LA MARQUE DE LA BÊTE


Pourquoi la marque de la bête apporte-t-elle la mort spirituelle.
« Dieu créa l’homme à son image, et le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme. » (Genèse 1:27)
Le Livre d’Hénoch fait toujours partie du canon des Bibles Chrétiennes éthiopiennes et coptes. Jude, le demi-frère du Christ, cite le livre d’Hénoch dans Jude 1:14-15. Le livre d’Hénoch était accepté comme canonique dans l’Église primitive, mais, plus tard, il a été exclu par l’Église Catholique Romaine. .
Si vous n’avez pas lu le livre d’Hénoch, vous devriez certainement le faire. C’est un récit fascinant de la façon dont les observateurs (les anges) ont décidé de se rebeller contre Dieu en adoptant une forme humaine, en épousant des femmes humaines et en produisant une descendance hybride connue comme les Nephilim. Cette descendance était une très mauvaise nouvelle et ils étaient assez diaboliques.

« Puis, ils prirent des femmes, chacun selon son choix, et ils ont commencé à les approcher et à cohabiter avec elles ; Ils leur enseignèrent la sorcellerie, les incantations, et les propriétés des racines et des arbres. Et, les femmes ont enfanté des géants, dont la stature était de trois cent coudées. Ils dévorèrent tout ce que les travaux des hommes pouvaient produire ; Jusqu’à ce qu’il devienne impossible de les nourrir ; Alors, ils se retournèrent contre les hommes, afin de les dévorer ; Et, ils commencèrent à blesser les oiseaux, les bêtes, les reptiles et les poissons, afin de manger leur chair l’un après l’autre, et afin de boire leur sang. Puis, la terre a prouvé leur injustice. » (Livre d’Hénoch 7:10-15)

Si vous choisissez de comprendre ce que 300 coudées peuvent signifier, souvenez-vous simplement du rapport des Israélites qui avaient espionné le pays de Canaan. « … et nous y avons vu les géants, enfants d’Anak, de la race des géants : Nous étions à nos yeux et aux leurs comme des sauterelles. » (Nombres 13:33) Lire la suite