Pas de place pour le Christ ?


Il y a plus de 2000 ans, Dieu est venu sur la terre. L’humanité ne savait pas qui il était, puisque Jean 1:9-10 déclare, « Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue. »

Cette même ignorance spirituelle fait que l’homme moderne verrouille la porte de son esprit et de son cœur au Sauveur du monde. Au lieu de tomber à genoux en remerciements reconnaissants du fait que Dieu est venu sur terre pour le sauver de ses péchés, il écoute les murmures de Satan, qui disent : « Mangez, buvez et soyez heureux, car demain vous mourrez ».

Ainsi, l’humanité célèbre l’entrée de Dieu dans le monde en accueillant la bouteille et en criant : « Joyeux Noël et une Bonne Année ! » Peu de gens réalisent effectivement que l’alcool ne peut que produire qu’un « Noël troublé et une Nouvelle Année pleine de maux de têtes ! »

Néanmoins, les célébrations axées sur le sexe et pleines d’alcool domineront encore une fois la scène internationale cette année. Dans les semaines suivant la commémoration de la naissance du Christ, les moulins à avortements débarrasseront le monde des grossesses non désirées conçues pendant les congés des fêtes.
Le mauvais dieu sera honoré. Santa Claus sera sur le trône au lieu du Seigneur Jésus-Christ. Toutes les activités païennes, incluant les boissons alcoolisées et les réjouissances, seront encore une fois la rage de la saison, et tout ce qui demeurera sera le fruit des iniquités pratiquées.

Alors que le Père Noël et Rudolph, le renne au nez rouge, se disputent la première place dans le cœur des gens, notre précieux Seigneur, sera enterré sous les emballages rejetés des cadeaux que le monde s’échange avec tant d’empressement et d’avidité. Comme c’est triste de voir que le monde n’a toujours pas de place pour Jésus. On pourrait penser que l’humanité aurait appris quelque chose après près de vingt siècles.

Ce qui est encore plus dramatique, c’est la façon dont les chrétiens authentiques mettent les festivités en premier et le Sauveur en dernier. Combien de chrétiens ont un autel familial le jour de Noël ? Je me réfère aux murmures « rapides » au moment des repas : « Seigneur, bénis cette bande pendant que nous mangeons notre repas. » Cette prière ne fait qu’insulter notre Dieu qui a tellement donné. À la place, je parle d’un temps où l’histoire du Christ était partagée avec toute la famille. Quelle honte quand les enfants entendent tout sur Saint Nicolas, mais ne connaissent rien de notre Dieu et Sauveur, le Seigneur Jésus-Christ (Tite 2:13).

Je vous défie de mettre le Christ en premier  cette année. Puis-je vous suggérer les versets  suivants pour les partager avec toute la famille ? Utilisez cet éditorial pour le jour ces fêtes et autres jours en commençant avec:

Matthieu 1:18-25
Matthieu 2:1-11
Luc 1:26-38
Luc 2:1-14

Après avoir lu ces passages de la Parole de Dieu, lisez les versets suivants. Ils présentent le vrai sens de Noël, et complètent l’histoire de la divinité et de la mission du Christ.

  • le Christ, qui est au-dessus de toutes choses, Dieu béni éternellement. (Romains 9:5)

 

  • Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand ; Celui qui a été
  • manifesté en chair, justifié par l’Esprit, vu des anges, prêché aux Gentils, cru dans le monde, élevé dans la gloire. (I Timothée 3:16)

 

  • …mais s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de
  • serviteur, en devenant semblable aux hommes ; Et ayant paru comme un simple homme, il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix. (Philippiens 2: 7,8)

 

4 Car l’âme de la chair est dans le sang. (Lévitique 17:11). La raison pour laquelle le Christ a pris un corps était pour qu’il puisse verser son sang pour les pécheurs.

  • Et presque tout, d’après la loi, est purifié avec du sang, et sans
  • effusion de sang il n’y a pas de pardon (Hébreux 9:22). Le sang animal ne pouvait pas payer pour le péché, il ne pouvait que couvrir le péché jusqu’à ce que le plus grand sacrifice ait lieu. C’était dans et par le Seigneur Jésus-Christ.

 

  • …car il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés, c’est pourquoi Christ, entrant dans le monde, dit : Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, mais tu m’as formé un corps. (Hébreux10:4,5).

 

Dans ce corps, il enlèverait le péché du monde (voir Jean 1:29). C’est ce qu’il a fait au Calvaire où il est mort pour les péchés du monde entier. Parce que Dieu est venu sur la terre dans un corps avec du sang, et parce qu’il a versé son sang, les pécheurs peuvent trouver le pardon. C’est pourquoi Apocalypse 1:5 déclare, « À celui (Christ) qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang. » Paul peut dire dans 2 Corinthiens 9:15, « Grâces soient rendues à Dieu pour son don ineffable !» À ce stade, votre famille doit prier avec le cœur rempli de louanges, en remerciant Dieu pour le don de son Fils.

Publicités

déposer vos commentaires ou reactions, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s