les chemtrails.


Parmi les dossiers liés à la pollution atmosphérique, évoquons celui concernant les chemtrails. Voilà donc ( ci-après ) des éléments intéressants et fort instructifs liés à ce dossier  » sensible  » : Certains voudraient nous faire croire que les trainées blanches qui strient le ciel sont la condensation de l’eau contenue dans l’air après passage dans les turbines d’un avion. C’est un pur mensonge, mais qui est parfois véhiculé par des personnes de bonne foi. Ces traînées blanches sont un mélange d’huile, de poudre d’aluminium et d’autres éléments, répandus par des avions dans le but de créer un vaste film protecteur au dessus des zones habitées. Ce film a d’autres fonctions, comme nous le verrons plus loin.
En novembre 1965, une étude américaine publiée par la Maison Blanche parlait déjà de réchauffement climatique sous prétexte de CO2 et évoquait déjà la possibilité d’ensemencer le ciel avec de l’aluminium pour former un bouclier thermique. Elle évoque aussi la possibilité de créer un bouclier thermique marin dont le coût est évalué à 500 millions de dollars par an (17 milliards de $/an aujourd’hui), un investissement raisonnable au niveau mondial. En 1968, est créé le « Club de Rome » sur l’une des propriétés des Rockefeller en Italie. La famille est alors à l’apogée de sa puissance. Le Club de Rome, qui réunit des scientifiques, des économistes, des industriels et des responsables gouvernementaux de près de 53 pays, va étudier les problèmes futurs de notre Terre liés au développement prévisible de notre société. C’est dans ce cénacle, que vont naître un certain nombre de lignes directrices, qui vont progressivement formater notre société: contrôle des naissances, pollution, eau, climat, etc… et toute la politique de désinformation ou de manipulation des masses qui va avec. C’est au Club de Rome qu’a été conçu le traité de Kyoto, la taxe carbone et le hoax médiatique du réchauffement climatique.
Dès la fin du XIXe siècle, les astrophysiciens vont évoquer la présence d’un corps céleste inconnu, dont la présence est détectée du fait de son interaction magnétique sur les autres corps célestes aux confins de notre galaxie. Au début du XXe, Percival Lowell va appuyer cette théorie. La découverte de Pluton en 1930 va d’abord satisfaire les savants, mais très vite ils vont se rendre à l’évidence: sa taille est trop petite pour correspondre à la planète mystérieuse. L’amélioration des techniques, tant spatiales, qu’électroniques ou astronomiques, vont peu à peu certifier cette thèse. Dans les années 70, le Professeur Robert Harrington de l’Observatoire de Washington va diriger les recherches astronomiques sur cette dixième planète inconnue. Sur son impulsion, le Jet Propulsion Laboratory (filiale commune de la NASA et de Caltec) va lancer un programme spatial pour vérifier cette réalité. En 1982, deux satellites « pioneer » sont lancés dans l’espace pour essayer de cartographier notre galaxie par triangulation, tout en vérifiant la théorie des astrophysiciens. Les données recueillies par ces satellites vont confirmer l’existence de cette planète inconnue. Pour en savoir plus, la NASA envoie alors de nouveaux satellites astronomiques à infrarouges, « IRAS », dont les données sont non seulement restées secrètes, mais l’ensemble du programme devient alors tabou.
Pour revenir à la fin des années 70, un journaliste, Sitchin, féru d’archéologie va écrire un livre sur la Douzième Planète, dont le cycle dure 3600 ans, Nibiru pour les Mésopotamiens, Némésis pour les Grecs. Son livre en forme de thèse prétend décrypter les tablettes cunéïformes parlant de la création du monde, du règne de ces dieux venus du Ciel et qui ont ensemencés la Terre. Autant de sujets prêtant à polémiques, vous le comprendrez aisément, mais passionnant néanmoins. Une fois recueillies et décryptées les données des satellites « Pioneer », Sitchin a enregistré un interview télévisé avec Robert Harrington. C’était le 30 août 1990. Harrington félicite Sitchin pour ses recherches et lui annonce qu’il avait raison ou qu’ils avaient tous deux raison. Cette planète existe réellement. Elle fait environ 2,5 fois la taille de la Terre, son orbite très excentrique a un cycle de 3600 ans et elle se déplace vers le centre de notre système solaire. Harrington est mort 3 ans plus tard d’une maladie que certains jugent suspecte. Après sa mort, la communication sur la Dixième Planète a changé. La NASA est devenue une tombe et ses services ont progressivement retiré de la consultation libre de plus en plus de données ou de relevés en temps réel, jusqu’alors ouverts au grand public. Cette politique s’est accentuée ces 3 dernières années. Aujourd’hui, la plupart des astrophysiciens s’en tiennent au discours officiel.
Tous les faits et déclarations ci-dessus sont indubitables. Cette planète a traversé la « ceinture Kuiper » et était à proximité de Pluton, il y a déjà 4 ans. Information reprise récemment par le daily-mail
Imaginez qu’un objet céleste d’une très grande taille s’approche du centre de notre galaxie. Sa masse et sa force d’attraction va perturber l’équilibre millénaire, qui régit la gravitation des planètes entre elles et notre soleil. La Terre elle même doit en être affecté de différentes manière: déplacement du pole magnétique vers l’Est, déchirure du bouclier thermique, réchauffement de l’écorce terrestre et du magma, d’où une accélération des mouvements des plaques tectoniques, …
Dans un tout autre domaine, en décembre 1974, Howard Benedict de l’Associated Press écrivait un article sur la « guerre météorologique » intitulé « Le climat, une arme secrète ?« . Si un journaliste sort un rapport sur le sujet, c’est que ces armes sont à l’étude depuis plusieurs décennies tant au Pentagone que dans son équivalent soviétique et que malheureusement, elles sont déjà secrètement à l’œuvre sans que les masses ne s’en doutent un seul instant. C’est tellement vrai, que lors de la Conférence de Genève sur le désarmement, le texte qui est proposé en août 1975 mentionne l’interdiction de
« déclencher des avalanches, de réveiller des volcans, de provoquer des séismes ou des tsunamis, d’exploiter militairement l’énergie des éclairs, de diriger des tornades vers des cibles stratégiques, faire fondre la banquise pour inonder les côtes, changer la direction des rivières, générer des brouillards, de la grêle ou de la pluie ou délibérément détruire des portions de la couche d’ozone. »
C’était il y a quarante ans ! Mais ces recherches découlent des travaux de Nicolas Tesla, ce génie né en 1856 et mort en 1943. Un précurseur, qui a inventé les principes de toutes les armes secrètes d’aujourd’hui, développées et utilisées par toutes les grandes puissances. Dans ce rapport, Howard Benedict parle déjà de « la possibilité d’ensemencer l’atmosphère à plusieurs milliers de km d’une région donnée pour y provoquer de terribles sécheresses ».
En 1991, Hughes Aircraft Company dépose un certain nombre de brevets, notamment pour « ensemencer la stratosphère » avec de la poudre d’aluminium pour diminuer le réchauffement climatique et les rayonnements solaires… Diffusés en haute altitude par des avions, si vous prenez le temps de les observer, ces trainées étroites au départ, vont être progressivement étalées par les vents, pour former au bout de quelques temps, un film continu, une sorte de voile, que la plupart des gens ne remarquent même pas. Vous pouvez constater que ce brevet est réel. Voilà un lien http://www.scribd.com/ doc/4296843/US-Pa –

De nombreux brevets sont liés à ce procédé, ils entrent plus dans le détail des diffuseurs, du carburant, ou du mélange répandu dans le ciel. Depuis 20 ans, ces chemtrails (trainées chimiques) rayent le ciel et polluent l’air, l’eau et la terre. En regardant un vieux film à la télévision, vous pouvez le dater à la pureté du ciel, avant ou après 1991. aujourdhui on les voit très nettement. Si ces trainées étaient dues à la condensation au sortir des réacteurs, elles seraient continues et uniformes.
Dans un premier temps, ces trainées seront expérimentées strictement par des avions militaires. Il y a des sites spécialisés, qui montrent avec des téléobjectifs de grande puissance ces avions sous différents angles et l’épandage de ces chemtrails, mais ce n’est pas le sujet, très largement traité ailleurs. Aujourd’hui, de très nombreux avions de ligne sont équipés de diffuseurs. Il faut croire que l’opération est rentable pour les compagnies aériennes, sinon nos ciels resteraient d’azur. La question que l’on peut se poser, que l’on DOIT se poser, est quelle est la part de cette voute créée au-dessus de nos têtes destinée à :
A) nous protéger d’attaques d’ondes VLF d’une puissance « amie » ou ennemie (comme les tempêtes de décembre 1999, par exemple, qui était une attaque américaine pour imposer les OGM au gouvernement Jospin. Merci Monsanto).
B) nous protéger des radiations solaires et cosmiques naturelles, beaucoup plus fortes depuis la déchirure de la thermosphère naturelle, nous évitant ainsi d’être grillés comme des homards.
C) au contraire, cette voute réfléchissante sert-elle au contrôle des masses par une manipulation permanente des esprits, le « Mind Control »…
Evidemment chaque sujet mériterait d’être amplement développé, mais chaque lecteur est libre de faire ses propres recherches, pour essayer de comprendre et de se faire sa propre opinion. Le fait est là. Cet épandage permanent d’un film d’aluminium réfléchissant au dessus de nos têtes, qui est très dangereux pour nos bronches, notre système nerveux et notre santé en général, devrait nous amener à y réfléchir plutôt deux fois qu’une. Je ne vais pas vous apporter la réponse parce que je ne l’ai pas. Le monde n’est pas tout blanc mais il n’est pas tout noir non plus. Je pense que ce bouclier thermique de substitution pourrait être un mal nécessaire, mais qu’il est utilisé par les forces obscures qui le détournent pour d’autres usages. …………

déposer vos commentaires ou reactions, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s