit, «et je rendrai ta maison semblable à la maison de Jéroboam, fils de Nebath, et à la maison de Baescha, fils d’Achija, parce que tu m’as irrité et que tu as fait pécher Israël.» Pourquoi Dieu a-t-il traité avec la maison d’Achab ? Parce qu’Achab a provoqué Dieu. Achab était un mauvais roi dans l’Ancien Testament. Dieu a dit qu’Il traiterait avec sa maison comme Il avait traité avec la maison de Jéroboam et la maison de Baescha. La maison entière serait exterminée. L’unité du jugement de Dieu c’est la maison. Ceci est extrêmement clair et évident.
Les maisons de Dathan et d’Abiram
Nous considérerons une dernière portion qui illustre très bien notre sujet. Deutéronome 11:6 nous dit, «ce qu’il a fait à Dathan et à Abiram, fils d’Éliab, fils de Ruben, comment la terre ouvrit sa bouche et les engloutit, avec leurs maisons et leurs tentes et tout ce qui était à leur suite, au milieu de tout Israël.» Lorsque Dathan et Abiram ont péché, Dieu a fait ouvrir la terre pour les engloutir, non seulement eux mais leur maison avec eux. Dans la Bible aussi bien du côté positif que du côté négatif et aussi bien dans l’Ancien que dans le Nouveau Testament, tous les récits nous montrent clairement que Dieu traite avec l’homme par maison.
Nous devons faire attention à notre façon de vivre devant Dieu, parce que ce que nous faisons individuellement peut avoir un effet sur notre maison toute entière.

Le chef de famille doit faire une déclaration

Ceci va parler spécifiquement aux chefs de famille. Dans la Bible, la plupart de ceux qui portaient une quelconque responsabilité étaient chefs de famille. Le chef d’une famille a une responsabilité particulière devant Dieu, à savoir d’amener sa maison toute entière au Seigneur et à Son service. Nous devons prendre notre position en tant que chef de famille et déclarer que notre maison croira au Seigneur et que nous ne tolérerons à personne de ne pas croire. Le chef de la famille peut décider pour sa maison toute entière. Même si les jeunes enfants ne croient pas, nous pouvons tout de même dire que notre maison croira au Seigneur, parce que cette maison nous appartient à nous et non pas à nos enfants. C’est nous qui sommes responsable de notre maison et non pas nos enfants. Nous pouvons déclarer Josué 24:15 devant le Seigneur et devant notre famille toute entière. «Et si vous ne trouvez pas bon de servir l’Éternel, choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir, ou les dieux que servaient vos pères au delà du fleuve, ou les dieux des Amoréens dans le pays desquels vous habitez. Moi et ma maison, nous servirons l’Éternel.» Nous devons reconnaître que notre famille est une famille de croyants. Nous devons le déclarer par la foi, et nous devons placer notre femme et nos enfants sur ce terrain. Saisissons-nous toujours de ce fait : « Je suis le chef de ma famille et ma famille croira en Dieu. Ma famille ne croira pas au diable. J’ai décidé que cette famille sera une famille qui adore Dieu. J’ai décidé que cette famille sera une famille qui croit au Seigneur. » Si nous déclarons ceci avec foi et si nous exerçons notre autorité pour prendre le devant, nos enfants nous suivront.
Le chef de chaque famille devrait faire la déclaration de Josué 24:15. Nous devrions rassembler nos enfants et toutes les autres personnes à charge et leur dire : « Moi et ma maison, nous servirons l’Eternel. » Ensuite, tant que nous serons dans notre maison, notre maison servira le Seigneur. Notre maison nous appartient, et nous avons le pouvoir de décider si cette maison servira le Seigneur ou non. Quand nous prenons cette position, tous ceux qui dépendent de nous viendront au Seigneur. Ceci est merveilleux !

Amenons la maison toute entière au Seigneur

Frères et sœurs convertis prêtons attention à ce sujet. Une fois que nous sommes sauvés, nous devons rassembler les membres de notre famille et leur déclarer : « Désormais ma maison appartient à Dieu. » Nous devons déclarer ceci qu’ils appartiennent au Seigneur ou non, et qu’ils soient d’accord ou non. Nous sommes le chef de la maison et nous devons faire cela. Nous devons prendre cette question entre nos propres mains. Nous devons déclarer que notre maison servira le Seigneur. Quand nous exerçons notre foi pour tenir ferme de cette façon, nous prévaudrons. Si ceux qui sont sauvés à travers nous sont sauvés maison par maison et non pas individuellement, quelle différence il y aura ! Frères et sœurs, ne soyons pas trop relâchés avec nos enfants à la maison.
Permettez-moi de répéter. Un nouveau croyant doit déclarer dès le début que sa maison appartient au Seigneur. Non seulement doit-il appartenir lui-même au Seigneur individuellement, mais il doit aussi déclarer que sa maison appartient au Seigneur. Si nous prenons le plein contrôle de cette affaire, nous obtiendrons ce que nous cherchons. Nous devons déclarer encore et encore à la maison : « Moi et ma maison nous servirons l’Eternel. »
Amenons notre famille au Seigneur. nous ne devez pas chercher d’excuses. Ne permettons à personne de s’égarer. Le salut de la maison est l’un des plus grands principes de la Bible. Une fois que nous sommes sauvé, notre maison toute entière doit être sauvée. En tant qu’individu nous devons d’abord tenir ferme pour le Seigneur et ensuite notre maison changera. C ‘est une grande bénédiction si nous amenons plus de personnes au Seigneur. amen!

déposer vos commentaires ou reactions, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s