L’Islam. Doctrines et pratiques fondamentales de l’Islam,


                         Pour mieux connaître et comprendre l’Islam.  

Cette étude  permettra de mieux connaître l’Islam et ses doctrines fondamentales, afin de mieux comprendre les événements actuels. Car la prochaine guerre mondiale commencera par un conflit israélo-arabe, c’est-à-dire, en réalité, par un conflit religieux entre l’Islam et le Judaïsme. Ils sera  compris quelles sont les doctrines et pratiques fondamentales de l’Islam, et pourquoi certains Musulmans donnent aussi facilement leur vie pour la cause de l’Islam.

Le but de cette étude  est de donner un aperçu général de l’Islam en tant que religion, et de permettre de mieux connaître son prophète, Mahomet.

L’Islam est sans doute la religion qui se développe le plus rapidement dans le monde aujourd’hui. L’estimation actuelle du nombre de Musulmans peut varier de 800 millions à 1,5 milliards. Cela signifie qu’actuellement environ 1 habitant de la terre sur 5 est Musulman. Il y a des Musulmans en nombre significatif dans 40 pays, sur 3 continents. Il existe deux groupes importants de Musulmans : les Sunnites, les plus nombreux (80 à 90 % de la population musulmane), et les Chiites. Ces derniers se sont séparés du courant principal de l’Islam au 7e siècle, qui constitue pour eux le premier siècle de leur histoire. Cette division a été causée par une dispute concernant la succession du prophète Mahomet, après la mort de ce dernier. Les Chiites ont pris parti pour le beau-fils de Mahomet, qui était aussi son neveu. Tous croyaient que le calife devait être choisi par Dieu et non par les hommes. Il y avait aussi un autre désaccord, concernant la doctrine de l’Imam. Pour les Chiites, l’Imam est un dirigeant choisi par Dieu pour diriger le peuple. Ils doivent être suscités chaque fois que le besoin s’en fait sentir. De nombreux hommes ont prétendu être appelés à cette position, tout au long de l’histoire de l’Islam. Les Sunnites croient que l’Imam n’est que celui qui conduit la prière du Vendredi soir, rien de plus.

Les Sunnites

sont largement majoritaires dans des pays comme l’Egypte, l’Arabie Saoudite et le Pakistan. Les Chiites sont surtout concentrés en Iran, en Irak, au Liban et dans certaines régions de l’Afrique. Ce sont la plupart du temps eux qui sont les fondamentalistes dont nous entendons parler. Ils sont également très actifs dans le combat pour défendre leur Terre Sainte. Qu’ils soient conservateurs ou fondamentalistes, tous les Musulmans croient en la nécessité de la Djihad, ou guerre sainte. Il existe plusieurs interprétations à propos de la guerre sainte. Les conservateurs considèrent que la guerre sainte est une guerre surtout spirituelle, alors que les fondamentalistes considèrent qu’il s’agit d’une guerre réelle.

Il existe aussi certaines sectes que l’on doit considérer comme issues de l’Islam, comme la religion Bahaï. Le but de cette religion est d’unir toutes les religions sous la conduite de leur prophète, Baha’u’lah. Ce dernier a repris pour son compte beaucoup de proclamations faites par Mahomet, en particulier qu’il serait le consolateur, et le successeur de Christ. Parmi les autres sectes d’inspiration islamiques, ou issues de l’Islam, on trouve les Soufis (des mystiques), et les Druzes (des mystiques Chiites). En outre, il faut citer les Musulmans noirs, qui disent appartenir à la nation de l’Islam, et dont le chef est Louis Farrakhan.

Bien que la plupart des Musulmans soient Arabes, tous les Musulmans ne sont pas Arabes. Nous avons certainement entendu parler des pays musulmans les plus connus, comme certains pays arabes. Mais beaucoup d’autres pays non-arabes, qui comprennent une majorité de Musulmans, sont moins connus. En voici quelques exemples : l’Indonésie (195,6 millions d’habitants, dont 87 % de Musulmans), Sumatra (1,8 million, 99 % de Musulmans), la Turquie (99,8 % de Musulmans), le Yémen (99,9 % de Musulmans), l’Afghanistan (18 millions, 99 % de Musulmans). En Afrique Centrale, le Tchad (90 %), le Soudan (70 %), le Nigeria (40 %). Ou encore le Pakistan (97 %) et le Bangladesh (85 % de Musulmans), et l’Irak (22,4 millions, 95,4 % de Musulmans). Tous les pays non-arabes comprennent autant de Musulmans que les pays arabes.

Les chiffres ci-dessus ne sont que quelques statistiques pour démontrer la grande influence de l’Islam dans le monde entier. Aux Etats-Unis, il y a entre 6 et 8 millions de Musulmans. Il y a actuellement en Amérique plus de Musulmans que de Chrétiens Episcopaliens et Méthodistes. Ils fréquentent 1.500 mosquées réparties dans tout le pays. Dans l’île d’Hawaii, on estime le nombre de musulmans à 4.000 adeptes, dont 1.500 pratiquent régulièrement leur religion. Leur nombre est appelé à croître régulièrement, en raison de l’influence des programmes musulmans à la télévision et à la radio.

L’Islam est apparu en Amérique vers 1860, avec les premiers immigrants originaires de la Syrie et du Liban. Au cours des 20 dernières années, l’Islam a connu une croissance phénoménale aux USA, surtout au milieu des communautés noires. 40 % des Musulmans américains sont noirs. Le Dr Norman Geisler estime que d’ici 2080, 51 % de tous les noirs américains seront Musulmans. Cette religion s’est répandue grâce aux efforts de Louis Farrakhan pour unir la communauté noire, qui a récemment réussi à réunir un million de personnes pour une marche à Washington. Les doctrines musulmanes professées par Farrakhan sont très différentes de celles de l’Islam fondamentaliste. L’Islam se développe aussi beaucoup sur les campus universitaires. Un cinquième des 400.000 étudiants internationaux venant aux USA vient de pays islamiques. 80.000 Musulmans fréquentent aujourd’hui les universités américaines.

Dans les Forces armées américaines, il y a environ 10.000 musulmans. En 1993, l’armée a dû nommer un aumônier Musulman pour s’occuper de leurs besoins. Cela a entraîné un conflit au sein de leur religion, car la majorité des Musulmans Chiites considèrent les Américains comme sataniques. Mais la majorité des Musulmans américains sont Sunnites. Ils sont aussi très modérés. La plupart des musulmans du monde les considèrent même comme très libéraux. Comment se fait-il que l’Islam se soit autant développé en Amérique ? Les Musulmans considèrent comme leur devoir « d’évangéliser » le monde, et de répandre le message de celui qu’ils considèrent comme le dernier des prophètes. Pour eux, Mahomet a reçu la dernière révélation adressée à l’humanité. Si les Musulmans sont devenus aussi populaires en Amérique, c’est parce qu’ils ont prouvé qu’ils étaient extrêmement sincères et consacrés dans l’exercice de leur foi religieuse. Ils doivent prier 5 fois par jour et réciter 17 prières. Ils jeûnent presque toute la journée pendant un mois, appelé le mois du Ramadan. Il s’agit d’une célébration d’Allah, qu’ils remercient pour le don du Coran. Cette fête du Ramadan est fixée chaque année en fonction du calendrier lunaire. Elle est reculée chaque année d’une dizaine de jours. En 2001, elle se déroule pendant le mois de novembre.

Quand on observe la vie des Musulmans en général, il est évident qu’ils sont sérieux et consacrés, et qu’ils croient en leurs pratiques. Bien qu’ils invoquent certaines similitudes entre leurs croyances et la Bible, notamment quant à la personne de Christ, un examen plus attentif révèle de nombreuses différences. En fait, l’Islam est opposé au Christianisme. Quels sont les principes fondamentaux de la foi musulmane ? Un vrai Musulman doit accepter 5 articles de foi principaux. Ils constituent la shahada (le témoignage) :

Premier article

: Il croit qu’Allah est le seul Dieu véritable. Il s’agit d’un monothéisme strict. Il n’est pas question de trois Personnes en Dieu. Un Musulman ne peut que mépriser la conception judéo-chrétienne de Dieu.

Deuxième article

: Il croit que les anges sont les instruments de la volonté de Dieu. Les Musulmans croient que Mahomet a reçu sa révélation de l’ange Gabriel.

Troisième article

: Il croit en l’inspiration de quatre Livres : La Torah (les cinq premiers livres de la Bible), le Zabur (les Psaumes), l’Injil (l’Evangile), et le Coran, qui est la révélation finale.

Les Musulmans affirment que le Coran a été conservé dans une parfaite pureté, contrairement à la Bible. Bien qu’ils prétendent respecter la Bible, ils croient qu’elle a été corrompue. Les Musulmans racontent des choses incroyables au sujet de leurs textes sacrés, et comparent toujours la Bible à leur Coran pour voir si elle « correspond à la vérité. » Toutefois, beaucoup de leurs prétentions ne peuvent pas être prouvées, et des érudits ont pu prouver qu’elles étaient fausses.

Quatrième article

: Il croit aux 28 prophètes d’Allah, Mahomet étant le dernier et le plus grand. Selon l’Islam, il y aurait 124.000 prophètes. (Personne n’a jamais connu tous leurs noms). Ces prophètes sont apparus tout au long de l’histoire de l’humanité. Mais il n’y a que 28 prophètes principaux. Parmi eux, on peut citer Adam, Noé, Moïse, David, Salomon, et Jésus. Jésus n’est considéré que comme l’un des prophètes.

Cinquième article

: Il croit au Jour du Jugement dernier. Seuls ceux qui obéissent à Allah et à son prophète peuvent entrer au Ciel. C’est en tout cas ce qu’ils espèrent. Tous les autres iront en Enfer. Ainsi, ceux qui veulent devenir Musulmans doivent réciter le témoignage de la shahada. Ils doivent témoigner qu’Allah est le seul Dieu, et que Mahomet est son prophète. Tous les Musulmans doivent pratiquer des bonnes œuvres, qui seront pesées à la fin de leur vie. Si Allah se montre gracieux et miséricordieux, le Musulman entrera au Paradis. Cependant, le Coran enseigne qu’Allah est souverain pour accorder sa miséricorde, et que personne ne peut être certain d’en bénéficier. Le seul moyen certain d’entrer directement au Ciel, pour un Musulman, est de mourir au cours de la Djihad, la guerre sainte. Seuls ceux-là ont une garantie d’entrer au Ciel. C’est la seule assurance de salut des Musulmans. Cela explique pourquoi tant de Musulmans acceptent aussi facilement de donner leur vie au cours d’attaques terroristes pour la cause de l’Islam. Bien entendu, la Bible, et le « prophète » qu’ils respectent tant, Jésus, ont une tout autre doctrine à ce sujet. Selon la foi chrétienne, ceux qui tuent une personne, ou ceux qui poussent les autres à abandonner la foi, peuvent attirer sur eux un jugement.

Les Musulmans doivent aussi respecter cinq obligations : prier, jeûner, faire des aumônes (zakat, soit 2,5 % de leur revenu), réciter la shahada au cours de leurs prières, et faire un pèlerinage dans leur Terre Sainte (à La Mecque, en Arabie Saoudite), au moins une fois au cours de leur existence (s’ils ont les moyens financiers et la santé). Quand ils prient, les Musulmans doivent faire face à la direction de La Mecque, et s’incliner jusqu’à terre. Alors que les Chrétiens se réunissent le dimanche, et les Juifs le samedi, les Musulmans se réunissent pour la prière le vendredi.

Le mot « Islam » signifie « soumission à Dieu, » bien que le sens originel de ce mot soit différent. Le Dr M. Braumann, un érudit du Moyen-Orient, dit dans son livre sur la spiritualité de l’Islam primitif, que l’Islam faisait d’abord référence à la force qui caractérisait un guerrier du désert qui, devant affronter de terribles contraintes, était prêt à combattre, même jusqu’à la disparition de sa tribu.

Qui est Jésus pour les Musulmans, et que croient-ils à Son sujet ? Pour l’Islam, Jésus est un prophète parmi tous les prophètes de Dieu. La Sourate 43:59 dit que Jésus n’était qu’un mortel, qui avait la faveur d’Allah, et qui a été un exemple pour les Israélites. Les Musulmans pensent que les Chrétiens ( catholique ) croient en trois dieux, et que leur trinité consiste en un père, une mère et un fils. Ils pensent que Jésus a été conçu par l’Esprit de Dieu, mais qu’Il n’est pas le Fils de Dieu au sens chrétien. Pour eux, dire que le Messie, le fils de Marie, est Dieu, n’est que du paganisme. Tout ce qu’ils entendent dire de Jésus est faussé dans leur esprit, en raison des enseignements du Coran. La seule chose qu’ils admettent est que Jésus est un prophète, qu’il est né d’une vierge, qu’il était sans péché, et qu’il a accompli des miracles. Mais ils refusent d’admettre que l’Evangile soit le seul moyen du salut. Ils affirment que Jésus n’est pas mort sur la Croix et n’est pas ressuscité. Ils affirment qu’il a été enlevé vivant au Ciel, parce que Dieu ne permet pas que ses vrais prophètes soient mis à mort.  Quand ils prononcent le nom de Jésus, ou le nom de tout autre prophète, les Musulmans disent toujours avec respect : « Que la paix soit avec lui ! »

Nous pouvons certes apprécier le respect démontré par les Musulmans pour Jésus, mais nous ne devons pas oublier que la Bible dit que Jésus a porté nos péchés. C’est pour cela qu’Il est venu, pour donner Sa paix à tous ceux qui croient cela : « Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités ; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris » (Esaïe 53:5).

Les Musulmans croient que Jésus est né d’une vierge, et ils disent aussi qu’Il est la Parole. Mais, pour eux, ce titre a une autre signification que pour les Chrétiens. Pour l’Islam, Jésus était la Parole parlée, non pas la Parole de Dieu. C’est pour cela que les Musulmans considèrent Jésus comme l’Esprit de Dieu. Mais cette expression ne signifie pas que Jésus était Dieu Lui-même, d’après l’interprétation islamique. Les Musulmans croient que Jésus a vécu une vie sans péché, sans jamais commettre aucune faute, qu’il a accompli des miracles, et qu’il est monté au Ciel dans son corps. L’Islam exclut donc la seule raison pour laquelle Jésus est né sur cette terre, c’est-à-dire pour mourir pour les péchés du monde. Les Musulmans croient que quelqu’un a pris la place de Jésus sur la croix. Selon l’Islam, seuls les faux prophètes sont mis à mort par Dieu. Pour eux, Jésus ne pouvait donc pas avoir été crucifié. Puisque tous les faux prophètes sont mis à mort, les Musulmans ne peuvent donc accepter ni la mort ni la résurrection de Jésus. Puisque Mahomet n’a pas été mis à mort, cela prouve aux Musulmans qu’il n’était pas un faux prophète. Ils devraient pourtant se poser la question du sort de nombreux faux prophètes aujourd’hui, qui ne sont pas tous mis à mort ! On peut citer les faux prophètes des Témoins de Jéhovah, ou tous les occultistes qui font de fausses prédictions, en prétendant que c’est Dieu qui leur a donné leur pouvoir ! Tous ces faux prophètes n’ont pas été mis à mort, tout comme Mahomet. Dans l’Ancien Testament, les faux prophètes étaient lapidés. Mais il n’en est pas de même dans le Nouveau Testament. Etienne a été lapidé par les Juifs. Mais nous savons qu’il disait la vérité. Les Chrétiens n’ont pas l’habitude de mettre à mort les faux prophètes. La Nouvelle Alliance met l’accent sur la miséricorde et non sur le jugement. Toutefois, si les principes de l’Ancien Testament avaient été appliqués à Mahomet, ses écrits n’auraient pas été conservés, et nous n’aurions pas le Coran aujourd’hui !

déposer vos commentaires ou reactions, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s