La fin des temps sera-t-elle caractérisée par un grand réveil


Que dit la Bible à ce sujet ?

« Je me retournai pour connaître quelle était la voix qui me parlait. Et, après m’être retourné, je vis sept chandeliers d’or, et, au milieu des sept chandeliers, quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme, vêtu d’une longue robe, et ayant une ceinture d’or sur la poitrine » » (Apocalypse 1 :12-13)

L’apôtre Jean voit ici lui apparaître Christ glorifié, revêtu de Ses vêtements de Souverain Sacrificateur. Il voit le Seigneur marcher au milieu de sept chandeliers d’or, semblables au chandelier qui se trouvait dans le Lieu Saint du Temple. L’huile qui l’alimentait était une huile d’olive pure. Le chandelier devait être allumé par cette huile pour éclairer correctement. C’était cette huile qui devait alimenter constamment les lampes du chandelier, afin qu’elles puissent briller constamment en faveur des enfants d’Israël. Dans l’Ancien Testament, le chandelier symbolise Jésus- Christ, en tant que « Lumière du monde ». Il devait constamment éclairer le Lieu Saint, où les sacrificateurs effectuaient leur service. (Voir Jean 1 :7-9, 8 :12, 9 :5, 12 :46 ; Luc 1 :78-79, 2 :32 ; 2 Cor. 4 :6 ; Apocalypse 21 :23-24). La responsabilité des sacrificateurs était de veiller à ce que le chandelier soit constamment allumé. Ils devaient l’alimenter constamment en huile, et tailler les mèches des lampes, afin qu’elles ne fument pas, mais qu’elles continuent à briller et à répandre une lumière pure.
Le chandelier symbolise aussi le Chrétien, car il est aussi appelé
« la lumière du monde »
(Matthieu 5 :14-17), notamment après l’ascension du Seigneur Jésus (Jean 9 :5 ; Philip. 2 :15 ; Luc 12 :35 ; Ephésiens 5 :8-9). C’est aussi pour cela que les Chrétiens doivent marcher dans la lumière, c’est-à-dire dans la Parole de Dieu (1 Jean 1 :7). Par conséquent, le chandelier peut aussi symboliser l’Eglise tout entière, qui, en tant que représentante de Christ, apporte la lumière à un monde de ténèbres. Nous voyons le même symbole dans Apocalypse 1 :19-20 : « Ecris donc les choses que tu as vues, et celles qui sont, et celles qui doivent arriver après elles, le mystère des sept étoiles que tu as vues dans ma main droite, et des sept chandeliers d’or. Les sept étoiles sont les anges des sept Eglises, et les sept chandeliers sont les sept Eglises ». Les sept étoiles sont les sept anges des sept églises. Chaque fois que le mot « étoile » est employé d’une manière symbolique, il concerne des anges. Les sept chandeliers sont sept églises, dont Christ est la Tête. De même que l’huile permettait aux lampes du chandelier de brûler, ainsi, le Saint-Esprit illumine toutes les églises. Les sept chandeliers symbolisent sept églises locales, qui représentent l’ensemble de l’Eglise à toutes les époques. Car Apocalypse 1 :4 nous montre que ces sept églises existaient déjà simultanément en Asie à cette époque, au moment où Jean écrivait sa vision.
Elles ne représentaient pas seulement des églises futures, ni des étapes de l’Histoire de l’Eglise. Nous pouvons dire que ces sept églises représentent les églises de toutes les époques, et qu’elles peuvent toutes exister aujourd’hui, comme elles ont toujours existé tout au long de l’Histoire. La dernière église mentionnée est Laodicée. Elle représente plus particulièrement l’Eglise de la fin des temps. Cela signifie que les églises de ce type seront très répandues dans la fin des temps, compte tenu de l’Apostasie annoncée. « Ecris à l’ange de l’Eglise d’Ephèse : Voici ce que dit celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, celui qui marche au milieu des sept chandeliers d’or » (Apocalypse 2 :1). Le Seigneur Jésus a toujours été présent au milieu de Ses églises, afin de les connaître. Jésus les félicite ou les reprend. Il donne un avertissement particulier à cette église d’Ephèse : »Souviens-toi donc d’où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières œuvres ; sinon, je viendrai à toi, et j’ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes » (verset 5).

Le fait « d’ôter le chandelier » signifie que l’Esprit de Christ se retirera, et laissera cette église fonctionner toute seule. Elle deviendra une église semblable à celle de Laodicée. En grec, « Laodicée » signifie : « le règne des hommes ».
La loyauté envers Christ sera remplacée par la loyauté envers une organisation ou une église, dont les dirigeants introduiront de nouvelles règles et de nouvelles interprétations des vérités bibliques. Nous croyons que toutes les églises mentionnées dans l’Apocalypse ont toujours existé au même moment. Nous pouvons toujours voir, aujourd’hui, l’Eglise fidèle aux côtés de l’Eglise infidèle. C’est cette Eglise infidèle qui prendra le pouvoir dans le monde, et qui deviendra le centre de la grande Apostasie. C’est l’église de Laodicée qui a préparé la voie à cette grande Apostasie. Elle a mis Christ à la porte de l’Eglise, et L’a coupé de Son peuple. Il y a tellement longtemps qu’elle n’a pas pris position contre le péché, qu’elle n’a plus guère d’effet sur la société ! Au contraire, elle a permis à toutes sortes d’enseignements contraires à la doctrine de Christ de s’introduire au milieu d’elle. Aujourd’hui, le monde considère avec respect cette Eglise et excuse son péché, parce qu’elle ne contient plus aucun sel, et qu’elle n’est plus capable de convaincre le monde de péché. Le monde se demande avec étonnement pourquoi cette Eglise devrait être jugée, puisqu’elle n’est plus guère différente du monde qui l’entoure ! Mais le jugement de Dieu commence par Sa Maison ! Le Seigneur Se préoccupe infiniment plus de la situation de Son peuple que de la situation du monde. C’est pour cela que Jésus S’adresse à toutes Ses églises, pour les féliciter, les avertir ou les reprendre. Le Seigneur est en train d’ôter Son chandelier des églises apostâtes. C’est pour cela qu’elles ont recours à des méthodes et des techniques du monde et des hommes, afin de continuer à attirer du monde. Après tout, il faut bien qu’elles continuent à faire tourner la machine !
L’Eglise de Laodicée pensait qu’elle était très spirituelle, et que tout allait bien pour elle. Après tout, elle était riche ! C’était certainement un signe de la bénédiction de Dieu ! Mais elle était devenue tiède. Elle avait recherché l’unité avec tout le monde. Elle avait montré de la « TOLÉRANCE » envers toutes sortes d’aberrations doctrinales, en pensant que c’était une preuve d’amour ! Elle avait épousé l’esprit de la fin des temps. Elle avait accepté l’influence de l’esprit du monde, au lieu d’influencer elle-même le monde ! Beaucoup pensent que l’apostasie concerne simplement les individus qui s’écartent de l’Eglise. Il est certain que, dans tous les siècles, il y a eu des individus qui ont commencé leur vie chrétienne dans l’Eglise, puis qui l’ont quittée pour créer leur propre secte. Toutefois, ce n’est qu’un aspect de la vérité. Jésus marche personnellement au milieu des églises auxquelles Il S’adresse. De nos jours, l’apostasie a commencé dans les Ecoles de Théologie libérales, qui ont formé et envoyé des prédicateurs pour enseigner leurs idées libérales dans des églises qui ne se doutaient de rien. Ce sont des gens qui encouragent l’homosexualité, qui ordonnent comme pasteurs des hommes qui nient la divinité de Christ, Sa naissance miraculeuse, et toutes les doctrines fondamentales de la foi.
Puis le Mouvement du Nouvel Age est apparu, et a commencé à infiltrer l’Eglise, avec sa théologie du « Royaume maintenant », et son souci de placer l’expérience subjective au-dessus de la Parole de Dieu. Par la suite, le mouvement homosexuel est entré dans l’Eglise, au travers de l’église Episcopalienne, en même temps que le Mouvement féministe, qui rejette Dieu en tant que Père. A présent, l’apostasie est devenue tellement généralisée qu’elle touche tout ce qui était considéré comme sacré, et concerne toutes les dénominations, à des degrés divers. Les doctrines chrétiennes sont tordues ou abandonnées. Des pasteurs autoritaires ont pris la direction du troupeau. On tolère de plus en plus la cupidité, le divorce, et même l’homosexualité. Les paraboles de Matthieu 13 décrivent la situation de notre temps présent, et décrivent la progression de l’apostasie.
L’apostasie traduit toujours le fait de s’éloigner de la vraie foi, celle qui s’enracine dans la Parole de Dieu. La parabole du levain (Matthieu 13 :33) décrit une femme qui a mis du levain dans trois mesures de pâte, jusqu’à ce que « toute la pâte soit levée ». Dans l’Ecriture, le levain représente toujours le péché et les faux enseignements (1 Cor. 5 :6 ; Galates 5 :9). La femme représente l’Eglise. Cette parabole nous parle des erreurs qui ont tout d’abord été introduites par des faux docteurs dès le temps des apôtres. Ces erreurs ont d’abord été peu nombreuses. Mais, au cours des siècles, elles sont devenues de plus en plus nombreuses.
Actuellement, à la fin des temps, l’erreur a atteint son comble, au point que presque toute l’Eglise en est infectée. On peut voir dans Apocalypse 17 l’accomplissement final de cette apostasie.
L’époque de l’Apostasie.
Paul écrit aux Thessaloniciens au sujet de ceux qui tentaient de les séduire, en leur enseignant de faus- ses doctrines concernant l’enlèvement. L’Eglise en avait été troublée. Apparemment, après le départ de Paul, des faux docteurs s’étaient introduits dans l’Eglise, et y avaient enseigné certaines doctrines post-tribulationnistes. Ils faisaient croire aux Chrétiens qu’ils étaient déjà entrés dans la Tribulation (2 Thess. 2 :1-2). Ils leur avaient dit que le Jour du Seigneur était déjà venu, et que l’enlèvement et la résurrection s’étaient déjà produits, laissant l’Eglise dans la Tribulation. Quand la Bible parle du « Jour du Seigneur », elle parle en général de la Grande Tribulation(1 Tim. 1 :20 ; 2 Tim. 2 :18). Dans sa première lettre, Paul cherche surtout à consoler les Chrétiens de Thessalonique, qui étaient en train de subir des persécutions. Il veut aussi corriger les faux enseignements qu’ils avaient reçus, et qui leur avaient fait croire qu’ils étaient entrés dans la Tribulation. Paul leur dit clairement ce qui devait d’abord se produire avant la Tribulation. Il leur révèle que le mystère de l’iniquité ne pouvait pas encore se manifester complètement. Avant le retour du Seigneur, il fallait aussi que se manifeste l’Antichrist. Car celui-ci ne serait pas révélé auparavant. En corrigeant l’Eglise, Paul lui dit : « Que personne ne vous séduise ».
Il est évident que Paul dit clairement que nous ne serons pas réunis à Christ avant ce jour (verset 3).Car deux choses doivent se produire auparavant : tout d’abord l’Apostasie, puis la manifestation de l’homme de péché. Il est clair que Paul parle de deux choses différentes : notre réunion avec le Seigneur (verset 1), et l’Apostasie (verset 3). Paul déclare nettement que le Jour du Seigneur ne viendra pas avant que l’Apostasie se soit d’abord manifestée. Avant la venue du Seigneur, l’Eglise se détournera donc de la foi. En mentionnant la venue de notre Seigneur et notre réunion avec Lui (verset 1), Paul semble indiquer deux événements distincts, deux étapes dans la venue de Jésus. Le Seigneur vient d’abord pour Son Eglise, puis avec Son Eglise, pour juger un monde rebelle et instaurer Son Royaume sur la terre. « Pour ce qui concerne l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ et notre réunion avec lui » (2 Thess. 2 :1). Le mot grec traduit par « réunion avec lui » est « epi sunagoges ». « Epi » signifie « au-dessus », et « sunagoges » signifie « réunir ensemble ». Il ne s’agit donc pas de notre réunion avec Jésus après Son retour sur la terre pour instaurer Son Royaume, mais de notre enlèvement de la terre pour être réunis avec Lui dans les cieux, afin qu’Il nous conduise à l’endroit qu’Il nous a déjà préparé (Jean 14). On pourrait donc traduire plus exactement ce verset de 2 Thessaloniciens 2 :1 par : « Pour ce qui concerne l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ, et notre rassemblement en haut avec lui ». Ce n’est que tout récemment que la doctrine de l’Enlèvement a été abandonnée, pour être remplacée par un « triomphalisme terrestre », selon lequel l’Eglise doit d’abord conquérir le monde avant que Christ puisse revenir sur terre. C’est la théologie du « Royaume maintenant ». Cette doctrine nouvelle est venue avec l’Apostasie, afin de nous empêcher d’attendre le retour du Seigneur. « Que personne ne vous séduise d’aucune manière ; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition » (2 Thess. 2 :3). En Matthieu 24 :4, Christ nous met en garde contre la séduction de ceux qui viendront en Son nom et en invoquant Son autorité. Il nous parle aussi de ce qui doit arriver avant l’Abomination de la Désolation. « Que personne ne vous séduise ». Paul fait allusion à toutes sortes de fausses doctrines et de manipulations. Comme Christ, Paul nous demande de nous tenir sur nos gardes. Le Seigneur ne reviendra pas avant que certaines choses importantes se soient manifestées. Il est donc important de reconnaître ce moment. Le mot « apostasie », utilisé au verset 3, est dérivé du verbe grec « aphistemi », qui signifie littéralement « partir, délaisser, abandonner ». Paul utilise ce même verbe dans 1 Timothée 4 :1 : « Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons ». Paul précise qu’il s’agit d’abandonner la foi. Il indique aussi pourquoi certains abandonneront la foi : ils ont écouté des démons, qui sont des esprits séducteurs. Ils ont été séduits par des enseignements contraires à la Parole de Dieu. C’est ce qui se passe actuellement dans l’Eglise.
Dans Josué 22 :22, il est employé pour décrire la rébellion contre Dieu. Il semble donc clair que ce verbe est associé à une révolte spirituelle, dont Paul met en garde les Thessaloniciens. Ainsi, notre réunion avec le Seigneur dans les airs ne se produira qu’après l’Apostasie généralisée de la fin des temps. Pour le comprendre autrement, il faudrait modifier le contexte de ce verset, ainsi que sa construction grammaticale. Pour autant, ceux qui enseignent la prophétie parlent rarement de cet événement terrible que représente l’Apostasie finale. Pourquoi donc ? Parce que l’Apostasie a déjà envahi l’Eglise ! C’est la description la plus évidente de la situation de l’Eglise des derniers jours. C’est l’Apostasie qui représente le danger le plus mortel pour l’Eglise, bien plus que l’influence du monde ou des sectes. Ceux qui étudient la progression de l’Apostasie ne peuvent que constater avec stupeur avec quelle rapidité celle-ci envahit la Chrétienté. Tous nos critères de mesure sont impuissants pour qualifier cette progression ! Lorsque le chandelier (la présence de Christ) est ôté, les démons peuvent alors entrer dans beaucoup d’églises et les contrôler. Cet abandon de la foi se généralise de plus en plus à mesure que le temps passe. De nouveaux « Mouvements » ont vu le jour, et attirent à eux des foules énormes, profitant du désir de l’homme charnel de se laisser séduire par tout ce qui est surnaturel. On est en train d’offrir à ces foules les choses mêmes contre lesquelles Christ nous a mis en garde dans Ses enseignements. Auparavant, l’Eglise avait à lutter contre le monde qui l’entourait. A présent, le combat fait rage à l’intérieur même de l’Eglise. Il a entraîné une division très nette entre les « puristes » de la vérité biblique, et les partisans d’un « nouveau réveil » et d’une « nouvelle révélation », associés aux Chrétiens libéraux. Comment cela a-t-il pu arriver ? d’une manière générale : de quelle manière l’Eglise moderne a pu accepter toutes sortes de doctrines qui s’écartent de la Parole de Dieu ? . Mais, au niveau des individus, l’apostasie commence par une attitude d’indifférence. Le Chrétien perd ses convictions, et n’est plus animé du désir ardent de garder et de défendre la vérité. Il cherche de plus en plus à plaire aux hommes. Il aime de plus en plus ce que le monde aime, au lieu d’aimer par-dessus tout le Seigneur et Sa Vérité. Par la suite, cela finit par un abandon complet de Jésus-Christ et de Ses enseignements. L’Ecriture nous enseigne qu’à la fin des temps l’amour du plus grand nombre se refroidira, parce que le péché grandira (Jésus le dit dans Matthieu 24). On n’aime plus assez les gens, au point de leur annoncer clairement la vérité, et l’on modifie les doctrines, sous prétexte de les « adapter » aux cultures nouvelles. L’église de Laodicée avait graduellement abandonné son premier amour, pour en venir à cesser d’obéir aux commandements du Seigneur. Elle ne se souciait plus d’enseigner la Vérité aux disciples du Seigneur, jusqu’à ce qu’Il vienne. Sous prétexte d’unité, on s’ouvre à tout vent de doctrine. Mais ce n’est qu’une tolérance humaine, comme le monde l’entend. Ce n’est nullement la manifestation d’un amour véritable ! L’église de Laodicée se vante de sa richesse et de sa prospérité. Elle s’écrie : – « C’est l’âge d’or de l’Eglise ! » N’avons-nous pas entendu souvent ce cri ? L’Histoire nous montre qu’il y a eu dans le passé de nombreuses apostasies, sous la forme de sectes créées par ceux qui avaient quitté l’Eglise (voir 1 Timothée 4 :1-3 et 2 Timothée 3 :1-5 ; 4 :3- 4). Mais l’Ecriture nous parle aussi d’une Apostasie qui se développera au sein de l’Eglise. Il s’agit d’une rébellion généralisée, qui ne touchera pas qu’un petit nombre de Chrétiens, mais la grande majorité d’entre eux. Paul emploie l’article défini pour désigner cette Apostasie. Il ne s’agit pas d’une apostasie, mais de l’Apostasie, de la grande rébellion finale des Chrétiens et des églises contre Dieu et contre Sa Parole. On abandonnera la Parole du Seigneur, et on la remplacera par la parole « d’un autre ». Il ne s’agit pas d’une simple erreur produite par l’ignorance, quoique l’apostasie entraîne aussi de nombreuses erreurs et fausses doctrines. Dans l’apostasie, l’abandon de la foi est volontaire. Elle défie la vérité de la Parole, parce qu’elle a adopté l’erreur et le mensonge. Comment des Chrétiens, ou toute une église, qui aimaient pourtant le Seigneur, peuvent-ils abandonner la foi ? Simplement, en ne gardant pas les commandements qui se trouvent dans la Bible. On met la Bible de côté, pour se laisser distraire par divers programmes et activités. Paul nous avertit que de faux docteurs se lèveront au milieu du peuple de Dieu. Il nous met aussi en garde contre l’esprit du monde. Aujourd’hui, l’Eglise mesure trop souvent la réussite en fonction de la taille, du nombre ou de la popularité. La Bible nous dit qu’il en sera ainsi à la fin des temps. On commence par accepter « un petit compromis », et, très vite, on ne se rend même plus compte qu’on s’est déjà bien éloigné de la source de la Vérité. Si nous n’avons pas d’ancre solide, nous serons emportés par le flot ! « Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons » (1 Tim. 4 :1). Notez qu’il est écrit que « quelques-uns abandonneront la foi », mais pas tous ! »C’est la « tolérance » qui nous fait rejeter tout ce qui est absolu dans la Parole de Dieu. Nous n’aimons donc pas la vérité plus que tout, et nous finissons par accepter comme vrai ce qui n’est que du mensonge. Le mensonge peut se déguiser sous une apparence de vérité. On peut l’accepter parce qu’il est plus facile à recevoir que la vérité. Car la vérité a besoin d’un bon terrain pour s’y enraciner! Dieu ordonne à Son peuple de s’éloigner de l’erreur et de ne pas l’accepter. Ceux qui rejettent ce commandement vont finir par se retrouver au milieu de l’apostasie !
LA BABEL ŒCUMÉNIQUE et le « Mouvement des signes et des miracles »
Comment l’apostasie est-elle possible, alors que Dieu nous demande de briser par la croix les murs de séparation de la chair ? Il ne s’agit plus de « grande commission », mais d’une « grande confusion », qui continuera à grandir jusqu’à former la grande Apostasie ! Jacques a écrit que « là où il y a un zèle amer et un esprit de dispute, il y a du désordre et toutes sortes de mauvaises actions ». La confusion et le désordre entraînent toutes sortes de mauvaises actions. Aujourd’hui, la « tolérance œcuménique », au nom de l’amour et de l’unité, a entraîné une grande partie de l’Eglise bien loin de la vérité, ce qui lui a enlevé presque toute sa puissance spirituelle. En outre, ce qui avait été annoncé par les faux prophètes ne s’est pas produit. Par exemple, ceux qui ont voulu s’unir à l’Eglise Catholique pour introduire des réformes sociales se trouvent pris au piège. On a pu voir récemment le Pape embrasser le Coran, à l’intérieur même du Vatican. Si nous continuons à lorgner vers le mensonge, nous finirons par fermer les yeux à la vérité ! (Voir Romains 16 :17 ; 2 Cor. 6 :14-18 ; 1 Tim. 1 :3 ; 2 Tim. 2 :16-21, 3 :5, 13 ; Tite 1 :10- 13 ; 2 Jean 7-11 ; Apoc. 18 :4). Finalement, ce sera l’Eglise apostate des temps de la fin qui va accepter la Marque de la Bête, avec le reste du monde, pour concrétiser « l’unité mondiale ».
Ici même, aux Etats-Unis, on vient de déposer le brevet d’un tatouage numérique destiné à marquer toute la population. On vient aussi de breveter une micro puce implantée sous la peau, appelée « digital Angel » (ange digital), qui permet de localiser par GPS celui qui la porte. Le prototype est déjà expérimenté depuis l’année 2000. La technologie est donc au point. Il suffit à présent qu’un responsable politique décide de la faire appliquer. Il y a aussi le « Mouvement des signes et des miracles », qui nous promet toutes sortes de prodiges, depuis l’effacement de nos dettes, jusqu’à la promesse de voir se réaliser « tout ce que notre parole créatrice prononcera » ! Ce Mouvement fait appel à la cupidité et à la soif de puissance. On croit que l’on va soi-même modifier la réalité en manipulant le monde spirituel. Le désir de vivre des expériences surnaturelles est certainement ce qui alimente le plus l’Apostasie des derniers temps. Voici ce que Paul dit aux anciens de l’église d’Ephèse :
« Je sais qu’il s’introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n’épargneront pas le troupeau, et qu’il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux » (Actes 20 :29-30).
Beaucoup se précipitent pour venir voir leur prédicateur préféré, ou pour suivre en direct leurs miracles à la télévision. Jésus nous a dit que la séduction des derniers jours serait accompagnée de grands signes et prodiges mensongers. Ce n’est pas le moment de nous cacher la tête sous le sable, en espérant que tout cela va finir par passer. Si nous croyons réellement que l’Apostasie doit précéder le retour de Christ, et que notre époque est bien celle de l’église de Laodicée, cela signifie que nous sommes vraiment très proches du retour du Seigneur ! Nous vivons les derniers jours qui précèdent la Grande Tribulation, qui sera la pire époque de toute l’Histoire de la Terre ! Nous devrions redoubler d’efforts, avant que tombe la nuit, si nous croyons réellement que nous sommes dans les derniers jours ! On ne joue pas les dix dernières minutes d’une partie de football comme on joue les dix premières, et il ne s’agit pas d’un jeu ! Il s’agit de la destinée éternelle des âmes, de nos amis et de nos bien-aimés !
« Car le mystère de l’iniquité agit déjà ; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu » (2 Thess. 2 :7).
Quand la puissance qui retient l’homme de péché aura disparu, ce dernier pourra se manifester pleinement. Il s’agit de l’Antichrist, du « fils de la perdition », qui inondera le monde de ses faux enseignements, appuyés par toutes sortes de prodiges et de miracles.
Paul a évoqué l’exemple de Jannès et de Jambées, ces deux magiciens de Pharaon, qui s’opposèrent à Moïse en employant leur puissance surnaturelle, pour nous expliquer ce qui se passera dans les derniers jours.
Comment cela sera-t-il possible ? L’un des moyens utilisés sera la télévision.
Le Seigneur ne nous a jamais demandé de prêcher l’Evangile à toute la création au moyen de la télévision ! Il veut envoyer des ouvriers ! Ce sont ceux qui sont prêts à renoncer à leur propre vie pour aller sur les champs de mission du monde. Pour tous ceux qui regardent la télévision chrétienne, il devrait être évident que ceux qui prêchent à la télévision n’ont absolument pas renoncé à quoi que ce soit, contrairement aux Chrétiens des premiers temps, mais qu’ils suivent plutôt les méthodes du monde !
Aujourd’hui, il y a une ligne de démarcation de plus en plus nette entre ceux qui suivent la foule comme des moutons, et ceux qui suivent leur Maître comme Ses brebis ! Il y a toujours eu un faible reste fidèle !
Cette Apostasie ne sera pas une simple continuation de ce qui était mauvais auparavant. Paul nous dit qu’elle sera le signe de la proximité du retour du Seigneur, pour venir chercher Son Eglise, ainsi que celui de la proximité de la Tribulation ! Pour que ce soit « le signe », cette Apostasie doit être différente de tout ce qui s’est passé auparavant. Mais elle ne sera pas remarquée par tous, parce que la majorité sera entraînée dans ce mouvement.
« L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers » (2 Thess. 2 :9). Toute la puissance de Satan sera déchaînée, afin de pouvoir opérer toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers (Matthieu 24 :24). Le Nouveau Testament ne connaît que deux puissances surnaturelles, celle de Dieu et celle du Diable. L’Antichrist se manifestera au milieu d’une grande puissance (qui ressemblera à celle des apôtres), pour accomplir des signes et des prodiges. Mais tout cela ne sera que l’œuvre de Satan, comme on le voit aussi dans Apocalypse 13 :13-17. Ce n’est pas un hasard si, au cours de ces dernières années, le nombre de miracles s’est accru. Certes, Dieu fait toujours des miracles. Mais les miracles sont justement ce dont Paul nous demande de nous méfier, car les gens seront trompés par les miracles de Satan. Ce dernier a souvent réussi à introduire ses fausses doctrines en les confirmant par des signes surnaturels. Aujourd’hui, le « climat spirituel » est ouvert à toutes sortes de choses. Notre époque se prête parfaitement à la manifestation des prodiges mensongers, pour séduire et tromper beaucoup plus de gens que dans toutes les époques précédentes
Car on recherche les expériences, et non la Parole de la Vérité.
Les hommes considèrent toujours comme vrai ce qu’ils voient et ce qu’ils entendent. « … avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés » (versets 10 à 12). Les hommes seront complètement séduits. Dieu ne dit jamais de mensonges. Il ne dit que la Vérité. Mais, en cette fin des temps, Il permettra que le mensonge produise tous ses effets dans la vie de ceux qui le reçoivent. Il faut que les gens rejettent complètement tout le conseil de Dieu, et foulent aux pieds la vérité. Dieu avait laissé à Pharaon une chance de se repentir, mais il s’est endurci dans la rébellion. Il a donc été séduit, afin que la volonté de Dieu s’accomplisse dans sa vie. Il en sera de même, dans les derniers jours, pour ceux qui s’endurciront dans la rébellion. Dieu leur enverra un esprit de mensonge, pour les prendre dans leur propre mensonge. Dans l’Ancien Testament, nous voyons que Dieu a averti les faux prophètes en leur envoyant Ses vrais prophètes. Mais le peuple rejeta les vrais prophètes de Dieu.
Par conséquent, le Seigneur a permis à un esprit de mensonge de parler par la bouche de leurs faux prophètes.
« Et l’Eternel dit : Qui séduira Achab, pour qu’il monte à Ramoth en Galaad et qu’il y périsse ? Ils répondirent l’un d’une manière, l’autre d’une autre. Et un esprit vint se présenter devant l’Eternel, et dit : Moi, je le séduirai. L’Eternel lui dit : Comment ? Je sortirai, répondit-il, et je serai un esprit de mensonge dans la bouche de tous ses prophètes. L’Eternel dit : Tu le séduiras, et tu en viendras à bout ; sors, et fais ainsi ! Et maintenant, voici, l’Eternel a mis un esprit de mensonge dans la bouche de tous tes prophètes qui sont là. Et l’Eternel a prononcé du mal contre toi » (1 Rois 22 :20-23). (Lire aussi 2 Chroniques 18 :21-22).
Dieu a souvent utilisé l’Ennemi pour prophétiser à Son peuple, afin de voir s’il allait Lui rester fidèle, ou s’il allait se rebeller contre Lui (Deutéronome 13).
Mais quand Dieu envoie Lui-même un esprit de mensonge, ce n’est pas pour tester Son peuple, mais pour le juger, parce qu’il n’a pas cru en la Vérité. Dieu permettra donc que les hommes soient séduits par leurs propres mensonges. L’église de Thyatire avait laissé entrer en elle une fausse prophétesse. Jésus l’avertit que, si elle ne se repent pas, Il la plongera dans une Grande Tribulation. « La colère de l’Eternel ne se calmera pas, jusqu’à ce qu’il ait accompli, exécuté les desseins de son cœur. Vous le comprendrez dans la suite des temps. Je n’ai point envoyé ces prophètes, et ils ont couru ; Je ne leur ai point parlé, et ils ont prophétisé. S’ils avaient assisté à mon conseil, ils auraient dû faire entendre mes paroles à mon peuple, et les faire revenir de leur mauvaise voie, de la méchanceté de leurs actions » (Jérémie 23 :20-22).
Ceux qui seront séduits par Satan et par ses miracles mensongers sont ceux qui auront déjà rejeté la Vérité. Dieu permettra alors à des esprits de mensonge de leur parler, et Il n’interviendra pas pour les en empêcher (2 Timothée 4 :1). Nous avons l’exemple de ce qui s’est passé au temps de Noé. La méchanceté des hommes, ainsi que le fait que la vie continuait comme auparavant, les ont empêché de voir le jugement qui s’approchait. Cet exemple nous permet de comprendre comment ces hommes « méchants » ont pu entrer dans un type de « Tribulation » et recevoir le jugement de Dieu Il en sera ainsi pour les jugements de l’Apocalypse. Si certaines églises ne se repentent pas, elles entreront dans la Tribulation.
Voici les avertissements que nous donne Pierre dans sa deuxième épître :
« Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine. Plusieurs les suivront dans leurs dissolutions, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d’eux. Par cupidité, ils trafiqueront de vous au moyen de paroles trompeuses, eux que menace depuis longtemps la condamnation, et dont la ruine ne sommeille point » (2 Pierre 2 :1-3).
Notez que « plusieurs » (ou encore : « beaucoup ») les suivront dans leur dissolution, et que leurs enseignements seront « pernicieux ». Leur condamnation et leur ruine sont clairement annoncées,
« afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés » (2 Thess. 2 :12). Ils seront condamnés, parce qu’ils auront rejeté les commandements des Ecritures.
Dans tout l’Evangile retentit l’appel à recevoir le salut. C’est l’Evangile que Paul prêchait. Il prêchait « Christ crucifié » (1 Cor. 1 :23). C’est l’Evangile dans lequel nous demeurons fermes, et qui nous permettra d’entrer dans la gloire de Jésus. Au lieu de cela, les incrédules prennent plaisir à l’injustice, et suivent leurs propres voies. Ils ne vivent pas dans la justice de Christ. Ils n’écoutent pas Ses commandements, mais ils les rejettent. La plupart des épîtres ont été écrites pour corriger des erreurs. Paul nous avertit que ces erreurs se multiplieront après sa mort : « Je sais qu’il s’introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n’épargneront pas le troupeau » (Actes 20 :29). Ce qui avait déjà commencé du temps de Paul arrive à son plein accomplissement à la fin des temps. Ces semences ont été plantées par l’ennemi. Ce n’est que de l’ivraie. Peu après la mort de Paul, Jude écrivait aussi : « Bien-aimés, comme je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis senti obligé de le faire afin de vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes. Car il s’est glissé parmi vous certains hommes, dont la condamnation est écrite depuis longtemps, des impies, qui changent la grâce de notre Dieu en dissolution, et qui renient notre seul maître et Seigneur Jésus-Christ » (Jude 3-4). C’est parce que de tels hommes « se sont glissés » parmi nous que nous devons absolument « combattre pour la foi ». Les seules questions que nous devons nous poser sont les suivantes : « Jusqu’où ira l’apostasie avant l’Enlèvement ? Que dois-je faire, et que devons-nous faire, pour être enlevés ? » Si nous comprenons à présent que tout est en train de s’accomplir sous nos yeux, nous nous demandons peut-être ce que nous devons faire. Je vous dirais ceci : « Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme » (Luc 21 :36). « Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est. Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur » (1 Jean 3 :2-3). Jean avait reçu un aperçu de cette révélation de Jésus-Christ, au début de l’Apocalypse. Ceux qui gardent « cette espérance » de la manifestation de Jésus-Christ attendent constamment le retour du Seigneur, et « ils se purifient, comme lui-même est pur ». Amen.

déposer vos commentaires ou reactions, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s