Parler de notre ministère sans savoir ce qu’on entend par ministère est très dangereux.


Nous ne devrions pas parler d’autre ministère que celui de Christ. Certains enseignements partiellement erronés parlent du ministère en le limitant à celui de pasteur. La problématique vient de la confusion qui résulte du système des organisations chrétiennes centralisées sur un homme en vue qui conduit les autres. Cette place est enviée en commençant par les nouveaux convertis qui en recevant des encouragements à servir Dieu, ne voient naturellement que cette possibilité de le faire. L’estrade et le micro deviennent le point de convergence ministériel incontournable.

Beaucoup « d’appelés mais peu d’élus », c’est ce qui explique en partie le peu d’implication des hommes à servir dans l’Eglise.

 Nous sommes loin de la volonté de Dieu clairement exprimée dans les écritures. Nous tous appelés à servir Dieu.  Il faut commencer par comprendre ce que signifie  « ministère ». Le mot traduit dans nos bibles par ministère en grec est leitourgia. Il veut dire : Service, assistance, ministère, culte

Cela peut être le travail entrepris par un individu pour administrer avec ses propres son propre argent. Cela peut être aussi le service militaire ou le service d’un travailleur

Dans le domaine biblique : cela peut concerner le service ou ministère des sacrificateurs relatif aux prières et aux sacrifices offerts à Dieu et enfin le don ou la bienfaisance pour soulager les nécessiteux. Nous sommes bien loin du ministère tel qu’on nous parle dans nos milieux. Si vous ne voulez pas vous tromper à chaque fois que vous voyez le mot ministère remplacez-le par service.

Le terme spécifique dans le Nouveau Testament pour ministère est « service ». Nous retrouvons son origine dans le mot « diacre » (en grec). On ne le trouve pas dans la traduction grecque de l’Ancien Testament, ce qui suggère un changement évident de doctrine. Le mot grec en corrélation avec la prêtrise juive n’est employé que pour le ministère spécifique du Christ

Hébreux 8:6 « Mais maintenant il a obtenu

un ministère d’autant supérieur, qu’il est le Médiateur d’une alliance plus excellente, qui a été établie sur de meilleures promesses. »  Au regard de l’histoire du peuple élu bien que nous n’avons plus à nous conformer aux lois juives.

1 Pierre 2:9 «  vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royale, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière,…

 »

 Le modèle du ministère chrétien est fourni par Jésus, qui est venu non pour être servi, mais pour servir.

Marc 10:45 « Car le Fils de l’homme est venu,

non pour être servi, mais pour servir et  donner sa vie comme la rançon pour de plusieurs.»

Cf Jean 13:4 où

Jésus utilisa ce mot à propos du service à table. : «  se leva de table, ôta ses vêtements, et  pris un linge, dont il  se ceignit…… » Qui a été l’objet de la première « ordination » rapportée de ministres chrétiens

Actes 6:2 «  les douze convoquèrent la multitude des disciples, et dirent : Il n’est pas convenable  que nous laissions la parole de Dieu  pour

servir aux tables.»

                        Le service rendu aux autres est considéré comme rendu au Christ.

Matthieu 25:44 «  Ils répondront aussi : Seigneur, quand t’avons-nous vu ayant faim, ou ayant soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t’avons pas assisté ?

»

  Accomplir un tel service nécessite un engagement volontaire et du sérieux car c’est un don de Dieu.

Colossiens 4:17 «  Et dites à Archippe :

prends garde au ministère que tu as reçu dans le Seigneur, afin de le bien remplir. »

                          S’attacher au ministère sans s’attacher à Jésus serait la pire des erreurs.

Romains 12:7 «  que celui qui est appelé au ministère

s’attache à son ministère ; que celui qui enseigne s’attache à son enseignement, et celui qui exhorte à l’exhortation. »

                                                     C’est la même chose pour le diaconat.

1 Timothée 3:8 «  les diacres aussi doivent être honnêtes, éloignés de la  duplicité, des  excès du vin, d’un gain sordide, … »

le mot est encore utilisé dans un sens plus large

2 Timothée 4:5 Mais toi, sois sobre en toutes choses, supporte les souffrances, fais l’œuvre d’un évangéliste ;

remplis bien ton ministère. »

La mission pastorale est une composante importante du service entre les uns et les autres dans le corps de Christ. Nous devons veiller les uns sur les autres.

Jean 21:15 « Après qu’ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre : Simon, fils de Jonas, m’aimes–tu plus que ne m’aiment ceux–ci ? il lui répondit : Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit :

Pais mes agneaux.… »

1 Pierre 5:2

«  Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde, non par contrainte, mais volontairement, selon Dieu ; non pour un gain sordide, mais avec dévouement ; »

 Ce service est accompagné par les enseignements et les exhortations mutuelles en vue de notre édification mutuelle dans le corps. Pas de service sans foi. Nous savons tous que sans la foi, on ne peut pas être agréable à Dieu. La aussi Jésus est au centre de notre ministère-service. Car notre foi vient de ce qu’on entend des Paroles du Christ. La première forme du service chrétien trouve ses bases dans l’exercice de dons spirituels au sein du corps de Christ.

Romains 12:6-8 «  puisque nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée ; que celui qui a le don de prophétie

l’exerce selon l’analogie de la foi ; que celui qui est appelé au ministère s’attache à son ministère ; que celui qui enseignement s’attache à son enseignement, et celui qui exhorte à l’exhortation. Que celui qui donne le fasse avec libéralité; que celui qui préside le fasse avec zèle ; que  celui qui pratique la miséricorde le fasse avec joie. »

1 Corinthiens 12:28 « Et Dieu qui a établi dans l’Église premièrement les apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont le don des miracles, puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues ».

Ephésiens 4:11

« et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes,  les autres comme pasteurs et docteurs, … »

Ces dons du Christ faits à L’Eglise correspondent tous à des fonctions et non des titres dans le cadre du service dans le corps. Tous les chrétiens sont appelés à servir ;

1 Corinthiens 12:11 «

un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut. »    Et les « ministres de la parole » sont appelés à les former dans ce but. Les apôtres pouvaient régler les questions avec les anciens

Actes 15:6 « les apôtres et les anciens se réunirent pour examiner cette affaire.

 »

Actes 8:14 « les apôtres, qui étaient à Jérusalem, ayant appris que la Samarie avait reçu la parole de Dieu, y envoyèrent Pierre et Jean,

 »

Les évangélistes avaient eux aussi une mission itinérante mais n’avaient pas la même autorité que les apôtres. Les prophètes ne se contentaient pas de prédire : Actes 11:27  « En ce temps–là, des prophètes descendirent de Jérusalem à Antioche. » mais édifiaient et réconfortaient les chrétiens par leur enseignement inspiré : « 1 Corinthiens 14:3 «  celui qui prophétise, au contraire, parle aux hommes, les édifie, les exhorte,  les console. »  Les pasteurs et les personnes chargées de l’enseignement : Ephésiens 4:11 « et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes,  les autres comme pasteurs et docteurs, … » Étaient probablement des ministres au service de leur congrégation locale, assistés par des administrateurs, alors que d’autres s’occupaient des œuvres charitables.  Ces ministères étaient au service du corps avec pour principale préoccupation le soin de veiller les uns sur les autres pour que la saine doctrine soit préservée en son sein. Le disciple n’est pas plus que le maître, ni le serviteur plus que son seigneur. (Matthieu 10:24) Personne ne peut réellement être un serviteur sans être un ouvrier dans le royaume et pour le Royaume, s’il n’est pas d’abord un disciple. Malheureusement certains croient exercer un service pour Dieu en travaillant dur jusqu’à la mort tout en étant dans la chair. Ils pourront même avoir fait des miracles au nom de Jésus et ne pas L’avoir connu du tout. (Matthieu 7:22,23). C’est terrible !  Ceci dit de la sorte ne veut pas dire qu’il y une action de mépriser les ouvriers et les serviteurs de Dieu. La priorité pour eux comme pour tous les chrétiens est d’être avant de parler. Jésus a dit: Allez, faites de toutes les nations des disciples. La priorité absolue est d’être un disciple. Pas de serviteur, pas de ministre, ou d’ouvrier pour le Royaume, sans être d’abord un disciple. Ils peuvent effectivement exercer le ministère et travailler jusqu’à la mort tout en étant dans la chair, et donc sans  Le connaitre du tout.              (Matthieu 7:22,23).

                                            Notre ministère est un ministère universel

2 Corinthiens1 3-7 «  Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus–Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, Qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont nous sommes l’objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans quelque affliction !  Car, de même que les souffrances de Christ abondent en nous, de même notre consolation abonde par Christ. Si nous sommes affligés, c’est pour votre consolation et pour votre salut ;si nous sommes consolés, c’est pour votre consolation, qui se réalise par la patience à supporter les mêmes souffrances que nous endurons. Et notre espérance à votre égard est ferme, parce que nous savons que, si vous avez part aux souffrances, vous aurez part aussi à la consolation. »

Notre ministère spirituel vient de l’expérience personnelle et pas simplement d’une vérité que nous aurions à communiquer. Les fruits produits par la souffrance apprise dans le service-ministère.

                 Si nous ne voulons pas souffrir nous ne pouvons pas servir donc avoir un ministère.

                                  La voie de l’amour dont Paul parle est le vrai ministère.

Il résume cela en disant: « L’amour ne périt jamais » En d’autres termes, l’amour triomphe toujours et n’échoue jamais. Si le ministère dont parle Paul ici est celui auquel, toi, moi et le reste du peuple de Dieu sont appelés, tant individuellement que collectivement, alors c’est cela le chemin à suivre:

                                      Les écoles bibliques ne qualifient pas pour le ministère.

 Le ministère n’est pas une l’acquisition d’une masse de connaissances bibliques mais un apprentissage d’une communion avec Jésus qui ne peut pas naître autrement. Le vrai ministère résulte d’une nouvelle découverte de Christ dans les profondeurs de notre être. Nous sommes porteurs de Sa vie, et c’est Sa vie qui nous sauve. Christ, est suffisant en toutes choses, il doit se manifester chez tous les croyants. C’est Dieu qui a dit: la Lumière brillera dans les ténèbres (c’est un indice, une indication), a brillé dans nos cœurs pour nous donner la lumière de la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ.Christ est la lumière d’en haut qui nous donne la Vie. Notre ministère consiste à la faire briller en nous pour les autres. Nous possédons ce trésor dans des vases de terre, afin que l’infinie grandeur de la puissance soit attribuée à Dieu et pas à nous. Aspirer au vrai ministère, implique que nous soyons conformes à tout ce que nous disons. La vérité de Christ sera visible en nous à chaque instant. Nous croyons !, c’est pourquoi nous parlons. Nous savons, pourquoi nous rendons témoignage. Nous sommes tous appelés à ce ministère. Il ne consiste pas seulement à prêcher, mais surtout à exprimer la vie du Christ en nous. C’est à ce ministère essentiel que nous sommes tous appelés.  Que le Seigneur nous donne la force pour ce ministère.

«

Car Dieu qui a dit: la lumière brillera au sein des ténèbres ! a fait briller la lumière dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de dieu sur la face de Christ. » (II Corinthiens 4: 6)

2 Corinthiens 5 : 17, (que l’apôtre parle très clairement d’une nouvelle création.) Ce verset dit: « Si quelqu’ un est en Christ, il est une nouvelle créature… »              La lumière de Christ en nous c’est la vie.

Jean 1 : 4-5 : « En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes, la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue. »

Notre ministère est celui de la lumière. Si nous ne sommes pas lumière nous ne pouvons pas communiquer la lumière de Christ. La caractéristique principale de notre nouvelle vie d’en haut est la révélation de la gloire de Dieu sur la face de Christ dans nos cœurs.

                                           Un autre ministère est celui de la souffrance.

Nous règnerons avec Lui et en Lui que si nous souffrons avec Lui  .Notre formation au ministère et au service spirituel ne peut pas s’apprendre sans l’expérimentation du service de Christ par le chemin de l’affliction.

Acte 14:22 : « …..Fortifiant l’esprit des disciples, les exhortant à persévérer dans la foi, et disant que c’est par beaucoup de tribulations qu’il nous faut entrer dans le royaume de Dieu. »

Nous apprenons par la souffrance que Jésus lui-même a été élevé à la perfection par la souffrance. Paul explique cette voie en disant :

Colossiens 1:24 : « Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous, et ce qui manque aux souffrances de christ, je l’achève en ma chair, pour son corps, qui est l’Église »

1 Thessalonicien 1:6 : « Et vous-mêmes, vous avez été mes imitateurs et ceux du Seigneur, en recevant la parole au milieu de beaucoup de tribulations,…… »

Nos légères afflictions ne durent qu‘un moment, elles représentent pour nous un poids éternel de gloire, car nous ne regardons pas aux choses visibles mais aux choses invisibles.La souffrance est sans aucun doute une réalité qui nous permet de servir Christ. Beaucoup considèrent les souffrances comme une punition divine mais pas comme une sorte de thérapie pour nous faire connaître la plénitude divine en Christ et devenir à notre tour un vrai ministère de Christ en nous pour les autres.. Dieu veut nous consoler de nos afflictions pour consoler à notre tour ceux qui souffrent Celui qui a connu la mort s’identifie à Paul lorsqu’il écrit qu’il porte en son corps les marques de la mort de Christ car c’est ainsi qu’on est délivré de la mort et vivons pleinement de la vie de Jésus afin que  La mort qui agit en nous, puisse devenir vie dans les autres. Cette puissance de vie et de lumière de Christ nous sépare des principes de mort du monde.

2 Corinthiens 4: 3 «

Si notre évangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent, pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, … »

2 Corinthiens 4 : 6-7 : « Car Dieu, qui a dit : la lumière brillera au milieu du sein des ténèbres !, a fait briller la lumière dans nos cœur pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette grande puissance soit attribuée à Dieu, et non pas à nous.

 » Le vrai ministère se différenciera du faux sur la base de la lumière de Christ en nous. C’est cette présence de Jésus qui fera la séparation entre la chair et l’esprit. Chacun d’entre nous pourra exercer ce ministère universel sur la gouvernance de l’Esprit Saint.

2 Corinthiens 3:17 : « Or, le Seigneur c’est l’Esprit ; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté. »

                             Demeurons en Lui, servons-le par l’Esprit en restant attaché.

              Que ces paroles de Jésus étaient profondes: « Sans Moi, vous ne pouvez rien faire. »

1 Jean 2:27 :  « pour vous, l’onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n’avez pas besoin qu’on vous enseigne ; mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu’elle est véritable et qu’elle n’est point un mensonge,

demeurez en lui selon les enseignements qu’elle vous a donnés. »

Que votre ministère soit conforme à celui de Jésus en participant directement au ministère corporatif du Seigneur Jésus.

Rentrez dans le repos de Dieu en Christ : il est notre sabbat en toutes choses mais aussi dans notre service pour Lui et les frères en la foi.

2 Corinthiens 4.18 :

«

Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette grande puissance soit attribuée à Dieu, et non pas à nous. Nous sommes pressés de toute manière, mais non réduits à l’extrémité; dans la détresse, mais non dans le désespoir; persécutés, mais non abandonnés; abattus, mais non perdus; portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps. Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle. Ainsi la mort agit en nous, et la vie agit en vous.

Et, comme nous avons le même esprit de foi qui est exprimé dans cette parole de l’Écriture: J’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé! Nous aussi nous croyons, et c’est pour cela que nous parlons, sachant que celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera aussi avec Jésus, et nous fera paraître avec vous en sa présence. Car tout cela arrive à cause de vous, afin que la grâce en se multipliant, fasse abonder, à la gloire de Dieu, les actions de grâces d’un plus grand nombre. C’est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et lors même que notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour. Car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au-delà de toute mesure,  un poids éternel de gloire, parce que nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles.

 »  amen !

Publicités

déposer vos commentaires ou reactions, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s