La vraie nature de notre esprit régénéré


Le fait de ne pas savoir qu’ils possèdent un esprit régénéré, ni de connaître la vraie nature de leur esprit, handicape beaucoup de Chrétiens dans leur marche spirituelle. Nous avons besoin de savoir ce que nous révèle la Parole de Dieu dans ce domaine. L’être humain est composé de trois parties, l’esprit, l’âme et le corps. Cela nous est clairement révélé par la Parole de Dieu.

Paul dit par exemple aux Thessaloniciens :
“Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ !” (1 Thessaloniciens 5 : 23).
Le corps physique est notre “être extérieur,” qui est encore soumis à la mort physique, jusqu’au retour de Jésus-Christ ou à la résurrection des morts en Christ. Ce n’est qu’à ce moment-là que nous recevrons un nouveau corps physique glorifié et incorruptible, à l’image du corps actuel du Seigneur Jésus. C’est ce nouveau corps physique glorifié que l’apôtre Paul appelle “corps spirituel” :
“Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres ; mais autre est l’éclat des corps célestes, autre celui des corps terrestres. Autre est l’éclat du soleil, autre l’éclat de la lune, et autre l’éclat des étoiles ; même une étoile diffère en éclat d’une autre étoile. Ainsi en est-il de la résurrection des morts. Le corps est semé corruptible ; il ressuscite incorruptible ; il est semé méprisable, il ressuscite glorieux ; il est semé infirme, il ressuscite plein de force ; il est semé corps animal, il ressuscite corps spirituel. S’il y a un corps animal, il y a aussi un corps spirituel. C’est pourquoi il est écrit : Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant. Mais ce qui est spirituel n’est pas le premier, c’est ce qui est animal ; ce qui est spirituel vient ensuite. Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre ; le second homme est du ciel. Tel est le terrestre, tels sont aussi les terrestres ; et tel est le céleste, tels sont aussi les célestes. Et de même que nous avons porté l’image du terrestre, nous porterons aussi l’image du céleste. Ce que je dis, frères, c’est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n’hérite pas l’incorruptibilité. Voici, je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité. Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite : La mort a été engloutie dans la victoire” (1 Cor. 15 : 40-54).
Dans leur situation actuelle, les Chrétiens sont passés par une nouvelle naissance de leur esprit. Mais leur corps physique, quoique pleinement racheté par le sacrifice de Christ, n’a pas encore hérité du salut complet, et attend d’être transformé en corps spirituel incorruptible.
Voici comment l’apôtre Paul qualifie notre corps physique actuel :
· Il est corruptible : il est encore soumis à la mort et à la corruption. Il peut mourir.
· Il est méprisable : il est encore privé de la gloire de Dieu.
· Il est infirme. Il ne s’agit pas ici des infirmités physiques causées par des maladies, mais de la faiblesse inhérente à la nature humaine, de ses limitations et de ses incapacités.
· Il est “animal.” Cela signifie qu’il n’est pas encore spirituel. Il reste soumis à l’influence de l’âme qui, elle-même, peut encore être influencée par la puissance de péché qui demeure fixée au niveau du corps physique, et que Paul appelle aussi “la chair.” Cette “chair de péché” est une puissance spirituelle de péché et de mort, qui est encore attachée à notre corps physique, mais dont l’influence, dans la vie du Chrétien, peut être annulée par la loi de l’esprit de vie qui est en Jésus-Christ, pourvu que le Chrétien connaisse la puissance de la mort et de la résurrection du Seigneur, et apprenne à marcher par l’esprit.
· Il est terrestre, formé des éléments tirés de la terre. Le corps d’Adam était terrestre. Ce corps n’était donc pas immortel par nature, mais il pouvait mourir. Le corps ressuscité de Jésus est spirituel, et n’est plus soumis à la mort. Il est du ciel et non plus de la terre. C’est ainsi que sera notre futur corps physique glorifié. Il sera changé en un instant, lors du retour du Seigneur Jésus.
Tout au contraire de notre corps physique actuel, notre futur corps physique glorifié sera :
· Incorruptible : il ne connaîtra plus jamais la corruption et la mort.
· Glorieux : il sera revêtu de toute la gloire de Dieu.
· Plein de force : il s’agit de la force toute-puissante de Dieu Lui-même, qui sera pleinement manifestée dans tout notre être.
· Corps spirituel, c’est-à-dire qu’il ne sera plus formé d’éléments provenant de la terre, mais d’éléments provenant du monde spirituel de Dieu.
· Céleste, c’est-à-dire d’en haut et non d’en bas. Notre corps physique aura alors pleinement revêtu l’immortalité et l’incorruptibilité divines.
Ce futur corps spirituel physique glorifié ne doit pas être confondu avec notre “homme intérieur” actuel, qui est notre esprit régénéré. Tous les hommes possèdent, dès leur conception, un esprit qui est leur “homme intérieur,” ou leur “homme spirituel.” C’est cet esprit qui est en réalité leur être profond réel, leur véritable nature profonde. L’esprit des hommes qui ne sont pas passés par une nouvelle naissance en Christ est coupé de Dieu, plongé dans les ténèbres de la mort et du péché, depuis la chute d’Adam et d’Eve. Bibliquement, la “mort spirituelle” ne signifie pas que l’on n’existe pas, mais signifie que l’on est coupé de Dieu, qui est la seule Source de Vie éternelle. L’esprit est vivant, mais il vit dans le domaine de la mort spirituelle. Il est plongé dans les ténèbres de Satan, qui est le prince de la Mort et du Péché.
Le monde de l’esprit est fermé à la plupart des hommes, notamment dans nos pays occidentaux matérialistes. Peu d’hommes sont réellement conscients qu’ils possèdent un esprit qui appartient au monde spirituel. Hélas, pour les hommes nés dans le péché, ce monde spirituel est celui de Satan. Les hommes qui pénètrent donc dans le monde spirituel le font de manière interdite et illégale. Et ceux qui le font entrent immédiatement en contact avec Satan et ses démons, même si certains de ces hommes sont séduits et ne se doutent pas de la nature réelle des expériences qu’ils font dans ce monde spirituel.
Quand un être humain écoute le message de l’Evangile, quand il se repent de ses péchés, et quand il accepte Jésus-Christ comme son Sauveur et Seigneur, il reçoit le pardon de ses péchés et est entièrement purifié par le sang de Jésus. Mais ce n’est pas tout ! Dieu fait passer aussi son esprit par une nouvelle naissance. Il recrée à neuf son être spirituel, son homme intérieur. Cet “homme intérieur” devient un “homme nouveau,” un être spirituel entièrement créé à l’image du Seigneur Jésus, dans une sainteté et une justice que produit la vérité (Eph. 4 : 24).
Comme ils n’ont pas encore pleinement accès à leur monde spirituel, qui est à présent celui de Dieu, les Chrétiens qui passent par une nouvelle naissance sentent bien cependant qu’il s’est passé quelque chose de fondamental “à l’intérieur” d’eux-mêmes. Ils voient toutes choses avec des yeux nouveaux, ils sentent souffler en eux le vent de l’Esprit et l’air pur qui vient du Ciel. Mais ils se rendent aussi compte que tous les problèmes ne sont pas encore réglés, loin de là, dans leur vie de tous les jours, et qu’ils sont encore soumis à beaucoup d’influences qui viennent d’en bas, tant qu’ils n’ont pas compris comment marcher pleinement par l’esprit.
Ces influences mauvaises continuent de provenir de la puissance de péché qui habite toujours dans notre corps physique, malgré la nouvelle naissance de notre esprit. Cette puissance de péché, appelée “la chair,” doit être complètement “déconnectée” et annihilée par une puissance supérieure. Cette puissance supérieure est aussi appelée “la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ.” Cette loi supérieure est déclenchée quand nous connaissons pleinement l’œuvre de la croix, et quand nous recevons par la foi cette révélation. Nous pouvons alors nous installer par la foi dans notre position spirituelle en Christ. Là, dans cette forteresse imprenable, nous pouvons contempler avec mépris la chair, qui ne peut plus nous contrôler ni nous dominer, parce que nous sommes dans la foi en Christ et en Son œuvre.
Les Chrétiens doivent donc bien savoir qu’ils possèdent un esprit régénéré, qui est leur être intérieur réel. Toute la nature et tout le caractère de Christ sont déjà présents dans notre esprit régénéré, comme un don de la grâce de Dieu. La nature et le caractère de notre esprit régénéré sont donc complètement différents de la nature et du caractère que nous possédions avant notre nouvelle naissance. Mais nous sommes tellement conditionnés par tout ce que nous étions avant, par la connaissance que nous avions de “nous-mêmes,” avant notre conversion, qu’il nous faut plus ou moins de temps pour découvrir notre nouvelle nature en Christ, et apprécier la nouvelle personnalité que nous avons reçue dans notre esprit. Nous devons littéralement découvrir ce que nous sommes dans notre être spirituel nouveau, et nous revêtir de la nouvelle personnalité qui est dorénavant la nôtre, et qui nous a été donnée en Christ dans notre homme ( femme ) intérieur nouveau.
Certains Chrétiens sont tellement attachés à ce qu’ils étaient auparavant, à leur “personnalité” et à leur “caractère” hérités de leurs parents et de leurs ancêtres, qu’ils ont beaucoup de mal à accepter la nouvelle personnalité que Christ leur a donnée dans leur esprit. S’ils ont tant de mal à se détacher de ce qu’ils étaient auparavant, c’est, le plus souvent, parce qu’ils n’ont pas compris à quel point leur nouvelle nature est infiniment plus précieuse et plus “valable” que leur ancienne nature, aussi belle, distinguée et riche que celle-ci ait pu être ! La différence entre notre ancienne nature et notre nouvelle nature est aussi grande que la différence entre la nuit et le jour, entre les ténèbres et la pleine lumière, entre Satan et Christ ! Comment pourrions-nous restés attachés à ce que Christ a cloué à la croix ?
En outre, nous n’avons rien à faire pour “former,” “modeler,” ou “perfectionner” notre nouvelle nature spirituelle ! Elle nous a été donnée déjà entièrement formée, au moment de notre nouvelle naissance ! Elle est revêtue de la justice même de Christ ! Elle est justice de Dieu en Christ ! Elle est déjà sainte, pure et parfaite en Christ ! Oh, combien nos yeux sont aveuglés à l’œuvre de grâce accomplie par Christ !
Nous devons bien comprendre que notre esprit, notre “homme intérieur,” est littéralement un “homme intérieur” complet ! Notre esprit n’est pas une sorte de petit nuage spirituel cotonneux qui flotte quelque part en nous ! Notre esprit est un “homme intérieur” complet, avec une tête, des bras, des jambes, des yeux, des dents, des oreilles, etc… Un “homme intérieur” complet ! Si notre homme extérieur se détruit, dit Paul, notre “homme intérieur,” notre esprit régénéré, se renouvelle constamment à l’image de Celui qui l’a créé, Jésus-Christ ! Si les cheveux de notre être extérieur, par exemple, tombent et se raréfient, les cheveux de notre “homme intérieur” sont en parfait état ! Si vous avez perdu quelques dents au niveau de votre être extérieur, votre homme intérieur a toutes ses dents, et elles sont toutes en parfait état ! Notre “homme intérieur” est en parfaite santé, parce qu’il est en Christ, assis dans les lieux célestes ! Et, en Christ, il n’y a aucune maladie ni aucune infirmité !
Quand un Chrétien né de nouveau meurt, son esprit sort de son corps physique, et rejoint Dieu dans le Ciel. Beaucoup de Chrétiens doivent avoir, au moment de leur mort, quand ils quittent leur vieille carcasse terrestre, la grande et joyeuse surprise de constater qu’ils se retrouvent dans un être spirituel en parfait état et en pleine forme !
L’Apocalypse nous lève un coin de voile sur ce qui se passe dans le Ciel. Nous y voyons tous ceux qui sont sauvés, et qui attendent la résurrection de leur corps physique, louer et adorer Dieu dans le Ciel. Tous ces êtres humains sauvés, en attente de la résurrection, louent et adorent Dieu dans leur esprit. Ils chantent et dansent devant le trône de Dieu dans leur être spirituel, qui a une forme semblable à celle qu’ils avaient sur la terre, mais sans aucun défaut, sans aucune ride, ni tache, ni chose semblable ! Il leur manque simplement un nouveau corps physique glorifié, qu’ils vont très bientôt recevoir, juste avant que nous soyons nous-mêmes changés en un instant, au moment du retour de Jésus-Christ !
Quand nous savons, quand nous comprenons, et quand nous croyons, par la Parole de Dieu, que le Seigneur nous a déjà donné un “homme intérieur” parfait, saint et sain, à l’image de Christ, nous pouvons déjà nous réjouir, et commencer à nous identifier, par la foi, à notre nouvelle nature d’enfants de Dieu régénérés ! Cette identification par la foi est absolument nécessaire pour commencer à marcher par l’esprit ! Si, dans notre mentalité, dans nos pensées, dans ce que nous ressentons et dans nos sentiments, nous sommes toujours identifié à celui ou à celle que nous étions, avant notre nouvelle naissance, nous resterons sous le contrôle de la chair. Parce que nous resterons contrôlé par nos sens ou nos impressions, au lieu d’être complètement contrôlés par ce que Dieu dit dans Sa Parole, avant même de le voir pleinement manifesté !
nous devons méditer ce que la Parole de Dieu nous révèle concernant notre esprit, notre nouvelle nature spirituelle, et accepter pleinement, par la foi, de nous considérer désormais tels que Dieu nous révèle que nous sommes en Christ. Voici quelques versets qui nous aiderons à développer cette prise de conscience spirituelle, et à nous considérer comme Christ nous considère, et tel que nous sommes déjà en esprit :
“En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection, sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché ; car celui qui est mort est libre du péché. Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui, sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt plus ; la mort n’a plus de pouvoir sur lui. Car il est mort, et c’est pour le péché qu’il est mort une fois pour toutes ; il est revenu à la vie, et c’est pour Dieu qu’il vit. Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ” (Rom. 6 : 5-11).
Notre vraie nature spirituelle est vivante en Christ, et elle est “morte” au péché, c’est-à-dire que le péché n’a plus de prise sur elle. Le péché appartient au royaume de Satan, tandis que mon esprit régénéré appartient au Royaume de Dieu. La chair ne peut pas pénétrer dans le Royaume de Dieu ! Entre la chair et nous, il y a désormais la croix de Jésus, c’est-à-dire la mort et la résurrection du Seigneur. Pour la chair, il s’agit d’un obstacle absolument infranchissable ! Gloire à Dieu, qui nous a transportés en Christ de l’autre côté de la croix, de l’autre côté de la mort, dans la vie éternelle ! Pourquoi maintenir notre mentalité et nos pensées du “mauvais côté” de la croix, qui est celui de la chair ? Acceptons de nous considérer comme pleinement morts à tout ce qui faisait notre vie et nos intérêts passés, pour entrer pleinement dans la vie de résurrection en Christ !
“En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort. Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’esprit” (Rom. 8 : 2-4).
La loi de l’esprit de vie est agissante dans notre esprit régénéré, en Christ. La loi du péché et de la mort est agissante dans la chair. Dans la proportion où nous marchons selon la chair (qui est la puissance de péché qui habite dans nos membres), dans cette même proportion, nous restons contrôlés par la loi de péché et de mort, et nous produisons des fruits pour la mort. Mais, dès que nous connaissons l’œuvre de Christ, la puissance de la croix, et la nature réelle de notre esprit régénéré, nous pouvons nous installer dans cette position spirituelle, et, de là, laisser la loi de l’esprit de vie manifester la Vie de Christ au travers de nous et dans toute notre vie. Cette nouvelle loi est toute-puissante pour annuler la puissance de la loi du péché et de la mort. Mais à une condition essentielle : que nous arrêtions de marcher selon la chair, et que nous marchions selon l’esprit. Cette marche nouvelle doit donc d’abord s’appuyer sur notre compréhension de notre position nouvelle ! Pas de marche par l’esprit sans compréhension et acceptation, par la foi, de notre position nouvelle en Christ, morts et ressuscités en Lui, assis dans les lieux célestes en Lui ! C’est dans cette position nouvelle, éclairés par la Lumière de Dieu, que l’Esprit de Dieu et la Parole de Dieu peuvent pleinement nous éclairer sur tout ce qui est encore charnel dans notre âme et dans notre vie pratique, tout ce qui est encore contrôlé par la chair, et que nous pourrions encore ne pas voir. Si nous avons le désir ardent d’être éclairés sur ce qui est encore charnel en nous, Dieu nous éclairera ! Il y va de Sa gloire et de la gloire de Son Fils ! Il y va de la pleine manifestation des fils et des filles de Dieu, que nous sommes en Christ.
“C’est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et lors même que notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour” (2 Cor. 4 : 16).
Notre homme extérieur est notre corps physique actuel. Notre “homme intérieur” est notre esprit régénéré. Celui-ci possède la faculté magnifique de se renouveler de jour en jour, de rester en permanence semblable à ce qu’il était à sa création en Christ ! Notre homme intérieur n’est pas Dieu. Dieu n’a aucun besoin de Se renouveler ! Mais nous sommes, dans notre esprit nouveau, devenus participants de la nature divine. Nous sommes un seul esprit avec Christ. Notre homme intérieur, étant attaché à Christ, reçoit donc en permanence la Vie Eternelle de Christ, qui le renouvelle en permanence ! Gloire à Dieu ! Si nous le croyons, cette Vie Eternelle, qui est la Vie de Résurrection de Christ, va vivifier même notre corps mortel, qui sera maintenu en bonne forme jusqu’au retour de Christ, afin que nous puissions accomplir la volonté de Dieu sur la terre.
“Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu ! Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu” (2 Cor. 5 : 17-21).
C’est notre esprit régénéré, notre homme intérieur nouveau, qui est devenu une nouvelle créature, une nouvelle création ! C’est notre esprit qui est devenu “justice de Dieu en Christ” ! Mais il est clair que si un Chrétien régénéré marche encore dans la chair, dans un domaine quelconque de sa vie, ce domaine-là échappe au contrôle de l’Esprit, et ne manifeste ni la nouvelle création ni la justice de Christ ! D’où l’importance fondamentale de savoir ce que signifie réellement “marcher par l’esprit” !
“Je dis donc : Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair. Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair ; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. Si vous êtes conduits par l’Esprit, vous n’êtes point sous la loi. Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu. Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance ; la loi n’est pas contre ces choses. Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit” (Galates 5 : 16-25).
Nous ne pouvons marcher selon notre esprit régénéré (ce qui revient à marcher selon l’Esprit, avec un “E” majuscule) que si nous vivons d’abord par l’Esprit. C’est-à-dire si nous sommes installés par la foi dans notre esprit nouveau, dans notre position spirituelle en Christ, dans une pleine conscience de ce que cela représente. Nous voyons aussi que le combat dont parle Paul n’est pas entre notre vieille nature et notre nouvelle nature, comme trop de Chrétiens le croient, mais entre la chair et l’esprit. Nous voyons aussi que les œuvres de la chair qui sont décrites ici décrivent aussi fort bien le caractère que nous avions avant d’être convertis. Elles décrivent aussi le caractère même de Satan. Au contraire, la description du fruit de l’esprit décrit fort bien à la fois le caractère de Christ, et le caractère de notre nouvelle nature en Christ, de notre esprit régénéré. Ceux qui sont à Jésus-Christ ont aussi crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Parce que Christ a déjà remporté pour nous la victoire sur la chair, et nous offre cette victoire, dans laquelle nous devons rentrer par la foi. Tout cela ne devient une réalité concrète que lorsque nous marchons par l’esprit. Un Chrétien qui marche encore par la chair possède bien un esprit qui est passé par la mort et la résurrection en Christ, mais cette vie de résurrection ne “descend” pas dans sa vie concrète, parce que la chair la domine encore. Si la chair domine notre vie concrète, cela ne peut être que par ignorance ou incrédulité, car tout a déjà été accompli par Christ.
Paul nous exhorte aussi à nous revêtir de “l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité” (Ephésiens 4 : 24). Cet “homme nouveau,” c’est notre esprit régénéré ! C’est nous en Christ ! C’est notre personnalité nouvelle ! Cet “homme nouveau” est bien une création nouvelle, au moment de notre nouvelle naissance spirituelle. Ce n’est pas notre “homme ancien” qui a été amélioré, rapiécé ou raccommodé ! C’est un “homme spirituel” entièrement nouveau, créé “selon Dieu,” c’est-à-dire “à l’image de Dieu,” comme Adam au commencement !
Nous savons que Christ est l’image visible du Père. Nous sommes créés à l’image de Dieu, c’est-à-dire “à l’image de Christ.” Quand vous regardez Christ parler, agir et vivre dans les Evangiles, vous pouvez voir le Modèle parfait à l’image duquel nous avons été créés dans notre être spirituel.
Comprenez-vous à présent de quoi se privent les Chrétiens qui ignorent cette réalité ? Ils se regardent toujours comme de pauvres pécheurs pourris, alors que Dieu a fait d’eux des fils et des filles du Grand Roi, héritiers de Sa Nature et de Sa Vie Eternelle, et de tous les trésors célestes qui sont en Christ ! Nous avons complètement changé de nature ! Nous avons changé de Papa ! Nous avons changé d’hérédité ! Toute notre hérédité de malédiction depuis Adam a disparu, et a été remplacée par une hérédité divine de bénédictions abondantes dans les lieux célestes ! Nous n’avons plus le droit de nous comporter comme des mendiants, alors que la Bible nous dit que nous avons déjà tout en Christ, que nous sommes plus que vainqueurs en Lui, et que Dieu nous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière ! Oh, que nos yeux spirituels s’ouvrent aux réalités célestes, qui sont déjà les nôtres en Christ, et qui vont commencer à se manifester dans notre vie concrète dès que nous croyons !
“Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire. Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l’impudicité, l’impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie. C’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion, parmi lesquels vous marchiez autrefois, lorsque vous viviez dans ces péchés. Mais maintenant, renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l’animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles déshonnêtes qui pourraient sortir de votre bouche. Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses œuvres, et ayant revêtu l’homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé” (Colossiens 3 : 1-10).
Non seulement, comme nous l’avons déjà vu, notre être intérieur se renouvelle constamment, mais il se renouvelle constamment “à l’image de celui qui l’a créé,” c’est-à-dire à l’image de Jésus-Christ !
En Christ, nous sommes déjà passés par la mort et la résurrection. Notre esprit est déjà pleinement installé dans le Royaume de Dieu, en Christ. Puisque nous sommes morts à tout ce qui est terrestre, charnel et diabolique, nous pouvons, par la foi et par la puissance de l’Esprit, faire mourir complètement la puissance de péché qui continue à habiter dans nos membres physiques. “Faire mourir la chair” ne consiste pas à la faire disparaître de notre vie, mais à annihiler sa puissance et son contrôle sur notre vie, par la foi en la mort et la résurrection de Christ. Nous ne serons pas encore libérés de la présence de cette puissance de péché, mais nous sommes complètement libérés de sa puissance sur nous ! La chair sera maintenue confinée dans “un coin” de notre corps physique, littéralement enfermée dans la mort de Christ, et incapable de s’en échapper, tant que nous sommes dans la foi ! Notre “vieil homme” est mort, mais nous devons encore “nous dépouiller” de ce qui reste de ce cadavre, c’est-à-dire de tout ce qui est encore influencé par la chair dans notre âme et dans notre corps. Tout ce qui vient de la chair doit être repéré, mis en lumière, et abandonné par la foi.
Ces œuvres de la chair ne sont pas seulement toutes les manifestations grossières de la chair, comme l’adultère, les perversions sexuelles, le mensonge, ou les excès de table. Mais ce sont aussi les aspects plus subtils de la chair, notamment de la chair religieuse ou légaliste. Cela peut concerner par exemple toute manière charnelle de louer, d’adorer, de prier et de servir Dieu ! Tout, dans notre vie, doit être fait “en esprit et en vérité” ! Tout ce qui est charnel doit mourir complètement !
“Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous” (Ephésiens 4 : 31).
Cela ne peut se réaliser que lorsque ce qui est spirituel en nous, notre esprit régénéré, se manifeste dans une pleine marche par l’esprit ! L’ordre de Paul nous prouve qu’ils est donc possible de marcher de cette manière, parce que Dieu a déjà pourvu toutes choses pour que nous puissions marcher d’une telle manière. Si nous désirons ardemment que Dieu nous montre tout ce qui est encore charnel en nous, Il le fera avec beaucoup de persévérance et d’insistance, car Il veut que la sanctification de notre vie pratique soit parfaite ! Son Esprit et Sa Parole nous ont été donnés exactement pour ce but : nous conduire dans toute la Vérité, dans la pleine stature de Christ, et dans une pleine lumière divine ! Nous pouvons compter sur le Seigneur pour achever en nous cette œuvre bénie !
“Car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse” (2 Timothée 1 : 7).
L’esprit nouveau que Dieu a créé en nous, en Christ, n’est pas un esprit de timidité (le grec dit : “de crainte”), mais c’est un esprit de force, d’amour et de sagesse ! Toute crainte vient de la chair. Mais Dieu nous a déjà donné un esprit rempli de la force, de l’amour et de la sagesse de Christ ! Gloire à Son Nom pour ce don ineffable !
“C’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes. Et tandis que tout sacrificateur fait chaque jour le service et offre souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés, lui, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis pour toujours à la droite de Dieu, attendant désormais que ses ennemis soient devenus son marchepied. Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés” (Hébreux 10 : 10-14).
Par une seule offrande, celle de Son Corps sur la croix, Christ nous a sanctifiés, une fois pour toutes, et nous a amenés pour toujours à la perfection ! Il nous a déjà donné un esprit pur et parfait, et Il nous conduira pleinement à la perfection de Christ dans tous les autres domaines de notre être, dans notre âme et dans notre corps.
“Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu” (1 Jean 3 : 9).
Un Chrétien né de nouveau ne pratique pas le péché. Mais il est possible qu’il puisse encore pécher, s’il se laisse contrôler par la chair. Tandis que son esprit régénéré ne peut pas pécher, parce qu’il est né de Dieu.
C’est une vérité que beaucoup de Chrétiens ignorent ! Dieu nous a donné un esprit semblable au Sien, un esprit qui est participant de Sa vie divine. Nous sommes, dans notre esprit, un seul esprit avec Christ ! Or Christ ne peut pas pécher, par nature, puisqu’Il est Dieu. Dieu ne peut pas pécher ! Il nous a donc donné, dans notre esprit, un être nouveau qui ne peut pas pécher non plus. Mais pour bénéficier de cette qualité et de ce privilège, nous devons vivre par l’Esprit et marcher selon l’esprit ! La chair, elle, ne peut que pécher. Si cette puissance de péché se manifeste encore dans notre vie, elle va nous entraîner dans le péché. Mais le Saint-Esprit nous convainc aussitôt de péché. Nous confessons notre péché, et le sang précieux de Jésus nous purifie de tout péché. Nous pouvons alors reprendre notre marche spirituelle de perfection en Christ. Plus nous marchons selon l’esprit, et moins nous péchons ! Plus nous marchons selon l’esprit, plus notre sanctification grandit, et plus notre stature spirituelle se rapproche de celle de Christ, puisque c’est la volonté de Dieu de nous faire marcher sur cette terre comme Christ a marché.
Nous devons garder fermement dans notre cœur l’assurance que Dieu nous fait toujours plus progresser dans la perfection pratique, parce qu’Il nous a déjà donné cette pleine perfection dans notre esprit, en Christ. Dieu achèvera en nous son œuvre pour le jour de Christ, nous devons le croire, en être absolument certains !
“Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ ! Celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est lui qui le fera” (1 Thessaloniciens 5 : 23-24).
C’est une promesse certaine, donnée par Celui qui est Fidèle et Véritable, et nous devons la croire ! Si nous croyons, nous la verrons se réaliser. En méditant tous ces passages qui nous parlent de l’œuvre parfaite de Christ, et de la vraie nature de notre “homme intérieur,” qui est notre esprit régénéré, nous pourrons constater que notre foi grandit de plus en plus. Notre foi grandit parce que notre vision spirituelle s’élargit et devient de plus en plus claire. La foi vient de ce que l’on comprend de la Parole de Dieu ! Si notre vision spirituelle reste faible et confuse, notre foi sera aussi faible et confuse ! Mais si notre vision spirituelle est claire et forte, notre foi sera aussi claire et forte. Nous serons de plus en plus remplis d’une assurance spirituelle nouvelle, et notre marche sera aussi plus ferme !
Frères et sœurs bien-aimés en Christ, prenez courage, ou reprenez courage en Christ ! Fortifiez-vous par ces paroles, et que le Seigneur vous remplisse toujours plus de Sa paix et de Sa joie en Jésus ! Vous êtes aimés, Dieu ne vous abandonnera jamais, et Il vous fera bientôt paraître rayonnants en Sa présence !
Alléluia ! amen !

Publicités

déposer vos commentaires ou reactions, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s