Le mal dans cet âge moderne


les événements actuels et les empreintes du mal dans cet âge moderne. En fin de compte, la méchanceté, la violence et la tromperie, que nous rencontrons sur une base quotidienne, peuvent être attribuées à notre adversaire, le diable, qui, selon les Écritures trouvées dans Job, au chapitre 2, « parcourt la terre » et « s’y promène » depuis des milliers d’années. De la même manière, nous sommes avertis par l’apôtre Pierre dans I Pierre 5:8 « Soyez sobres, veillez ; Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. » Ces derniers jours, les empreintes du diable sont devenues tellement évidentes que nous devrions être complètement dépourvus de tout discernement spirituel pour ne pas les remarquer. En fait, nous vivons dans une période où l’ange déchu connu sous le nom de Lucifer, qui est devenu Satan, est maintenant ouvertement accepté.

Nous vivons dans une période vraiment étrange, dans laquelle le culte luciférien ne se limite plus aux grandes salles des sociétés secrètes. Au Texas, les lucifériens adorent maintenant librement et à l’air libre. Les habitants de la ville parlent hautement d’eux. Dans l’année à venir, « Lucifer » sera hardiment amené sur les écrans des télévisions du peuple américain partout à travers tout le pays. Pour ceux qui peuvent discerner, nous comprenons que Lucifer est notre adversaire, le diable. Bien qu’Albert Pike, et ceux qui le suivent, peuvent penser que Lucifer porte la lumière, Jésus nous dit dans Matthieu 6:23 : « Mais si ton œil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres ! » En fin de compte, c’est le diable qui est responsable de la misère dans ce monde, et il utilise souvent les gens comme ses pions pour provoquer la misère. Pourtant, en tant qu’Enfants de Dieu, nous ne devons pas avoir peur. Notre Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ, qui est la vraie lumière du monde, nous dit dans Jean 16:33, « … Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde. »
Un monde de conflits et de luttes !

En ce moment, nous vivons dans un monde où beaucoup de gens sont en colère. C’est un monde de conflits et de troubles, de guerres et de bruits de guerres, et il semble que le monde est maintenant une poudrière qui peut exploser à tout moment. Quand nous essayons de comprendre l’état de notre monde, nous nous rendons compte rapidement qu’il est devenu un gâchis total. Cela est particulièrement vrai au Moyen-Orient avec la Syrie qui est prise dans une guerre civile brutale qui a coûté la vie à plus de 250000 personnes depuis le commencement de ce jour néfaste connu comme les Ides de Mars, ou le 15 mars 2011. Inspirés par les soulèvements du printemps arabe, qui ont conduit à l’éviction des gouvernements en place dans les pays tels que la Tunisie et l’Égypte, les manifestants en Syrie ont commencé à demander la démission du président syrien Bachar al-Assad. Cependant, Bachar al-Assad n’a pas voulu démissionner sans combattre et, très tôt, il a commencé à utiliser une force meurtrière contre les manifestants. Par la suite, la guerre a éclaté en Syrie lorsque les manifestants ont commencé à se battre et, en juin 2013, environ 90000 personnes avaient déjà été tuées. En août 2013, des allégations comme quoi Bachar al-Assad avait utilisé des armes chimiques, qui ont causé la mort de centaines de personnes, ont conduit à des menaces d’intervention militaire contre le gouvernement syrien par le président américain Barack Obama. Toutefois, Barack Obama a renoncé à ses menaces après que Bachar al-Assad ait accepté de détruire ses armes chimiques, et la guerre a continué.

Le régime de Bachar al-Assad est difficile à renverser. Contrairement aux régimes tombés dans d’autres pays comme l’Égypte, Bachar al-Assad bénéficie du soutien de l’Iran, qui a versé des milliards de dollars pour soutenir Bachar al-Assad en fournissant des armes et des conseillers militaires.

Pendant ce temps, un groupe appelé l’État Islamique d’Irak et de Syrie, ou ISIS, a saisi l’occasion offerte par le chaos en Syrie et le vide du pouvoir dans le pays voisin de l’Irak pour prendre le contrôle d’une grande partie de ces pays tout en tuant brutalement tous ceux qui s’y opposaient, incluant un nombre très important de chrétiens. Malheureusement, l’État Islamique a exécuté plus de 10000 personnes en Irak et en Syrie depuis juin 2014.

Tenter de démêler qui combat qui, est un processus très déroutant. Le gouvernement des États-Unis a soutenu les rebelles syriens qui se battent contre Bachar al-Assad et a même fourni des armes pour faciliter les combats. Cependant, les combattants d’Al-Qaïda, qui appartiennent au groupe qui aurait perpétré les attentats contre les États-Unis le 11 septembre 2001, combattent aussi le régime de Bachar al-Assad. Même certains combattants d’ISIS combattent le régime de Bachar al-Assad et ont même travaillé aux côtés du groupe rebelle connu sous le nom de l’armée Syrienne Libre, selon un rapport publié en juillet 2015. Ainsi, quand Barack Obama apporte son soutien aux soi-disant rebelles « modérés » de Syrie, il apporte en fait son soutien aux ennemis des États-Unis. Dans ce cas, le vieil adage, « L’ennemi de mon ennemi est mon ami », ne s’applique certainement pas ici !

Le 30 septembre, 2015, la Russie, qui est un des plus importants alliés de la Syrie, a commencé à larguer des bombes en Syrie. Le gouvernement des États-Unis et la plupart des médias occidentaux ont déclaré que la Russie attaquait clairement les combattants rebelles syriens qui s’opposent à Bachar al-Assad. La Russie, d’autre part, affirme qu’elle attaque l’État Islamique.

Les bombardements de la Russie en Syrie ont été une source de grande consternation pour ceux qui luttent contre Bachar al-Assad en Syrie. Cette hostilité a finalement conduit le gouvernement de la Turquie, qui est une nation qui borde la Syrie, à abattre un avion de chasse russe le 24 novembre 2015. La Turquie a justifié cette manœuvre en disant que l’avion russe avait violé son espace aérien. Selon les rapports, l’avion avait été dans l’espace aérien turc pendant seulement de deux à trois secondes avant que les Forces Aériennes de la Turquie abattent l’avion, tandis que les sources militaires turques affirment que les pilotes de l’avion russe ont été avertis à dix reprises sur une période de cinq minutes de faire demi-tour. Comme on pouvait s’y attendre, le président russe Vladimir Poutine a été indigné par l’attaque. « Bien sûr, notre armée fait un travail héroïque contre le terrorisme … Mais, la perte d’aujourd’hui est un coup de poignard dans le dos, réalisé par les complices des terroristes, » a déclaré Vladimir Poutine. En réponse aux actions de la Turquie, les militaires russes ont annoncé qu’ils ne travailleraient plus avec la Turquie, et ils ont déployé un croiseur lance-missiles guidés Moskva dans l’est de la Méditerranée, dans un effort pour protéger les jets russes lorsqu’ils remplissent leurs missions en Syrie. « Nous avertissons que chaque cible posant une menace potentielle sera détruite », a déclaré Sergey Rudskoy, qui est un lieutenant-général dans l’armée russe.

En conséquence du chaos, plus de quatre millions de personnes ont fui la Syrie depuis le début de la guerre civile. La plupart de ces réfugiés ont voyagé vers l’Europe et, depuis ce temps, la controverse a suivi. Par exemple, la Suède a pris des milliers de réfugiés. Cependant, le Ministre des Affaires Étrangères de la Suède, Mme Margot Wallström, a averti que si l’afflux de réfugiés devait se poursuivre, il pourrait conduire à l’effondrement du pays. « Je pense que la plupart des gens pensent que nous ne pouvons pas maintenir un système où environ 190000 personnes arrivent chaque année. À long terme, notre système va s’effondrer. Et, cet accueil ne va pas recevoir un soutien populaire, » a déclaré Mme Wallstrom. Le Premier Ministre Viktor Orban, de Hongrie, a également été critique de l’afflux des réfugiés et des migrants vers l’Europe et a fait l’affirmation selon laquelle le milliardaire George Soros, et ses associés, sont ceux qui sont vraiment responsables de la crise des migrants. « Son nom est peut-être l’exemple le plus fort de ceux qui soutiennent tout ce qui affaiblit les États-Nations ; Ils soutiennent tout ce qui change le mode de vie traditionnel européen. Ces militants qui soutiennent les immigrants deviennent par inadvertance une partie de ce réseau international de contrebande humaine » a déclaré Viktor Orban.

La méfiance sévère envers les réfugiés, en particulier ceux qui sont musulmans, est apparue après qu’une série d’attentats attribués à ISIS aient été réalisés à Paris, en France, le 13 novembre 2015. Les attaques, qui ont frappé des restaurants, une salle de concert, et un stade de sport, a entraîné la mort de plus de 120 personnes et a déclenché une indignation internationale. « Les terroristes-meurtriers ont rasé plusieurs café-terrasses avec des mitrailleuses avant d’entrer dans la salle de concert. Il y avait de nombreuses victimes dans de terribles conditions atroces dans plusieurs endroits » a dit le préfet de police Michel Cadot. En ce qui concerne les attaques, le président français, François Hollande, a déclaré : « Pendant que je vous parle, des attaques terroristes de proportions sans précédent sont en cours dans la région parisienne. Il y a des dizaines de morts, et il y a de nombreux blessés. C’est une horreur. » François Hollande a alors dit au peuple de France que l’état d’urgence avait été déclaré et que les frontières de la nation seraient fermées. En parlant plus tard, dans la salle du Bataclan, où une des attaques s’était précédemment produite, François Hollande a dit aux personnes « A tous ceux qui ont vu ces choses horribles, je tiens à dire que nous allons mener une guerre qui sera impitoyable. Parce que quand les terroristes sont capables de commettre de telles atrocités, ils doivent être certains qu’ils seront confrontés à une France déterminée, une France unie, une France qui est ensemble et qui ne peut pas être déplacée, même si nous exprimons aujourd’hui notre infinie tristesse. »

Tout comme les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis, ont entraîné une perte de la liberté pour le peuple américain, alors que le Patriot Act, la Sécurité Intérieure, et l’Administration de la Sécurité dans les Transports, ont été mis en place, les attentats à Paris ont donné lieu à une perte de la liberté pour le peuple de France. L’état d’urgence a été prolongé de trois mois, et ainsi, les autorités françaises sont désormais en mesure de forcer les gens à rester dans leurs maisons, peuvent entrer dans les maisons sans mandat et peuvent fermer les sites web sur internet.

Dans le sillage des attaques à Paris et suite à l’affirmation selon laquelle un des auteurs était un opérateur d’ISIS déguisé en réfugié syrien, de nombreux états ont repoussé le plan du président américain Barack Obama d’accueillir des milliers de réfugiés syriens aux États-Unis. En date du 19 novembre 2015, trente-et-un états d’Amérique ont déclaré qu’ils ne prendraient pas de réfugiés. Seuls les états du Colorado, du Connecticut, du Delaware, d’Hawaï, de la Pennsylvanie, du Vermont et de Washington ont dit qu’ils allaient accueillir des réfugiés syriens. Cependant, Stephen I. Vladeck, professeur de droit de l’Université Américaine de Washington, a dit que les états sont en mesure de faire très peu de choses pour empêcher les réfugiés de traverser leurs frontières. « Légalement, les états n’ont pas le pouvoir de faire quelque chose parce que la question de savoir qui devrait être autorisé à entrer dans ce pays est une question que la Constitution donne au gouvernement fédéral. Ainsi, un état ne peut pas dire qu’il objecte légalement, mais les états peuvent refuser de coopérer, ce qui rend la chose beaucoup plus difficile, » a déclaré Stephen Vladeck.

Le calvaire des réfugiés syriens est très triste et, selon toute vraisemblance, la grande majorité d’entre eux n’ont pas l’intention de causer des dommages. Cela dit, il serait beaucoup plus logique pour les pays islamiques de prendre des réfugiés islamiques. Pourtant, cinq des plus riches pays islamiques, l’Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis, le Qatar, le Koweït et Bahreïn, ont refusé totalement d’accepter des réfugiés syriens. Cela est vrai, même si 100000 tentes climatisées restent vacantes en Arabie Saoudite. On estime que ces tentes pourraient servir d’abris pour trois millions de personnes.

En conclusion, il est évident que nous vivons dans un monde où des choses terribles se produisent sur une base quotidienne. Pourtant, nous pouvons surmonter la méchanceté dans ce monde par la force de notre Dieu Tout-Puissant, qui nous donne la victoire sur le péché, la mort et l’enfer. Car, comme il nous le dit dans Jacques 4:6-10, « Il accorde, au contraire, une grâce plus excellente ; C’est pourquoi l’Écriture dit : Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. Soumettez-vous donc à Dieu ; Résistez au diable, et il fuira loin de vous. Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs ; Purifiez vos cœurs, hommes irrésolus. Sentez votre misère ; Soyez dans le deuil et dans les larmes ; Que votre rire se change en deuil, et votre joie en tristesse. Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera. » Comment pouvons-nous surmonter notre adversaire ? Résistez au diable, et approchez-vous de Dieu. Si vous n’avez pas encore donné votre cœur à Dieu et consacré votre vie à Lui, je vous invite à le faire maintenant. Si vous le faites, il vous élèvera.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Le mal dans cet âge moderne »

déposer vos commentaires ou reactions, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s