Comment se diriger sur la bonne voie dans le fouillis religieux ambiant ?


Les Écritures et l’Esprit Saint Disons d’abord, que les Écritures et l’Esprit Saint sont toujours en accord.

Et dans l’histoire du christianisme, il y a toujours eu à ce sujet les 2 tendances inverses: ceux qui mettaient l’importance sur l’Écriture en négligeant l’Esprit, et ceux qui mettaient l’importance sur l’Esprit en négligeant l’Écriture. Nous sommes tous en mesure d’identifier des groupes correspondants à chacune de ces tendances.
La fameuse “Sola Scriptura” (Écriture seulement) de la réforme par exemple fait partie de cette tendance “anti-subjective” qui, à l’origine était une réponse au paganisme de l’église catholique romaine, mais qui est devenue par la suite une religion de loi écrite, avec une absence de l’Esprit. Une religion où il est possible de croire à toutes les “déclarations de foi” les plus correctes théologiquement, mais dans lesquelles on peut demeurer littéralement morts dans nos péchés, sans jamais avoir vécu la croix et la résurrection qui se trouve en Jésus-Christ. Une religion individualiste, et intellectuelle, où il est possible de définir la “vérité” et de la mettre dans un texte, et où on finit par abandonner “la vérité le chemin et la vie”, Christ lui-même. la démonstration la plus frappante que l’interprétation des Écritures sans le Saint Esprit et sans l’action de la croix de Christ dans la vie de ceux qui la lisent peut mener n’importe où, c’est la multitude de religions, de dénominations, de mouvements divers. Ceux-ci sont le plus souvent démarrés avec les meilleures intentions du monde, mais non moins souvent carrément à côté du bon chemin, lorsqu’ils ne sont pas tout bonnement bizarres. Comment des individus intelligents peuvent arriver à se contredire les uns les autres de façon si frappante sur tous les points imaginables possibles, alors qu’ils basent leurs foi sur le même texte ?? Comment peuvent-ils arriver par leur interprétation de ce texte, à nier par leur pratique celui même qui est la Parole ??
De l’autre côté du spectre se trouve les “subjectifs”. Tous les mouvements de “l’Esprit” qui ont existé depuis les débuts du christianisme (et ne croyez pas que les mouvements pentecôtistes et charismatiques ont apporté quoi que ce soit de nouveau, à part le nombre d’adeptes…). Les milliers de chrétiens qui démarrent des mouvements au nom de “Dieu m’a dit”, de “Dieu m’appelle à …”, “j’ai eu telle vision” …. pour s’échouer dans les scandales et la honte quelques années plus tard. Au cours de l’histoire, il y a même eu des extrémistes, qui au nom de “l’inspiration divine” annulaient les Écritures et prônaient la débauche et le dérèglement. Et même sans se retrouver à cet extrême, on peut citer en exemple le fameux mouvement de Toronto: stupidité, scandale, honte, nuisance. Que faire donc ? Je peux vous “prouver” n’importe quelle fausse doctrine en utilisant les Écritures. Je peux aussi prétendre être inspiré du Saint-Esprit et promouvoir n’importe quelle bizarrerie. Je peux me fermer les yeux et continuer à œuvrer dans ce christianisme “en parallèle” où des dizaines de mouvements différents essaient de convertir le monde dans un même endroit (la plaie des dénominations où vous avez 5 églises sur la même rue). Je peux aussi me gargariser d’illusions, et croire en la “beauté” et l’unité de ce christianisme, qui en fait de façon pratique n’est que du n’importe quoi. Honnêtement, si j’étais un non-chrétien et que ma seule façon de connaître Christ était les multiples manifestations du christianisme, je serais pour le moins confus, pour ne pas dire écœuré et je deviendrais autre chose qu’un chrétien. Heureusement que Dieu dans sa grâce sauve malgré ce christianisme sans Christ. (… et dans leur folie, les humains se targuent d’avoir aidé Dieu à sauver par le moyen de leurs églises … ) La question qui se pose est comment éviter ce désordre. Comment suivre Jésus-Christ sur le chemin étroit et resserré ? Comment éviter de stupidement répéter l’histoire ? Comment ne pas faire du christianisme un “isme” parmi les autres ?

La volonté de Dieu
Les Écritures et l’Esprit Saint sont toujours d’accord disions-nous plus haut. En effet, je ne peux pas interpréter correctement la Parole de Dieu sans l’Esprit de Dieu, et je ne peux pas prétendre être dirigé par l’Esprit, si je mets de côté la Parole. Mais comment des êtres imparfaits et différents pourront arriver à marcher ensemble en ayant les Écritures et l’Esprit Saint comme guides ? Si je peux me permettre, voici plus bas une suggestion, bien incomplète et partielle, et appelée à être perfectionnée, et reformulée. Si vous avez des critiques, elles sont les bienvenues.
Le scandale de la croix
La première lettre aux Corinthiens est très utile pour nous guider dans cette recherche de la vérité. Paul dans cette épître a fait face à plusieurs difficultés énormes, et plusieurs de ces difficultés sont aussi les nôtres aujourd’hui. Même dans ces difficultés désespérantes (divisions, débauches, chrétiens qui se traînaient en court les uns les autres, doctrines et pratiques farfelues à propos du mariage, désordre dans les réunions, ivrognerie, idolâtrie, etc.…), Paul écrit:
“Il vous affermira aussi jusqu’à la fin, pour que vous soyez irréprochables au jour de notre Seigneur Jésus Christ.” (1:8). Voilà qui devrait nous encourager dans notre route pour chercher la vérité ! Dès les premiers passages, il explique son approche: “nous, nous prêchons Christ crucifié; scandale pour les Juifs et folie pour les païens” (1:23) C’est une déclaration primordiale et d’une importance capitale. Certaines personnes recherchent l’expérimentale, le sentiment et le miraculeux (comme les Juifs du temps de Paul), ils sont attirés vers les mouvements “de l’Esprit”. D’autres personnes sont logiques et rationnelles, et cherchent des certitudes (comme les païens grecs, philosophes), ils iront vers des églises “solidement fondées dans les Écritures.” Souvent, ces 2 groupes sont constituées de gens qui ont été désillusionnés du groupe opposé: des ex-charismatiques/pentecôtistes deviendront avides de solidité et iront vers des églises mettant l’emphase sur les Écritures, et des chrétiens ayant grandit dans ces dernières églises seront désillusionnés du légalisme et du manque de vie de celles-ci et se tourneront vers des mouvements “vivants”.
Malheureusement, une partie importante de ces personnes ne vivront jamais la croix de Christ.
Pourquoi ?
Une réponse assez simple, c’est que la croix en général c’est souffrant ! (À moins que vous soyez anesthésié lorsqu’on vous crucifie…) Et c’est long ! Et humiliant ! La majorité des “chrétiens” veulent vivre la résurrection de Christ, mais ils ne veulent pas “être crucifié avec lui” (Galates 2:20 et 6:14). Où encore, ça ne demeure pour eux que des mots vides de sens. Il n’ont jamais connu la réalité de la repentance. Comment voulons-nous ressusciter si nous n’avons pas été crucifié d’abord ?
Paul écrit: “Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent” (v.18). Elle est “scandale pour les Juifs et folie pour les païens.”(v.23) Scandale. Pour les religieux qui veulent mériter la faveur de Dieu. Qui ne peuvent admettre qu’ils sont pécheurs… ils sont pécheurs, mais “pas si pire que ça”. Qui ne peuvent accepter que Dieu se soit “dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes” (Philippiens 2:7). C’est pour eux “une pierre d’achoppement Et un rocher de scandale” (Romains 9:33… pour les musulmans d’ailleurs, qui n’ont pas toute l’hypocrisie du langage des religieux chrétiens, cet abaissement de Dieu est un point d’achoppement insurmontable à leur yeux). Nous rendons-nous compte à quel point la grâce de Dieu est scandaleuse et “déraisonnable”, une sottise monumentale pour l’esprit humain ? Et que dire de la liberté de l’Esprit: dangereuse ! malade ! irréaliste ! folie ! Folie. Comment vivre la liberté de l’Esprit sans tomber dans le chaos ? Comment des gens qui sont les “choses folles du monde … faibles … viles … et celles qu’on méprise, celles qui ne sont point” peuvent-elles “…confondre les sages… confondre les fortes … [et] réduire à néant celles qui sont.” ?? (1 Corinthiens 1) Comment la croix de Christ peut n’être que la seule chose qui intéresse Paul dans sa prédication ?
La croix et la révélation de la volonté de Dieu
Quel est le rapport de la croix de Christ avec la recherche de la volonté de Dieu, et avec notre rapport
aux Écritures et avec l’Esprit Saint ?
Le lien est le suivant: il nous est impossible d’interpréter adéquatement les Écritures si nous ne sommes pas passé par la croix. De même, nous ne pouvons pas être dirigé par l’Esprit, si nous ne passons pas d’abord par la croix de Christ. Et si nous n’y passons pas continuellement par cette croix. Il nous est donc impossible de connaître la volonté de Dieu, sans connaître la croix de Christ. Si nous tentons de le faire, nous ferons n’importe quoi, parce que la pensée de Dieu sera une folie pour nous. Nous ne ferons que fonder une nouvelle dénomination. Inutile.
Paul dit en Galates 2:20 et 6:14: “J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.” “Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d’autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde ! “ Quelqu’un peut m’expliquer ce qu’il y a d’acceptable aux yeux de l’esprit humain dans de telles déclarations ? C’est simplement de la folie et du scandale. Il n’y a rien d’acceptable dans l’Évangile. Le jour où l’Évangile devient mignonne, et où le “petit Jésus” est inoffensif, ce n’est plus du christianisme, mais une bonne vieille religion bien rangée qui est acceptée de façon naturelle par les gens.

Et l’Église ?
Maintenant, quel est le lien de tout cela avec l’église ? En fait, le lien est dans les deux sens:
1- La vie d’église telle que décrite dans le Nouveau Testament ne peut se vivre sans que la croix de Christ soit une réalité concrète dans la vie de chacun des croyants de l’église.
2- La vie de communauté qui est celle de l’église est le moyen par excellence que Dieu utilise pour nous “crucifier” littéralement, et ainsi nous permettre de vivre une vie de résurrection.
Lisez 1 Corinthiens chapitre 2 au complet ! voici des extraits:
“Pour moi, frères, lorsque je suis allé chez vous, ce n’est pas avec une supériorité de langage ou de sagesse que je suis allé vous annoncer le témoignage de Dieu. Car je n’ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus Christ, et Jésus Christ crucifié. Moi-même j’étais auprès de vous dans un état de faiblesse, de crainte, et de grand tremblement; et ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d’Esprit et de puissance, afin que votre foi fût fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu.”(v.1-5)
“Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu.” (v.9-10) “Car Qui a connu la pensée du Seigneur, Pour l’instruire? Or nous, nous avons la pensée de Christ.” (v.16) Notez bien le “nous“. Paul ne dit pas “chacun de nous”, ou “moi”, ou “Barnabas et moi”, ou “les apôtres”, ou “certains d’entre vous”. Il dit “nous”. C’est significatif. Relisons les paroles de Jésus dans la chambre haute (Jean 13 à 17). Il est clair que le plan de Dieu n’est pas un christianisme individuel. En fait, cette sorte de christianisme dans la Parole est inexistant. Il ne peut pas exister un christianisme pleinement vécu dans le sens du Nouveau Testament si celui-ci ne demeure qu’une affaire individuelle. Comment donc une église pourrait-elle suivre la volonté de Dieu ? Paul dit que la pensée de Dieu nous est révélée. Comment ? Le chapitre 12 de Romains est très pratique à ce sujet:
“Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.” (v.1-2)
Les chrétiens qui sont et vivent de façon réelle la croix de Christ pourront vivre la réalité du Corps de Christ. Sans la croix, cela nous sera impossible. (Nous avons déjà d’énormes difficultés à vivre avec notre propre famille et nos amis, imaginez alors avoir à la même table des Juifs, des Romains, des riches, des esclaves, des ex-batteurs de femmes, des ex-prostituées, des ex-homosexuels, des ex-prêtres païens, des ex-pharisiens, des gens qui sont végétariens, des gens qui mangent de tout, des gens qui respectent certains jours spéciaux, et d’autres non, …) Sans la croix, la véritable vie d’église ne peut pas exister. Sans la croix, deux possibilités existent: soit l’église devient une religion de règles, pour contrôler les instincts humains et les idées farfelues qui surgiront inévitablement ici-et-là; soit elle devient un fouillis indescriptible où la ligne entre le monde et les chrétiens est indiscernable.
Ces deux façon de faire sont inévitables si nous abandonnons la croix, ce qui est probablement la chose la plus facile à oublier dans notre marche. Par la croix, les individus deviennent humbles et modestes (Romains 12:3 et 16), ils aiment sans hypocrisie (v.9), ils connaissent l’amour de Christ, et donc ils s’aiment les uns les autres (v.10), ils pourvoient aux besoins des autres (v.13), ils partagent les joies et les malheurs de la vie (v.15). Il semble plus facile de vivre un christianisme tronqué en vivant seul dans son coin. Mais alors, nous expérimentons qu’une infime partie de la réalité de la croix dans nos vies. Il est beaucoup plus souffrant pour l’égo de vivre la réalité de l’église, et avoir continuellement à pardonner, à être pardonné, à aimer, à parler selon la vérité, à donner, à accepter que notre opinion puisse être critiquable, que notre frère demeure notre frère malgré son opinion différente, à accepter d’être corrigé, à avoir le courage de corriger… Voilà une vie de communauté où la croix est une réalité quotidienne. Ceux d’entre nous qui sommes de tradition protestante/évangélique, avez-vous déjà remarquer l’inconfort ambiant quand Colossiens 1:24 est lu ? :
“Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous; et ce qui manque aux souffrances de Christ, je l’achève en ma chair, pour son corps, qui est l’Église. C’est d’elle que j’ai été fait ministre, selon la charge que Dieu m’a donnée auprès de vous, afin que j’annonçasse pleinement la parole de Dieu, le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints, à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir: Christ en vous, l’espérance de la gloire.“
C’est qu’on a pas compris que la croix n’est pas seulement un fait historique, mais c’est aussi “la puissance de Dieu” (Romains 1:16) qui doit être vécue au quotidien. Sinon, l’Évangile ne sera qu’une vague abstraction pour les gens autours de nous. Et pour Paul, par ces souffrances, il participe à l’œuvre de Dieu. La parole de Dieu est annoncée, le mystère caché de tout temps est révélée à ses saints, et la glorieuse richesse de ce mystère est connue parmi les païens.
“Christ en vous, l’espérance de la gloire”
L’objectif ultime, c’est que l’église soit Christ dans le monde.
Le Père envoie le Fils dans le monde.
Le Fils envoie l’Esprit à l’Église.
Et le Père, le Fils et l’Esprit envoie l’église dans le monde.
L’église est le corps de Christ. Elle est littéralement Christ dans ce monde. Comme Christ s’est incarné dans ce monde, y a vécu, y a été crucifié et ressuscita, de même, l’église est envoyée dans ce monde en s’y incarnant, en y vivant, en y étant crucifié et en ressuscitant. Mais comme il a été dit plus haut: personne ne peut ressusciter s’il ne meurt d’abord. “… si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.” (Jean 12:24)( il repousse et redonne des grains) Voilà donc toute l’utilité de l’église. Nous faire vivre la réalité de la croix de Christ et de sa résurrection d’une façon concrète. Et de faire voir la réalité de l’amour de Dieu aux gens qui nous entourent. L’église est appelée à être Christ dans le monde. À incarner Christ dans ce monde. “À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres.” (Jean 13:35) “Je ne suis plus dans le monde, et ils sont dans le monde” (Jean 17:11) “Comme tu m’as envoyé dans le monde, je les ai aussi envoyés dans le monde.” (v.18) “afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé.” (v.21) “Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, afin qu’ils soient un comme nous sommes un, – moi en eux, et toi en moi, – afin qu’ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.” (v.22-23)
Du point de vue pratique
De façon pratique, il arrivera inévitablement que des faux se joindront à nous. Nous ne sommes pas sans avertissement ! Pratiquement chaque page du Nouveau Testament contient un avertissement contre ces loups (par exemple: 2 Pierre, Jude, 3 Jean, Actes 20:29, etc.…)
Comment des chrétiens remplis de l’Esprit, qui obéissent aux Écritures, et qui vivent concrètement la croix de Christ agissent-ils en face de l’erreur et du péché ? Galates 6:
“Frères, si un homme vient à être surpris en quelque faute, vous qui êtes spirituels, redressez-le avec un esprit de douceur. Prends garde à toi-même, de peur que tu ne sois aussi tenté. Portez les fardeaux les uns des autres, et vous accomplirez ainsi la loi de Christ. Si quelqu’un pense être quelque chose, quoiqu’il ne soit rien, il s’abuse lui-même. Que chacun examine ses propres œuvres, et alors il aura sujet de se glorifier pour lui seul, et non par rapport à autrui; car chacun portera son propre fardeau.” Inévitablement, si des gens se joignent à nous, mais qu’ils refusent la croix de Christ, soit ils se repentiront (1 Cor 14:24-25), ou soit ils quitteront (1 Jean 2:19). Si par amour du succès, ou par lâcheté, nous demeurons plus attachés à ces gens qu’à Christ, ou plus attachés au nombre d’adeptes, ou à la popularité, nous abandonnerons alors la croix, et inventerons une nouvelle dénomination. Nous élaborerons des règles, créerons des confessions de foi que les gens devront signer, nous inventerons un clergé de professionnels de la foi pour surveiller le “peuple”… ou alors nous laisserons tout faire, et alors la débauche, le dérèglement, et des illuminés “dirigés par l’Esprit” pulluleront dans nos églises…
Des différents entre chrétiens dans l’église surviendront aussi un jour ou l’autre, soit parce que chacun sera honnêtement convaincu dans sa propre conscience que l’autre à tort, ou le plus souvent, parce que les êtres humains ont en général un mauvais caractère et ne tolère pas que les autres puissent être différents (… si je me fie à mon caractère en tout cas… ) ! Nous ne tolérons pas que les “nouveaux” ne comprennent pas certains aspects de la vie chrétienne, et les nouveaux ne tolèrent pas d’être enseigné par les plus matures, nous ne tolérons pas que pour d’autres la vie semble être si facile, nous ne tolérons souvent pas des stupidités comme la façon de parler, des traits culturels, la façon dont les autres élèvent leurs enfants, leur opinions politiques, la gestion de leur argent… etc, etc…
… mais si ces chrétiens vivent réellement la croix de Christ (comme cela est décrit en Romains 12, 13, 14 entre-autres), alors malgré les difficultés, ils arriveront à s’entendre. Et le résultat sera une véritable vie de résurrection qui rendra gloire à Dieu ! L’église est donc très utile pour le chrétien. Et pour le monde, c’est alors que nous serons le sel et la lumière. Alléluia amen !

déposer vos commentaires ou reactions, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s