Des millions de chrétiens sortis des assemblées


Il y a quelques années, plusieurs ont avancé qu’un million de chrétiens sortaient chaque années des assemblées. Ce mouvement a commencé environ à partir des années 2000. Nous sommes en 2015, cela fait donc 15 millions de chrétiens sortis des assemblées ces dernières années. Il est impossible de donner des chiffres précis, et comme les évangéliques grandissent, grandissent, si 1 personne part et que 2 arrivent, cela passe inaperçu dans les statistiques. Mais pas aux yeux de chaque responsable qui comptabilise ses membres. D’autre part, ceux qui prient pour les uns et les autres savent aussi qui n’est soudain plus là. Mais dire ouvertement ces chiffres et les faire entrer dans les statistiques pourraient laisser entendre que quelque chose ne fonctionne pas dans les assemblées elles-mêmes pour qu’autant de chrétiens en sortent. Généralement, ils sont désignés comme ‘des blessés de la vie’, donc le souci est chez eux, ou encore comme des mécontents perpétuels, le souci est encore et toujours chez eux.

2001
Cette année particulière aux Etats-Unis a touché les chrétiens qui voyant soudain le superficiel de plusieurs assemblées ont souhaité revenir à l’essentiel. En parallèle, plusieurs nouvelles et bizarres modes entraient de plein fouet dans les églises aux USA. Le pasteur Carter Conlon qui a succédé à David Wilkerson encourageait en 2001, les chrétiens à sortir de telles assemblées. Carter Conlon venait de vivre le 11 septembre depuis New-York même, son assemblée Times Square Church étant au cœur de cette ville. David Wilkerson, informé des nouvelles tendances, en pleurait beaucoup à la fin de sa vie, voyant que trop d’assemblées n’annonçaient plus l’évangile de Jésus-Christ ou l’édulcoraient pour le rendre plus attractif. Ou le déformaient complètement …Plusieurs voix se sont élevées ses dernières années aux États-Unis pour expliquer que l’Évangile n’était plus annoncé lors des cultes. Et généralement, ce qui se passe là-bas arrive quelques temps plus tard en Europe, en Afrique, en Amérique du Sud, et certainement encore ailleurs.

2008

Cette année-là, le livre de Frank Viola et George Barna, Le christianisme paganisé, avance le chiffre d’un million de chrétiens sortant chaque année des assemblées. Chiffre paru dans des articles en anglais sur Internet avant 2008 déjà, articles que Voxdei, un des tout premier site chrétien francophone, avait traduits pour nous en français.

2000 et des poussières

L’arrivée des stratégies de communication dans les églises-entreprises qui maintenant offrent des services comme les assurances, les médecins ou les avocats a fait fuir plus de chrétiens encore. Avoir des rassemblements attractifs, une bonne ambiance, et de plus en plus, des groupes de femmes, d’hommes, de célibs, de couples, de jeunes, de vieux, d’enfants, et donc des responsables pour chacun des groupes, c’est proposer des prestations qui répondent aux besoins des chrétiens, des clients…… et comme pour les assurances, avocats, médecins, les clients, les chrétiens ? Payent pour les dites prestations. Car ce sont bien des services qui sont proposés, qui en toute logique méritent une contrepartie. Un même genre de prestations ne peut convenir à tous, c’est pourquoi, les assemblées se diversifient. Certaines offrent de la musique plus moderne, d’autres de chanter assis sur des rythmes plus lents, d’autres proposent des études de la Bible, des repas, des activités créatrices, des chambres de guérisons, des ….
Le maximum est fait pour répondre aux besoins et aux goûts différents des uns et des autres. Le choix est énorme, chacun peut y trouver son compte et venir quelque soit sa croyance ou sa non-croyance. Pourtant, plusieurs ne trouvent pas dans les services offerts, celui qui leur convient ……Si beaucoup étaient déjà sortis en cours de route, le fait d’assimiler les assemblées à des entreprises a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase de passablement de chrétiens. Communiquer était soudain dans toutes les bouches, et avec des termes comme s’agrandir, se moderniser : plus de musique, plus de distractions, plus d’ouvertures, plus de membres surtout …

Les mécontents auxquels aucun service ne correspond

Sont-ils réellement des mécontents ? Dans un autre registre, sont-ils réellement blessés ? Ne recherchaient-ils pas autre chose, comme une chose qui ne s’achète pas, par exemple ? Le marketing dans une entreprise n’a qu’un et qu’un seul but : dégager des bénéfices. Peu importe ce qui est vendu. Dans les nouvelles églises-entreprises, quel est le but réel du marketing pratiqué ? Annoncer l’Évangile ? En tout cas pas dans les nombreuses assemblées qui ne l’annoncent plus. Plaire à d’autres dans le but de … ? Et si ce n’était pas tout simplement pour que les pasteurs gagnent leur vie ? Pasteur est un métier comme un autre, diplôme en poche, il est normal de trouver un travail et gagner de l’argent. Certaines écoles ne demandent pas même de croire en Dieu, et déjà en Jésus venu en chair et en os et ressuscité. Et ce ne sont pas des pasteurs auto-proclamés, loin de là : ils ne se font pas appeler Bishop ni prophète. Ils n’ont pas de visions, de songes, ne font pas de miracles, n’ont pas de révélations, pas même … le Saint-Esprit. Certains ont des révélations, par exemple avoir été persuadés que la volonté de Dieu est que tous, nous, nous rendions à l’église, à l’église-entreprise

                                                   Et dans la vie de tous les jours ?

En marketing, lorsqu’il n’y a plus de choses à vendre que de clients pour les acheter, de faux-besoins sont créés artificiellement. Le super-marcher va mettre sous le nez du client des actions, des nouveautés, arranger ses rayons pour le faire passer par l’étalage ‘chocolat’, et ainsi créer un besoin auquel il n’avait pas pensé en entrant dans le magasin. Ou mieux, captiver son attention pour qu’il oublie d’aller faire ses courses dans le super-marcher d’en face. Dans l’église, nous arrivons souvent avec une attente précise, particulièrement tous ceux qui n’y avaient jamais mis les pieds, qui ont lu la Bible d’un bout à l’autre à la maison et soudain poussent la porte d’une assemblée … Il leur est alors proposé une diversité d’animations, parfois et souvent même, de visiter d’autres assemblées afin de trouver celle qui leur correspondra le mieux, (le principe des vases-communicants : je t’envoie des personnes et tu m’en envoies la prochaine fois, toi aussi) et les chrétiens ont soudain toute leur attention occupée par des activités qu’ils ne demandaient pas. Qu’ils ne demandaient pas. Petit à petit, ils en oublieraient presque le pourquoi un jour, ils ont passé la porte d’une assemblée. Dans la vie de tous les jours, beaucoup de prestations ont remplacé des activités toutes simples, comme la course à pieds dans les bois et les parcs, a été supplantée par des activités en salles de sport, et des douches attenantes, et des saunas, puis des … puis des … Il y a soudain nettement moins de coureurs dans les espaces verts. Prendre un grand bol d’oxygène au soleil deviendrait presque une activité ‘ringarde’.
Faire en sorte que les activités chrétiennes qui ne rapportent rien paraissent ringardes a donc été logiquement l’étape suivante des stratégies de communication actuelles : discréditer les groupes informels de prières qui n’occasionnent pas de frais et donc ne génèrent pas non plus de bénéfices … faire passer ces chrétiens là pour des mécontents, des blessés, etc. et décourager ceux qui pourraient être tentés de les rejoindre …

Le message de l’Évangile

Certaines assemblées ont constaté que le message de l’Évangile manquait à plusieurs chrétiens. Elles se sont mises à présenter rigoureusement ‘le message de l’évangile’ avec un vocabulaire chrétien et même scripturaire (biblique). En marketing, les entreprises s’informent des désirs des clients. Évaluer les besoin et y répondre fait partie de la stratégie de vente. (Donner le message de l’Évangile pour répondre aux besoins des chrétiens, des clients, est plus trompeur encore, que les messages qui ne parlent pas de l’évangile du tout)
2015

Un (nouveau ?) message arrive et fait (presque) l’unanimité au sein des églises-entreprises : l’unité. Sous toutes les coutures, sous de multiples facettes, l’unité est présentée. Parfois discrètement par petites touches, d’autres fois plus ouvertement ou même carrément. Certains ont trouvé dans la Bible des raisons chrétiennes à l’unité. (On peut trouver des raisons à presque tout, dans la Bible). L’unité est en train de devenir plus importante que Dieu lui-même, que Jésus-Christ lui-même, que les personnes chrétiennes elles-mêmes.

S’unir autour d’une idéologie ou aimer tous ?

Plusieurs philosophes athées (ou agnostiques ou syncrétistes ou humanistes ou …) sont en train de préparer le terrain sur un christianisme ouvert sur tous. Dans l’histoire, les philosophes avaient déjà beaucoup réfléchi au ‘christianisme’ et n’ayant pas pu se mettre d’accord, les politiques avaient tranché. Un politique avait tranché surtout. D’ailleurs, ces dernières années, il s’écrit de plus en plus souvent sur Internet que plusieurs souhaiteraient revenir au mélange politiques-religions et avoir des états catholiques. Personne ne semble penser à avoir des états protestants, par contre. D’autres souhaitent carrément revenir à la monarchie catholique …

A quoi, à qui l’unité sert-t-elle réellement ?
Dépouiller le christianisme de toutes ses aspérités et le rendre acceptable pour tous, et même attractif dans quel but ?
S’unir contre un ennemi commun ?

S’unir pour que le monde voit que tous les christianismes ne forment qu’un seul christianisme. Oui, il n’y a qu’un seul Dieu, qu’une seule foi, qu’un seul esprit et …. Qu’un seul médiateur entre Dieu et les hommes Jésus-Christ …………………………… qu’un seul chef à l’église, Jésus-Christ ….. Qu’un seul souverain sacrificateur, qu’un seul prêtre Jésus-Christ ………. qu’un seul Berger qui est mort à la croix pour donner la vie Éternelle à ses brebis, Jésus-Christ …………….
Si Jésus n’est pas ressuscité, si Jésus n’est pas venu en chair et en os, alors on ne parle plus de christianisme, d’église, de bible, d’apôtres, etc. mais d’une ‘religion universelle’ qui ne puise pas ses sources dans la bible ni son vocabulaire dans le christianisme.
Chaque personne est importante

Lorsqu’une règle ou une idéologie devient plus importante que les personnes, ou même qu’une seule personne, très vite au nom de l’idéologie, plusieurs vont être totalement oubliées (le mot est faible). L’idéologie devient alors dangereuse en elle-même, alors que souvent elle part d’un idéal altruiste, empathique. Dieu lui ne fait acception de personne. Les apôtres nous écriront presque tous de ne faire acception de personne. Pas même une seule.
L’Amour de Dieu est-il présent dans une idéologie ? L’amour de Jésus-Christ, agape, le lien, la jointure par excellence entre les chrétiens sur lequel est fondé l’église spirituelle qui elle, n’a rien d’une entreprise ? L’église sans l’évangile, sans le lien de la perfection, l’amour, et sans le lien de l’Esprit existe-t-elle ?………….

Publicités

déposer vos commentaires ou reactions, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s