Oü en-est notre test de la foi ?…..


Dieu ne change pas. L’homme change, Dieu pas. Dieu travaille avec des modèles, parfois ce sont des types naturels dont on tire des enseignements spirituels, parfois ce sont des paraboles et parfois, ce sont des hommes.
Chacun d’entre nous passe par un test, celui de la foi. Abraham fut le premier à passer par ce test, et même il l’a passé par deux fois. La première fois quant à la naissance d’Isaac et la seconde quant au sacrifice d’Isaac. Moïse a passé par là à plusieurs reprises dont la traversée de la mer Rouge. Daniel, Josué, Gédéon et bien d’autres ont passé par là. Dans l’Ancien testament, comme dans le Nouveau testament. Tous les apôtres y ont passé. Alors pensez-vous que nous y échapperons ? Jamais. C’est un modèle auquel Dieu ne déroge pas.
Et pour nous, comment se passe ce test ? C’est le test de la Parole. C’est la Parole qui nous teste. Est-ce que je crois en la Parole, en toute la Parole ? C’est la première partie. Mais la deuxième partie est bien plus dure : est-ce que l’application de la Parole se vérifie dans ma vie ? Est-ce que je suis ce que je dis être ? Est-ce que je fais ce que je professe de ma bouche ?
Être un disciple est quelque chose de concret. Jésus a dit d’aller faire des disciples, pas des chrétiens. Il y a une énorme différence entre le chrétien et le disciple. Le disciple est au service de Son maître. Il fait Sa volonté et Le sert. Il accomplit les œuvres de Son maître selon la part que le Seigneur lui a donnée et le disciple sert de témoignage à Celui qu’il sert. C’est cela le test. Jésus est la Parole. Jésus et la Parole sont un. Jésus a donné Sa vie pour que nous puissions avoir la vie éternelle, Sa vie et que nous puissions Le servir et être Ses témoins. Témoins, non pas en paroles, mais en paroles et en actes.
Les temps sont courts, la fin de toute chose est en marche. Considérons un passage qui concerne notre génération ; le temps avant l’enlèvement. Un test et quel test. Luc 21 : 12 – 19 Mais, avant tout cela, on mettra la main sur vous, et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous mènera devant des rois et devant des gouverneurs, à cause de mon nom. Cela vous arrivera pour que vous serviez de témoignage. Mettez-vous donc dans l’esprit de ne pas préméditer votre défense ; car je vous donnerai une bouche et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront résister ou contredire. Vous serez livrés même par vos parents, par vos frères, par vos proches et par vos amis, et ils feront mourir plusieurs d’entre vous. Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom. Mais il ne se perdra pas un cheveu de votre tête ; par votre persévérance vous sauverez vos âmes.
Quelles paroles ! Il y a un type naturel qui explique cela parfaitement. Prenez un paysan qui a un grand champ de légumes. Il a planté ses légumes et, au temps convenable, les graines qu’il a plantées en terre commencent à pousser. Mais, en même temps que les jeunes pousses sortent du sol, la mauvaise herbe aussi. Que fait-il ? Il les arrache. Et c’est normal, il ne peut pas laisser les mauvaises herbes envahir son champ et menacer ainsi sa récolte. Chacun est d’accord avec cela, n’est-ce pas ?
Eh, bien, il en va exactement de même dans le monde des ténèbres. Satan a un immense champ qu’il cultive exclusivement avec des mauvaises plantes, des arbres qui portent de mauvais fruits. Pensez-vous qu’il laissera de bonnes plantes venir déranger sa plantation ? Jamais. Comme le paysan, Satan va tout faire pour les étouffer, les faire mourir et pour les éradiquer définitivement.
Son champ c’est le monde et ceux qu’il combat, ce sont ceux qui sont à Jésus-Christ, ceux qui gardent Son nom. Ce sont ceux qui agissent en Son nom et qui ne battent pas en retraite lorsque la tribulation vient. Lorsque Satan se lève contre quelqu’un il n’a que deux options : soit il perd, soit il gagne. Les tièdes perdent, les chrétiens de nom perdent, les religieux perdent. Mais le disciple gagne car d’abord il est soumis à la Parole, ensuite il résiste et finalement satan doit s’en aller. Jacques 4:7 Soumettez-vous donc à Dieu ; résistez au diable, et il fuira loin de vous.
Nous avons vu plus haut que celui qui persévère sauvera son âme. C’est le disciple. C’est tout. Aujourd’hui, il y a une bagarre très forte entre le royaume des ténèbres et le royaume de la lumière. Dans ce siècle, ce n’est pas la bagarre des doctrines (satan aime cela) mais c’est la bagarre pour le Nom de Jésus. Tout tourne autour de Jésus. Parler de bouddha, du yoga, des religions orientales, de l’avortement, de l’occulte ou de la liberté d’orientation sexuelle est très facile et même encouragé. Mais parler de Jésus suscite immédiatement une levée de bouclier. Essayez de le faire en entreprise et vous expérimenterez ce qui a été écrit plus haut : vous serez haïs. Les lois des pays vont toutes dans la même direction : celle qui est opposée à l’évangile. Nous pouvons voir deux courants principaux évoluer sous nos yeux : premièrement l’acceptation et les lois favorisant les péchés de Sodome et de Gomhorre et secondement l’éradication de tout signe chrétien tels que suppression de la prière en classe, la suppression des références bibliques dans les constitutions et ainsi de suite.
Et c’est là que nous serons testés. Supporterons-nous d’être haïs ? Maltraités pour le Nom de Jésus ? Aurons-nous la force de persévérer ? Par la chair, c’est impossible. Nous ne le pourrons pas, je ne le pourrai pas. C’est pourquoi Jésus nous donne des clés. La première c’est de persévérer et de faire confiance au Saint-Esprit. Celui qui marche par l’Esprit réussira, celui qui marche par la chair échouera. Secondement, Jésus nous dit clairement de veillez et de prier en tout temps. Luc 21 : 36 Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme.
Nous pourrions écrire deux livres sur ce sujet, mais le temps est court. Prenons un autre type pour illustrer ce que nous devons faire. Vous êtes enrôlés dans votre armée car la guerre menace aux frontières et l’insécurité, la tension sont palpables. Irez-vous à l’armée comme au Club Med? Non, vous irez dans l’armée pour être préparés au combat. Vous pouvez être en excès de poids, lent, peu aguerri et assoupi, ne connaissant rien aux armes et aux combats. C’est le cas de bien de ceux qui sont enrôlés dans l’armée. Mais exercice après exercice, votre graisse va fondre, vous serez aguerris, vous maîtriserez les armes et l’art du combat et vous serez prêts.
Eh bien, c’est la même chose pour nous, nous sommes dans les temps de la préparation. La première des choses, c’est la séparation d’avec le monde, les choses du monde. Celui qui s’enrôle dans l’armée n’est-il pas coupé de la vie civile ? La repentance est l’étape clé de ce processus. Une profonde repentance et une profonde humiliation devant Dieu. Ensuite, c’est la méditation de la Parole. Jésus est la Parole. Connaître les enseignements de Jésus, ce qu’il a dit, c’est comme apprendre l’art de la guerre dans l’armée. Puis, vient la pratique de la Parole. Le disciple ne se contente pas de connaître, il met en pratique. La mise en pratique de l’amour du prochain, la mise en pratique du service pour Dieu car nous sommes des sacrificateurs. La mise en pratique, l’obéissance et la soumissions aux lois du royaume sont trois éléments essentiels dans cette phase. Finalement, il faut bien aller au combat. La prière, les jeûnes sont les soutiens dans les combats. Chacun doit combattre les forces des ténèbres : chasser les démons, renverser les forteresses, délivrer les captifs, guérir les malades. Cela équivaut à utiliser correctement les armes et le pouvoir que le Seigneur nous a donnés.
Nos raisonnements nous empêchent d’entrer dans ces choses-là car nous les considérons comme trop difficiles. C’est vrai, nos raisonnements nous en empêchent. Mais le cœur ne raisonne pas et Jésus regarde au cœur. Si nous avons un cœur sincère, un désir sincère d’entrer dans ces choses-là, le Seigneur va nous accorder Sa provision. Il va produire en nous les changements, les transformations. Il va nous donner l’équipement qui nous permettra d’aller crescendo dans la lutte contre les ténèbres.
Cher frère, chère sœur, personne n’est arrivé. Certains sont devant, certains sont au centre et certains sont derrière. Mais peu importe l’endroit, si notre cœur est sincère et volontaire pour cet engagement, le Seigneur va nous aider et nous conduire dans la gloire de la victoire et nous accorder la couronne. Vous voyez, notre foi va être testée. Le test a déjà commencé et nous pouvons chacun juger notre degré de séparation du monde, des choses du monde et notre degré d’attachement à Dieu. Dieu est bon et il veut qu’aucun ne périsse et que tous aient la vie éternelle. Il a fait sa part mais nous devons faire la nôtre.
La connaissance de Jésus a été perdue au fil des siècles, son importance a été diminuée et le message de la croix appauvri. Avant quoi que ce soit, chacun doit découvrir ou redécouvrir Jésus personnellement et développer une relation avec Lui. C’est Lui que nous devons suivre. Laissons de côté les livres et toutes les choses qui en parlent. Cherchons plutôt à le connaître personnellement et Il se manifestera de manière tangible et nous donnera Ses instructions. Notre foi sera fortifiée et nous nous engagerons dans le processus de la victoire. Comme les saints de l’Ancien Testament avaient tous eu une expérience avec le Dieu vivant, tout comme les saints du Nouveau Testament ont expérimenté Jésus de manière concrète, ainsi est notre lot.
Soyez tous bénis dans le Nom de Jésus-Christ, le Dieu vivant, notre Sauveur et Seigneur. Amen !

Publicités

déposer vos commentaires ou reactions, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s